Publié le 18 mars 2020.
Par Morgan Fromentin

La France reporte les enchères sur la 5G

Publié le 18 mars 2020.
Par Morgan Fromentin
France Arcep

France ArcepCC

La 5G est encore loin d'être en place dans l'Hexagone. Avant de pouvoir en profiter sur tout le territoire, il faut que les opérateurs récupèrent les bandes de fréquence qu'ils utiliseront. Cela passe par une vente aux enchères, laquelle vient d'être reportée.

La pandémie du nouveau coronavirus se fait ressentir dans tous les secteurs. Aujourd’hui, nous apprenons que l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) a pris la décision de reporter la vente aux enchères concernant l’attribution des fréquences pour la 5G. Cette vente devait avoir lieu au mois d’Avril mais le Covid-19 rend la tenue de l’événement impossible.

L’Arcep repousse la vente aux enchères des fréquences 5G

Un représentant de l’Arcep évoquait notamment à Mobile World Live des “raisons logistiques” liées aux mesures de confinement imposées actuellement en France. À cause de ces dernières, la vente est reportée. Et ce à une date encore indéterminée. L’autorité de régulation doit maintenant “étudier différents scenarii de report et se préparer à organiser cette vente aux enchères dès que nous en saurons davantage.” Cette décision a été prise suite à l’annonce des mesures de confinement renforcé par le Président Emmanuel Macron le 16 mars. Ce confinement court actuellement jusqu’au 31 Mars prochain et la situation sera réévaluée régulièrement.

à cause de la pandémie de Covid-19

Pour la 5G, c’est la bande comprise en 3,4 GHz et 3,8 GHz qui sera proposée aux enchères et ce par blocs de 10 MHz. Le mois dernier, l’Arcep annonçait que les quatre opérateurs majeurs du pays s’étaient mis d’accord pour un prix fixe de vente de blocs de 50 MHz, un tarif fixé à 350 millions d’euros. Il aura fallu pour cela s’engager à respecter un certain nombre de conditions concernant notamment la couverture minimale, la disponibilité du service ou l’encouragement de la concurrence. En vue d’un lancement commercial de la 5G avant la fin de l’année, l’Arcep avait prévu d’allouer ces plages de fréquence en Juin, au plus tard. Cette vente aux enchères devrait permettre de collecter 2,2 milliards d’euros, au minimum. Mais il faudra attendre que la situation revienne à la normale avant que l’opération ne puisse avoir lieu.

Lire aussi