Publié le 24 septembre 2013, modifié le 23 octobre 2014.
Par La Rédaction

L’augmentation du débit offert au client, atteint aujourd’hui ses limites…

Publié le 24 septembre 2013, modifié le 23 octobre 2014.
Par La Rédaction

La bande APT700, également connue sous le nom de dividende numérique, réutilise la fréquence mise à disposition suite au basculement de la télévision et la radio analogique au numérique. Ses caractéristiques de propagation sont idéales pour la couverture rurale ainsi que pour la pénétration urbaine interne, ce qui rend l'analyse de rentabilité pour le déploiement à grande échelle de la couverture des services LTE beaucoup plus viable.

Ces avantages, combinés avec l'adoption généralisée de la bande dans les marchés asiatiques, latino-américains et européens, font de la bande APT700 un élément clé pour l'adoption de la technologie LTE à travers le monde. Afin d'accélérer l'évolution et l'adoption de cette nouvelle bande, Telstra, la GSMA et la GSA ont dirigé la création d'une série de documents d'information, visant à fournir aux opérateurs, fournisseurs de l'industrie et régulateurs une source complète d'informations mises à jour sur l'émergence rapide de l'écosystème APT700.

La couverture " in-door " et des zones peu denses

La couverture à l’intérieur des bâtiments est d’autant plus facile à assurer qu’on utilise des fréquences basses, en dessous de 1 GHz. Or, ce sont d’abord la radio puis la télévision qui, historiquement, ont utilisé ces fréquences dites " en or ". Les communications mobiles grand public utilisent des fréquences élevées : le GSM utilise la bande 900 MHz puis 1,8 GHz, l’UMTS la bande 2GHz avec des possibilités à 2,5 GHz. Cette montée en fréquences, au fur et à mesure du développement du marché et de l’augmentation du débit offert au client, atteint aujourd’hui ses limites.

Les grandes dates de ce dossier qui devrait se finaliser en 2015

Lire aussi