Publié le 19 juillet 2022, modifié le 20 juillet 2022.
Par La Rédaction

L’ecommerce mobile conduit la croissance de la Tokenisation

Publié le 19 juillet 2022, modifié le 20 juillet 2022.
Par La Rédaction
Création : @smoytoo for @servicesmobiles

Création : @smoytoo for @servicesmobiles

La tokenisation devient un moyen de plus en plus populaire de protéger les données et peut jouer un rôle essentiel dans une solution de protection de la confidentialité des données.

La tokenisation numérique a été créée par TrustCommerce en 2001 pour aider un client à protéger les informations de carte de crédit des clients. Les commerçants stockaient les données des titulaires de carte sur leurs propres serveurs, ce qui signifiait que toute personne ayant accès à leurs serveurs pouvait potentiellement voir ou profiter de ces numéros de carte de crédit client. TrustCommerce a développé un système qui a remplacé les numéros de compte principaux (PAN) par un numéro aléatoire appelé jeton. Cela a permis aux commerçants de stocker et de référencer des jetons lors de l’acceptation de paiements

Une nouvelle étude révéle que le nombre total de transactions de paiement tokenisées dépassera 1 000 milliards dans le monde d’ici 2026, passant de 680 milliards en 2022. Cela représente une croissance de 58% sur les 4 prochaines années. Il a attribué cette croissance à l’essor des solutions “en un clic”, telles que Click-to-Pay, qui utilisent la tokenisation de carte sur fichier pour stocker les informations de paiement d’un client, leur permettant de remplir automatiquement leurs détails de paiement et d’effectuer des transactions en un seul clic. La tokenisation protège les identifiants de paiement des clients lorsqu’ils sont stockés, remplace les données sensibles par des valeurs de jeton qui n’ont aucune valeur intrinsèque. Cela empêche les acteurs malveillants d’accéder aux données de paiement en cas de violation de données.

Principaux moteurs de la croissance de la tokenisation est stimulée par l’adoption croissante de solutions en un clic par les commerçants dans le commerce électronique pour réduire les frictions, et par les réseaux de cartes, qui encouragent l’adoption massive de la tokenisation au niveau du réseau pour améliorer les taux d’approbation des paiements. Le volume tokenisé du commerce électronique en ligne et mobile augmentera de 74 % d’ici 2026. Cette croissance est motivée par l’attente croissante des clients d’une expérience de paiement sans friction, qu’offrent les solutions en un clic via la tokenisation. Depuis les années 2015 les applications mobiles ont adoptés massivement la tokenisation. Google Pay a annoncé la prise en charge de la tokenisation sur son application en septembre 2019. La plateforme collabore avec tous les principaux émetteurs des réseaux Mastercard et Visa pour proposer la tokenisation pour les paiements par carte. Bien que la tokenisation résolve de nombreux problèmes de sécurité, il convient de s’arrêter pour se rappeler que la sécurisation des paiements ne s’arrête pas là. La sécurité est toujours une cible mouvante à mesure que les techniques de fraude évoluent.

Même après que la tokenisation soit devenue omniprésente, l’ensemble du secteur, des géants établis aux startups en plein essor, devrait continuer à se remettre en question et à se demander : “Au-delà de la tokenisation, quelle est la prochaine technologie qui peut rendre les paiements mobiles beaucoup plus faciles et plus sûrs pour les consommateurs et les fournisseurs ?”

La croissance sera également tirée par les avantages, notamment les gains de temps pour l’utilisateur final en éliminant la nécessité pour les clients de saisir à nouveau leurs identifiants de paiement lors de leurs achats en ligne.

Les entreprises pourraient générer aussi de nouvelles sources de revenus grâce à la tokenisation, mais la technologie comporte des risques. Par exemple des groupes de luxe comme LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton, des retailers comme Adidas et des constructeurs automobiles comme Mercedes-Benz peuvent profiter de l’intérêt croissant des consommateurs pour la technologie numérique pour créer et vendre de nouveaux produits certifiés par des jetons non fongibles (NFT) basés sur la blockchain. Ces produits peuvent générer des marges et des bénéfices importants, mais le marché des NFT est volatil et ces produits comportent un risque de réputation et de mode.

Les paiements IoT sont l’avenir de la tokenisation

Le rapport de Juniper Research a également identifié les paiements IoT comme offrant la plus forte croissance sur le marché de la tokenisation au cours des 5 prochaines années, avec des transactions IoT tokenisées qui devraient atteindre 19 milliards d’ici 2027, en croissance de 400 % par rapport à seulement 3,8 milliards en 2022. La tokenisation est essentielle pour faciliter les paiements IoT. ; permettant d’effectuer des transactions via de nouveaux cas d’utilisation et facteurs de forme, ouvrant de nouvelles opportunités de revenus pour les fournisseurs de paiement. Compte tenu du long cycle de développement de ce type de solutions , les fournisseurs de tokenisation, autres que les réseaux de cartes déjà avancés, doivent commencer à faire évoluer leurs propres solutions de tokenisation IoT ou risquer de rater cette opportunité lucrative.

La tokenisation est utilisée pour sécuriser de nombreux types de données sensibles, notamment :

  • Données de carte de paiement
  • Numéros de sécurité sociale américains et autres numéros d’identification nationaux
  • Numéros de téléphone
  • Numéros de passeport
  • Numéros de permis de conduire
  • Adresses mail
  • Numéros de compte bancaire
  • Noms, adresses, dates de naissance

Alors que les violations de données augmentent et que la sécurité des données devient de plus en plus importante, les organisations trouvent la tokenisation attrayante car elle est plus facile à ajouter aux applications existantes que le chiffrement traditionnel.

Lire aussi