Publié le 24 janvier 2024.
Par La Rédaction

Meta Platforms durcit les règles de contenu pour les adolescents

Publié le 24 janvier 2024.
Par La Rédaction
Photo : Zana Latif - Unsplash

Photo : Zana Latif - Unsplash

Meta Platforms se mobilise pour la protection des adolescents : découvrez comment ils durcissent leurs règles sur le contenu destiné aux jeunes!

Dans le monde numérique actuel, la réglementation du contenu accessible aux adolescents varie considérablement, notamment entre l’Europe et la Chine, reflétant des approches culturelles et politiques distinctes. En Europe, la régulation du contenu en ligne pour les adolescents est largement influencée par le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), qui met l’accent sur la protection de la vie privée et la sécurité des données des utilisateurs mineurs. Les plateformes de médias sociaux et autres services en ligne sont tenus d’obtenir un consentement parental pour les utilisateurs de moins de 16 ans, bien que cet âge puisse varier légèrement selon les pays. De plus, l’Europe prône une approche équilibrée, visant à protéger les jeunes des contenus explicites ou nocifs, tout en respectant la liberté d’expression et l’accès à l’information.

À l’opposé, la Chine adopte une approche beaucoup plus stricte et centralisée. Le gouvernement chinois impose des restrictions sévères sur le contenu en ligne, surtout pour les jeunes utilisateurs. Ces restrictions visent à filtrer le contenu considéré comme inapproprié ou contraire aux valeurs socialistes du pays. Des mesures telles que le filtrage des contenus, la limitation du temps passé en ligne pour les mineurs et la surveillance étroite des plateformes de médias sociaux sont courantes. La Chine met l’accent sur la protection des jeunes contre les influences jugées nuisibles et sur la promotion de contenus conformes à l’idéologie et aux valeurs culturelles du pays.

Ces différences entre l’Europe et la Chine illustrent les diverses manières dont les régions abordent la régulation du contenu numérique pour les adolescents, reflétant des priorités différentes en matière de protection de la jeunesse, de liberté d’expression et de contrôle gouvernemental. Meta Platforms a annoncé de nouvelles politiques de contenu pour les adolescents utilisant ses services. Dans une démarche visant à protéger les plus jeunes, la société a décidé d’appliquer les paramètres de contrôle de contenu les plus restrictifs sur Instagram et Facebook pour tous les adolescents.

Une limitation des termes de recherche sur Instagram

Dans un blog, Meta Platforms a également indiqué que des termes de recherche supplémentaires seraient limités sur Instagram, rendant ainsi plus difficile l’accès des adolescents à certains contenus. Parmi eux, ceux touchant à des sujets sensibles tels que les troubles alimentaires ou l’automutilation, présents notamment sur le service de courtes vidéos Reels et l’option de suggestion de contenu Explore.

Un contenu recommandé plus sûr pour les adolescents

De plus, Meta Platforms n’exposera plus les adolescents à ce type de contenu dans leur fil d’actualité et leurs stories, indépendamment du fait qu’il soit “partagé par une personne qu’ils suivent”. Ces changements, qui ont commencé à être déployés pour les utilisateurs de moins de 18 ans, devraient être pleinement mis en œuvre sur Facebook et Instagram dans les mois à venir. Selon Reuters, Meta Platforms fait face à un examen approfondi aux États-Unis et en Europe suite à des allégations selon lesquelles ses services auraient contribué à une crise de santé mentale chez les utilisateurs plus jeunes. Cette nouvelle politique semble donc être une réponse proactive de la part de la société pour atténuer ces critiques et améliorer la sécurité de sa plateforme pour les adolescents.

Lire aussi