Publié le 29 janvier 2008, modifié le 30 octobre 2014.
Par La Rédaction

Les capteurs du futur avec les téléphones mobiles

Publié le 29 janvier 2008, modifié le 30 octobre 2014.
Par La Rédaction

Un consortium européen veut faire communiquer les capteurs du futur avec les téléphones mobiles.Les membres du consortium eSense parient sur l’invention de nouveaux services grâce à des capteurs corporels. (les vidéos)

Vous êtes à la neige, en bas des pistes et vous hésitez entre plusieurs télésièges. Votre téléphone portable « ressent » votre perplexité et affiche aussitôt un message vous suggérant d’emprunter plutôt telle remontée mécanique, moins encombrée et conduisant à une piste parfaite pour votre niveau. Ou bien, de retour en ville, votre mobile vous avertit que votre enfant de dix ans, à l’heure du retour à la maison, n’est pas sur son chemin habituel et est très, très anxieux… Voilà les types de services, révolutionnaires, auxquels songent les chercheurs (de l’University of Surrey, en Angleterre, ou du CEA-Leti, à Grenoble), les industriels (Nokia, EADS…) et les prestataires de services (Telefonica…) membres du projet eSense, soutenu par la Commission européenne, et qui s’est terminé en fin d’année dernière.

« Nous avions deux postulats de départ », explique Laurent Herault, du Leti (Laboratoire d’électronique et de technologies de l’information) et chef de ce projet. « Un : que les capteurs, sous la forme de patchs ou directement intégrés dans les vêtements des personnes ou les revêtements des immeubles, vont se multiplier. Deux : que ces capteurs vont interagir avec les réseaux de téléphone mobile pour apporter de nouveaux services. » Luis Campoy, chef de l’équipe « compatibilité radio » chez Telefonica I+D, le département R&D du groupe de télécommunication espagnol, a lui aussi des idées : « On peut imaginer, par exemple, un dispositif de contrôle à distance des équipements domotiques. » Source et suite ici

Lire aussi
Business

Le plein boom des dumbphones

Les téléphones "dumbphones" représentent-ils simplement une mode, un antidote à l'addiction aux réseaux sociaux, ou quelque chose de plus...