Publié le 16 décembre 2020, modifié le 16 décembre 2020.
Par La Rédaction
App

La fintech Plum vise 1 million d’utilisateurs français d’ici la fin 2021

Publié le 16 décembre 2020, modifié le 16 décembre 2020.
Par La Rédaction

La fintech Plum arrive en France après avoir conquis plus d'un million de clients au Royaume-Uni, elle offre un moyen intelligent de gérer son argent grâce à l'épargne automatique. Nous avons posé quelques questions à son fondateur Victor Trokoudes

L’innovation est la loi de demain. Des perturbations sont survenues dans pratiquement tous les secteurs au cours des deux dernières décennies, et elles commencent également à transformer le secteur financier. Les banques, qui ont maintenu leur position dominante grâce à des facteurs tels que des environnements très réglementés, voient l’émergence de nouveaux concurrents qui menacent de voler une part de marché substantielle, voire de déplacer les banques en place de leur position de leader.

Le phénomène peut-être le plus surprenant et le plus inquiétant pour la banque traditionnelle est le fait que ces nouveaux concurrents financiers innovent et se développent dans tous les pays du monde à une vitesse sans précédent. C’est le cas de Plum qui est une application fintech soutenue par l’intelligence artificielle. Lancé en 2016 par Alex Michael et Victor Trokoudes, la fintech aide les gens à économiser de l’argent en analysant les transactions bancaires et en économisant régulièrement chaque mois. La fintech s’appuie fortement sur Facebook et Instagram, en particulier pour cibler les bons clients d’autant que l’app utilise Facebook Messenger comme chatbot principal.

Entre crise sanitaire et crise économique, 2020 est une année record pour l’épargne des Français, qui ont placé 90 milliards d’euros de plus que l’an dernier, d’après la Banque de France. Le coronavirus est venu modifier en profondeur nos vies et impacte tout naturellement notre manière de dépenser et d’envisager l’avenir. Selon une récente enquête de l’INSEE, de plus en plus de Français affirment qu’il est opportun d’épargner. Dans le contexte actuel, Plum offre une alternative à la gestion traditionnelle de son budget en proposant d’épargner de manière simple et ludique. L’app utilise les API mises à disposition grâce à la directive européenne DSP2, et rend ainsi le processus d’épargne facile et sans effort.

Les clients français peuvent désormais lier leurs comptes Banque Populaire, BNP Paribas, Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, HelloBank, Société Générale, Revolut à Plum. Une fois le lien établi, l’intelligence artificielle de la startup entre en action et commence à mettre de côté de petites sommes, en fonction de ce que l’utilisateur peut se permettre. L’argent peut être retiré de l’app à tout moment, sans limites ni frais, et est transmis à la banque pour qu’elle le traite dans les cinq minutes.

Quelques chiffres

  • Levée de fonds de 10 millions de dollars réalisée en juillet 2020
  • Le capital historique détenu par l’entreprise s’élève à 19,3 millions de dollars
  • L’application compte désormais plus d’un million d’inscrits et vise à atteindre 5 millions d’utilisateurs supplémentaires à travers l’Europe d’ici la fin 2021
  • Plus de 70 salariés

Les avantages

Les utilisateurs français pourront également s’abonner à Plum Pro, le service premium  qui offre des fonctionnalités supplémentaires pour 2 euros par mois. Plum Pro débloque des fonctions comme les Pockets, qui sont la création de plusieurs comptes virtuels distincts et les Objectifs qui permettent de définir un montant cible pour chaque Pocket afin d’atteindre son objectif d’épargne. L’offre premium offre également des analyses perfectionnées des dépenses et des méthodes d’épargne exclusives telles que “Le Défi 52 semaines” (l’app épargne tous les lundis 1 € de plus que la semaine précédente, en commençant par 1 €, jusqu’à 52 € la dernière semaine) et les “Jours pluvieux (une somme d’argent à mettre de côté les jours où les prévisions météorologiques annoncent de la pluie).

D’ici à la fin de l’année 2020, les clients français pourront bénéficier du Cashback , offrant des remises sur les achats réalisés depuis l’appli, auprès des nos marques partenaires (dont Apple, ASOS, Sephora, CDiscount, L’Oréal entre autres). La plateforme d’investissement sera disponible en France au cours du premier semestre 2021.

Questions au co-fondateur et CEO de Plum,  Victor Trokoudes

Comment Plum a-t-il commencé ?

J’ai créé cette entreprise (avec son co-fondateur Alex Michael) pour répondre à son propre besoin de trouver un moyen simple et intelligent d’économiser de l’argent. j’ai commencé ma carrière chez Morgan Stanley, puis je suis devenu responsable de l’international au sein de la fintech Transferwise, lançant cette licorne sur 25 marchés. j’ai également fondé et vendu un service de revente de PoS avant de lancer la startup.

Quels sont les défis que vous avez relevés ?

La confiance a toujours été un enjeu important pour les Fintech, car les gens veulent être sûrs que leur argent est en sécurité. Nous bénéficions de la réglementation européenne PSD2 qui garantit que les clients peuvent utiliser des services tout en gardant le contrôle de leurs données bancaires personnelles. À mesure que les fintech entrent de plus dans le quotidien des gens, et qu’ils en comprennent les avantages, davantage de personnes choisissent de constituer leur patrimoine avec une application intelligente comme Plum.

Les défis de la fintech sont colossaux comment durer ?

S’il y a une chose que 2020 nous a montrée, c’est que les applications doivent prouver leur valeur pour survivre dans un environnement difficile. Les Fintechs doivent vraiment répondre à la question suivante : comment aider le client moyen à construire sa richesse”. Nos clients sont capables de voir l’intérêt de notre appli dès le premier jour, lorsque l’app met de l’argent de côté pour eux. Nous visons à ce que leur situation financière s’améliore au cours de leur vie.

Comment voyez-vous les 24 prochains mois sur votre marché ?

Notre objectif est d’atteindre 1 million d’utilisateurs français d’ici la fin 2021.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Tech S50

Voici notre veille Tech qui couvre les grandes marques, les paiements, la publicité, les smartphones, les applications, la réalité augmentée,...