Publié le 23 février 2022, modifié le 9 juin 2022.
Par La Rédaction

Les navigateurs Web3 arrivent sur iOS, Android et Windows

Publié le 23 février 2022, modifié le 9 juin 2022.
Par La Rédaction

Le développement de navigateurs et de stockage décentralisé sera bientôt la norme sur le Web3.

Le stockage décentralisé a été développé pour résoudre le problème des ressources centralisées, donnant aux utilisateurs le pouvoir de contrôler leurs propres données et leur distribution. Le système de fichiers interplanétaire (IPFS), développé par Protocol Labs, est le pionnier du stockage décentralisé, en particulier pour les pages Web et les appareils mobiles depuis longtemps. Au cours de la dernière année, il y a eu des progrès considérables dans la croissance et l’acceptation de cette nouvelle technologie dans l’industrie des navigateurs. Une étape notable a été le support natif de Brave pour IPFS. Le navigateur axé sur la confidentialité a décidé de donner aux utilisateurs un accès facile aux capacités d’adressage de contenu du protocole et, finalement, de créer une voie vers un Web plus décentralisé.

Pour la plupart des internautes quotidiens, les navigateurs sont les principaux portails vers le Web. L’intégration de protocoles de stockage décentralisés dans les navigateurs garantit une expérience en ligne plus complète et cohérente pour les consommateurs, où les sites et les pages ne disparaissent pas et où l’histoire d’Internet peut être préservée pour l’avenir. L’implémentation de IPFS offrait également une option permettant à un nœud IPFS complet de participer au réseau, faisant de l’utilisateur une partie du réseau de stockage de fichiers lui-même.

Opera prend également en charge IPFS sur iOS, Android et Windows, ce qui augmente le nombre de navigateurs implémentant le protocole. L’intégration du navigateur sur les ordinateurs de bureau est suffisamment avancée et le travail qui s’y déroule ouvrira la voie à la prochaine phase de développement : le support mobile. Actuellement, la quantité de ressources nécessaires pour faire tourner un nœud IPFS est supérieure à ce à quoi la plupart des navigateurs mobiles peuvent accéder, de sorte que le protocole est mis à jour pour prendre en charge des environnements plus légers. Les navigateurs Opera et Brave n’ont pas encore des interfaces UX des plus intuitives lorsqu’ils interagissent avec les nœuds IPFS et les passerelles décentralisées, principalement parce qu’ils ont été conçus pour HTTP. Protocol Labs a travaillé avec Brave sur une expérience utilisateur de navigateur spécialement conçue pour IPFS.

HTTP vers Web3

Les navigateurs qui fonctionnent nativement sur HTTP et IPFS utilisent sur des schémas de protocole très différents. Cela signifie que l’évolution vers le Web3 et le stockage décentralisé sera lente mais régulière. Pour comprendre pourquoi cette migration est un processus graduel, il est essentiel de savoir comment les données sont stockées sous un paradigme Web3.

Actuellement, les solutions de stockage décentralisées telles que IPFS nécessitent des passerelles HTTP centralisées pour accéder aux données. L’un des objectifs de la migration des données de HTTP vers le Web3 est de garantir que ces données restent accessibles de manière totalement décentralisée, sans point de défaillance unique. En intégrant IPFS dans les navigateurs, il est possible pour l’infrastructure Web3 d’interagir avec les navigateurs de manière transparente. Cela peut apporter ce type de résilience. Il est évident que les systèmes de fichiers traditionnels sont notoirement mauvais avec l’interopérabilité. Les entreprises ont tout intérêt à maintenir leurs écosystèmes cloisonnés et à éviter les efforts UX pour permettre aux consommateurs de transférer facilement des fichiers entre les systèmes.

En tant qu’écosystème de normes ouvertes, cependant, le Web décentralisé offre un moyen d’accroître l’interopérabilité puisque tous les navigateurs devraient obtenir leurs données à partir de passerelles décentralisées. À l’heure actuelle, une grande partie de l’interaction entre les navigateurs et les passerelles décentralisées se fait par le biais d’extensions. Les extensions de navigateur permettent d’offrir le choix de l’utilisateur. Les extensions d’aujourd’hui, cependant, ne sont qu’une étape sur la feuille de route vers l’intégration complète du navigateur. Les navigateurs ont tendance à limiter les fonctionnalités des extensions, ce qui démontre la nécessité d’une prise en charge native d’IPFS.

Au cours de la dernière année, IPFS a fait des pas de géant dans son intégration et son acceptation au sein de l’écosystème des navigateurs. Travaillant aux côtés de Brave, Opera et d’autres, Protocol Labs continue d’innover, de repérer des opportunités et de se développer.

PS : allez voir Audius qui utilisent IPFS et Filecoin pour donner aux artistes une expression individuelle sans label qui existe sur mobile.

Lire aussi
Cryptos

Enjeux des ETF sur les cryptomonnaies

Les ETF sur les cryptomonnaies lient finance traditionnelle et actifs numériques, offrant un accès simplifié sans détenir l'actif. Ils suivent...