Business

La pépite française bcom en ordre de marche pour la 5G

Par le

b<>com produit des brevets et des solutions technologiques dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la vidéo et l’audio immersif, de la protection de contenus, des réseaux 5G, de l’internet des objets et des technologies cognitives…

b<>com est issus des mondes industriel et universitaire, ces chercheurs et ingénieurs évoluent sur son campus de Rennes et ses sites de Paris, Brest et Lannion. Ses laboratoires mixent les talents de disciplines et cultures multiples dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la vidéo et l’audio immersif, de la protection de contenus, des réseaux 5G, de l’internet des objets et des technologies cognitives… Nous avons eu l’occasion depuis plusieurs années de les suivre, mais le lancement de la 5G accélère considérablement leur compétences et savoir en la matière. Avant d’expliquer pourquoi c’est une pépite pour l’écosystème 5G faisons un point.

Si vous lisez régulièrement la veille que nous faisons sur la 5G, vous avez compris :

– Que la cinquième génération sans fil est décrite comme la prochaine génération de réseaux mobiles au-delà du réseau mobile 4G LTE actuel. Ces réseaux étendent les services sans fil à large bande, au-delà de l’Internet mobile, à l’Internet des objets (IoT) et aux segments de communication critiques comme par exemple l’industrie, la santé , les secours… pour permettre à un monde connecté perçu comme étant totalement omniprésent.

– Que les enjeux qui vont au-delà de la vitesse, du temps de latence, d’une très grande couverture, de la  faible consommation d’énergie (nous y reviendront dans un autre post) pour les téléphones mobiles et les appareils IoT, ainsi qu’une disponibilité maximale du réseau et de la bataille entre les acteurs, les opérateurs mobiles d’un cotés, les infrastructures (Nokia, Ericsson, Huawei, ZTE, Samsung…), les chipsets (Qualcomm, Broadcom, Intel, Mediatek, Infineon….)

– Que c’est une guerre commerciale entre plusieurs pays, notamment les US et la Chine. Un rapport publié par Accenture en 2017 sur la 5G aux États-Unis, montre que les opérateurs de télécommunications devraient investir environ 275 milliards de dollars dans les infrastructures, pourrait créer jusqu’à 3 millions d’emplois et augmenter le PIB de 500 milliards de dollars. La Commission européenne a déclaré que les investissements 5G seront d’environ 56,6 milliards d’euros et devraient créer 2,3 millions d’emplois en Europe ! Nous ferons les comptes plus tard…

– Que les problèmes les plus importants tels que la confidentialité et la sécurité doivent également être résolus avant que nous entrions dans un monde de réseaux omniprésents ultra-fiables et à faible temps de latence et c’est pas gagné !

Que la 5G est susceptible de secouer le secteur des télécoms et du monde de l’IT qui se rapproche conduisant non seulement à un nouvel équilibre des pouvoirs entre les opérateurs mobiles et les GAFA/BATX, mais également à une nouvelle croissance potentielle des revenus pour la première fois depuis de nombreuses années. Saviez vous que Amazon avec la branche AWS intègre des services de calcul et de stockage AWS à la périphérie des réseaux 5G des fournisseurs de télécommunications et offre un accès transparent qui permet de créer des applications destinées aux utilisateurs finaux mobiles et aux appareils avec des latences à une milliseconde sur des réseaux 5G. Verizon, Vodafone, SK Telecom, NTT Docomo et KDDI, pour lancer Wavelength en Amérique du Nord, en Europe, au Japon et en Corée du Sud en 2020.

PÉPITE 5G

b<>com est un centre d’innovation privé (32 actionnaires, Orange à 20%) créé en 2012 conçu pour accélérer l’innovation dans les technologies numériques. Ils disposent de plus de 80 familles de brevets stratégiques, ils participent à toutes les réflexions 5G avec les organes de standardisation et communautés open-source. Il travaille avec une multitude d’industries pour préparer l’avenir de la 5G.

Les équipes (300 personnes, 14 nationalités) maitrisent de nombreux sujets autour de l’image, le HDR mais ce qui nous intéressent c’est l’expertise pointu qu’ils ont autour de la 5G comme le coeur de réseau, le réseau d’accès radio, la couche physique de la 5G (codage, decodage), la virtualisation, la conception de carte électronique embarqué dans les antennes futurs, etc…

Ils ont de nombreux produits qui répond à des demandes très précises d’entreprises dans tous les secteurs. Par exemple Wireless Edge Factory en partenariat avec Waryme et Enensys est une infrastructure de réseau privé basée sur un SDN qui permet aux communications critiques haut débit de bout en bout, IoT et WebRTC d’être effectuées de manière totalement sécurisée dans des bâtiments de petite ou moyenne taille des sites industriels. D’ailleurs cette solution vient d’être labellisé par le comité stratégique de la filière « Industries de Sécurité » qui a pour mission de contribuer à la sécurité des grands évènements dont les Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024. Grâce à une application, une personne témoin d’une situation de crise pourra depuis son smartphone envoyer un message d’alerte qui sera relayé sur un réseau privé. Une fois l’alerte traitée, les agents de sécurité pourront également être notifiés via la solution.

L’entreprise a présenté lors du dernier MWC plusieurs concepts autour de l’image, la santé, la sécurité. Ils sont capables de fournir une solution aux diffuseurs TV pour récupérer le live d’un événement qu’elles qu’ils soient. L’idée est de déployer une infrastructure puissante de coeur de réseau (4G/5G) avec une qualité de service bien définie (le Slicing) pour continuer à diffuser un live malgré la congestion des réseaux existants. Ils ont travaillé avec Aviwest, une entreprise qui l’un des principaux fournisseurs mondiaux de systèmes de contribution vidéo en direct et enregistrés sur des réseaux IP non gérés, tels que les réseaux cellulaire, Wi-Fi, satellite ou Internet.

Une pépite comme  b<>com  devrait selon nous avoir 10 fois plus de moyen pour permettre à l’écosystème de la 5G, des startups qui vont travailler sur le sujet, et aux entreprises sur notre territoires d’exploiter le potentiel de ce nouveau réseau. Deloitte affirme que la 5G, tant sur le réseau principal que sur le réseau d’accès radio, risque d’avoir un impact potentiellement plus important sur l’ensemble de l’écosystème que toute autre génération précédente.

D’autant qu’améliorer l’infrastructure globale du réseau en termes de performances, de fonctionnalités et de bande passante est cruciale à l’ aide du contrôle par réseau (SDN) et de la virtualisation des fonctions réseau (NFV)i va jouer un rôle majeur dans l’optimisation. La virtualisation du réseau SDN et du réseau peut réduire les coûts d’exploitation et les coûts d’investissement respectivement de 63% et 68% par rapport au réseau de télécommunication traditionnel;

Une chose est certaine c’est que les modèles de télécommunication traditionnels changeront au cours de la prochaine ère de la 5G.