Publié le 22 octobre 2020, modifié le 22 octobre 2020.
Par La Rédaction

L’industrie mobile prévoit le décollage de la 6G en 2030

Publié le 22 octobre 2020, modifié le 22 octobre 2020.
Par La Rédaction

Beaucoup se moque de la simple suggestion de la 6G en 2020 ! Chaque génération de réseau a une durée de vie d'environ 20 ans. Les travaux sur la 4G ont débuté en 2003 pour un lancement en 2010 et jusqu'en 2030. De son côté, la 5G est en réflexion depuis 2010 !

L’industrie s’est réunie et a développé une meilleure compréhension et une meilleure vision de ce à quoi ressemblera la 6G. Ericsson pense que la technologie sera étayée par un certain nombre de cas d’utilisation, y compris l’Internet des sens, les machines intelligentes connectées, un monde physique numérisé, programmable et durable. Ils ont également parlé du potentiel d’une connectivité illimitée, des systèmes fiables, des réseaux cognitifs et une matrice de calcul de réseau.

Les acteurs (groupe industriel 5G-ACIA) de l’industrie mobile ont dit qu’il n’était pas nécessaire de précipiter le prochain G, notant que la vision de la 6G étant potentiellement encore plus large que la 5G, l’accent devrait être mis sur bien faire les choses. Mais ils ont rappelé que le moment était venu d’entamer des discussions autour de la 6G.

Est-il trop tôt pour démarrer la 6G ?

En mars 2019, le premier sommet 6G au monde s’est tenu en Finlande, où les meilleurs experts mondiaux en communication ont rédigé le tout premier livre blanc sur la 6G. Avec cet acte, la mise en réseau 6G en tant que domaine de recherche est née officieusement. Depuis lors, de plus en plus de gouvernements et d’organisations ont annoncé l’introduction de leurs projets de recherche dans le réseau 6G.

Par exemple, le gouvernement britannique a annoncé son intention d’investir dans des techniques et des technologies pouvant être utilisées dans les réseaux 6G, tandis que l’Académie de Finlande a annoncé le lancement d’un projet de recherche intitulé “6 Genesis”, qui se concentre sur la recherche fondamentale. Un Groupe de travail opérationnel 6G en Chine a été lancé en novembre 2019, LG a installé un centre de recherche (Kaist) qui travaille sur la technologie de communication mobile de sixième génération et devrait utiliser la bande D et la bande H au-dessus de 100 GHz pour une augmentation de capacité de 1 Tbps…

Il faut du temps pour rechercher et développer de nouvelles technologies et l’histoire nous a montré que nous avons besoin d’une nouvelle génération environ une fois par décennie. Sunghyun Choi, SVP et chef du centre de recherche sur les communications avancées chez Samsung a approuvé un lancement dans une décennie, déclarant que tout le monde pense que la 6G sera commercialisée en 2030. Des utilisations XR(multi-sensorielle XR)/AR/VR vraiment immersif, des hologrammes mobiles haute fidélité et des répliques numériques, qui permettraient de surveiller à distance des robots à l’aide d’écrans VR ou holographiques.

IA

En fait, de l’avis de nombreux chercheurs, le réseau 6G devrait être un réseau «alimenté par l’IA», ce qui signifie que l’IA est à la fois son moteur et sa caractéristique la plus importante. Il ne doit pas simplement utiliser l’IA dans son architecture comme le fait le réseau 5G. Le réseau 6G devrait être une intégration profonde des outils d’IA et des fonctions de réseau actuellement émergents. De plus, étant donné que les questions de sécurité et de confidentialité des réseaux sont devenues de plus en plus importantes ces dernières années, l’atténuation des risques devrait faire partie intégrante de l’architecture

Lire aussi