Publié le 22 décembre 2021, modifié le 22 décembre 2021.
Par La Rédaction

MicroEJ, pépite française qui est le petit frère d’Android

Publié le 22 décembre 2021, modifié le 22 décembre 2021.
Par La Rédaction
Entreprise à suivre - QOSI

Entreprise à suivre - QOSI

MicroEJ fournit aux fabricants de produits électroniques embarqués des technologies permettant d’atteindre une performance élevée, une taille compacte, une efficacité énergétique et un développement rentable.

Le CES va démarrer et va présenter l’électronique grand public, une industrie de plusieurs milliards de dollars, progressant et se développant régulièrement avec la technologie, et ajoutant de nouvelles gammes de produits. En tant que marché extrêmement concurrentiel, de nouveaux acteurs entrent toujours sur le marché, notamment en provenance de Chine, plaque tournante mondiale de la fabrication de produits. Pendant la pandémie de Covid-19, qui a perturbé la croissance dans plusieurs secteurs comme les smartphones, le marché de l’électronique grand public a résisté, même avec la fermeture intermittente des magasins physiques dans le monde. Les gens passant beaucoup plus de temps à la maison, la demande accrue de plus de confort et de sécurité grâce aux appareils et appareils intelligents a stimulé la croissance du secteur.

Rencontré sur le MWC en 2014, MicroEJ (60 salariés) a fait du chemin et démocratise la conception logicielle des produits électroniques (maisons intelligentes, appareils ménagers, montres connectées, énergies et services publics, industrie 4.0, soins de santé, appareils médicaux…) en transposant le modèle des smartphones aux objets du quotidien. En 2021, c’est plus de 100 millions de conteneurs MICROEJ VEE qui ont déjà été vendus. Ils ont un conteneur d’applications, semblable à Android, mais destiné aux puces peu chères et basses consommations. Il réduit la complexité des logiciels destinés aux systèmes électroniques des objets du quotidien, en facilitant leur conception grâce au principe de conteneurisation, déjà généralisé dans l’ensemble du monde numérique. Par exemple, le Groupe SEB intègre dans ses produits une nouvelle brique logicielle pour une conception plus sûre, simple et flexible de ses produits.

“La tendance de la numérisation génère dans le monde plus de 100 milliards d’objets électroniques par an, soit près de 10 objets électroniques par personne chaque année. Dans ce marché mondial qui dynamise la plupart des industries, nous sommes heureux de constater que MicroEJ s’impose au niveau international comme l’alternative à Android Things pour tous les objets électroniques du quotidien, qu’ils soient connectés ou non” déclare Fred Rivard, Président de MicroEJ.

Android

Tout comme Android a perturbé l’industrie des smartphones, MicroEJ perturbe l’industrie de l’IoT/des appareils embarqués. L’entreprise partage la même technologie de conteneur logiciel qu’Android, ce qui permet aux développeurs de créer sans effort des applications pour des appareils rentables. Vous pouvez concevoir des appareils électroniques comme vous concevriez des smartphones ! La plate-forme supporte plusieurs langages de programmation tels que C, Java, JavaScript et bientôt Kotlin.

Vous trouverez les mêmes capacités, interface utilisateur, connectivité, conteneur de logiciels, magasin d’applications, simulation et prototypage avec des appareils virtuels, que vous trouverez sur les smartphones. La plate-forme VEE est 1 000 fois plus petite que l’empreinte d’Android et peut fonctionner sur des processeurs à un prix aussi bas que 1 $.

Footprint-Is-Money

Au cours des dernières années, la nouvelle tendance de la numérisation génère plus de 100 milliards d’objets électroniques par an dans le monde, soit près de 10 objets électroniques par personne chaque année. Il faut choisir des performances élevées sur un faible encombrement avec l’objectif de choisir la bonne plateforme pour évoluer au fil du temps.

Leur technologie permet la réutilisation du code : les fabricants peuvent désormais capitaliser sur le code en tant qu'”actifs logiciels”, étendre facilement leur gamme de produits, améliorer l’expérience client au fil du temps et maintenir les niveaux de qualité des logiciels. L’entreprise a démocratisé les conteneurs logiciels pour l’ensemble de l’industrie, sur n’importe quel processeur, à n’importe quel niveau de puissance pour chaque niveau de prix. Le conteneur d’applications logicielles se généralise, technologie qui permet la création et l’exécution d’une brique logicielle sur une multitude de systèmes électroniques divers.

En route pour dépasser le milliard de MICROEJ VEE vendu en 2026.

Lire aussi
Business

christophe

La réalité augmentée, la réalité virtuelle avec l'intelligence artificielle sont des sujets brûlants depuis des années, mais ce n'est...