Publié le 6 septembre 2023.
Par La Rédaction

La Finlande pionnière dans l’expérimentation des passeports numériques à l’échelle mondiale

Publié le 6 septembre 2023.
Par La Rédaction

Le contrôle des frontières finlandais indique que les informations de voyage numériques sont “ tout aussi fiables ” qu'un passeport physique.

Les autorités de contrôle des frontières en Finlande ont déclaré que les informations de voyage numériques sont tout aussi fiables que les passeports physiques. Les voyageurs finlandais se rendant de Helsinki au Royaume-Uni ont désormais la possibilité de présenter leur pièce d’identité numérique sur leur téléphone au lieu de leur passeport physique. Sur certains vols exploités par Finnair, les voyageurs auront la possibilité de passer rapidement le contrôle des frontières en utilisant les informations de voyage numériques (DTC), évitant ainsi les files d’attente habituelles. Les responsables des frontières finlandaises affirment que cette initiative constitue la première utilisation d’un passeport numérique dans un véritable environnement de contrôle des frontières, marquant ainsi une première mondiale. Ils estiment que cela améliorera l’efficacité de l’expérience de voyage, la rendant plus rapide et plus fluide.

Ce projet révolutionnaire a été lancé en coopération avec Finnair, la police finlandaise et l’exploitant de l’aéroport Finavia, ce qui pourrait potentiellement préfigurer l’avenir des voyages au sein de l’Union européenne.

Le fonctionnement des passeports numériques

Le projet pilote DTC a été déployé pour les passagers finlandais voyageant avec Finnair à destination de Londres, Édimbourg ou Manchester, à partir du 28 août. Ce service est exclusivement réservé aux citoyens finlandais.

Pour participer volontairement à ce programme, les voyageurs doivent suivre quelques étapes. Tout d’abord, ils doivent télécharger l’application “Document de Voyage Numérique FIN DTC” sur leur smartphone, disponible sur le Google Play Store ou l’App Store d’Apple. Pour utiliser l’application, un mode de verrouillage de l’écran du téléphone doit être activé, que ce soit un numéro PIN, une empreinte digitale ou la reconnaissance faciale.

Ensuite, les voyageurs doivent s’inscrire auprès des services de permis de police au poste de police principal de Vantaa. Cela nécessite la prise d’un rendez-vous et l’apport de leur passeport physique pour créer une version numérique. Au cours de l’inscription, les voyageurs devront également signer un formulaire de consentement, et une photo de leur visage sera capturée pour une utilisation ultérieure dans la reconnaissance faciale. Cette étape ne doit être effectuée qu’une seule fois, et par la suite, les voyageurs pourront utiliser le DTC à l’aéroport d’Helsinki lorsqu’ils voyagent vers le Royaume-Uni et reviennent à l’aéroport d’Helsinki sur les vols directs de Finnair. Ce programme est valable jusqu’à la fin de février 2024, date à laquelle l’essai prendra fin. Avant chaque voyage, les voyageurs devront envoyer leurs données via l’application au garde-frontière finlandais, de préférence 36 à 4 heures avant le départ de leur vol.

L’avenir des passeports numériques :  potentielle évolution à l’échelle de l’UE

L’expérimentation des passeports numériques en Finlande s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme pilote européen visant à moderniser la technologie des voyages. L’année précédente, la Commission européenne a sollicité la participation de pays volontaires pour tester ces documents numériques. La Croatie s’est également portée volontaire et aspire à lancer son propre projet pilote à l’aéroport de Zagreb plus tard cette année. Une fois les données collectées à partir de ces projets pilotes, la Commission envisage d’utiliser ces informations pour élaborer une proposition en vue du déploiement de passeports numériques dans l’ensemble de l’Union européenne à une date ultérieure.

Lire aussi