Publié le 8 mars 2024.
Par La Rédaction

L’engagement des géants des télécoms pour la protection des enfants en ligne

Publié le 8 mars 2024.
Par La Rédaction

Le PDG de Telenor tire la sonnette d'alarme sur les menaces en ligne : Découvrez pourquoi ce géant de la télécommunication s'inquiète pour votre sécurité numérique.

La lutte pour la sécurité numérique : une priorité pour Telenor et les acteurs de l’industrie des télécommunications

Le PDG de Telenor, Sigve Brekke, s’est récemment exprimé lors du deuxième jour du MWC Barcelona 2024. Partageant la scène avec des groupes de défense des droits de l’homme, il a exploré les problématiques majeures de notre ère numérique. La sécurité des enfants et la prévention des dommages causés par l’IA ont été soulignées comme étant les défis les plus pressants à relever.

« Le but des opérateurs mobiles et de l’industrie des télécommunications dans son ensemble est de contribuer activement au développement de la société », a déclaré Brekke. Il a insisté sur le fait que de nombreuses initiatives sont en cours, mais qu’il reste encore un long chemin à parcourir.

Une collaboration cruciale pour la protection des droits de l’enfant en ligne

En effet, Brekke a particulièrement mis en lumière le travail accompli pour la protection des droits des enfants dans le monde en ligne. Il a évoqué plusieurs mesures prises par Telenor :

  • Un système de filtrage pour prévenir la diffusion de contenus illégaux
  • Des programmes éducatifs sur la désinformation en ligne et les cybermenaces

De plus, Telenor a collaboré avec l’UNICEF et les autorités pakistanaises pour encourager l’inscription des communautés locales dans les établissements d’enseignement.

La nécessité d’une coopération entre opérateurs et ONG

Katarina Mellstrom du Global Child Forum a souligné l’importance du rôle des opérateurs dans la protection des enfants en ligne. Selon elle, des acteurs comme Telenor, Telia, Verizon et Vodafone sont prêts à s’associer à des organisations non gouvernementales pour « initier et mener différents projets ». Malgré le fait que les enfants représentent un tiers des utilisateurs d’internet dans le monde, 360 millions de personnes restent sans connexion. « Cela pourrait nous conduire à une situation de ségrégation », a averti Mellstrom.

La montée de l’IA : un challenge éducatif

L’augmentation du déploiement de l’IA générative soulève également des préoccupations en matière d’éducation. « L’IA est déjà ici, et le Deepfake est une autre réalité. Il nous faut veiller à ce que les jeunes internautes soient réellement en mesure de faire preuve d’esprit critique », a déclaré Mellstrom. Elle a ainsi pointé du doigt la nécessité d’éduquer les jeunes utilisateurs d’internet pour qu’ils puissent « véritablement distinguer le vrai du faux ».

Lire aussi