Publié le 10 mai 2016, modifié le 14 mai 2017.
Par La Rédaction

Interface de conversation intelligente, Viv

Publié le 10 mai 2016, modifié le 14 mai 2017.
Par La Rédaction

Analysera votre voix, vous posera des questions qui lui donnera une valeur en bits pour exécuter votre demande et vos réponses ! Bienvenue dans Viv...

C’est le paradoxe de la technologie, utilisé la voix pour demander un service en délaissant la voix  via la composition d’un numéro sur son smartphone au profit de serveur, d’algorithme et d’intelligence artificiel fait par des hommes… Une nouvelle ère s’ouvre pour longtemps où pas d’ailleurs, les mois qui arrivent diront si la technologie est au point, si les consommateurs adoptent, si les services sont à la hauteur… et surtout si une nouvelle interface voit le jour ?

Je voudrais une pizza de mon pizzaiolo préféré près de mon bureau ! bienvenue dans Viv…

Il y a quelques jours des tests ont été effectué avec Viv, une plateforme d’intelligence artificielle qui vous permettra de dire sans émettre un seul appel téléphonique et sans faire une seule recherche Google :

– Je voudrais une pizza de mon pizzaiolo préféré près de mon bureau
– Voulez-vous des garnitures avec cela ? Vous pourrez lui dire, avec du fromage, avec des olives, etc…

Vous serez livré alors quelques minutes plus tard à l’heure que vous avez défini !

Bien sûr, une pizza est juste une pizza. Mais cela pourrait changer le comportement des consommateurs et du commerce en général, avec des effets boule de neige à travers toute une économie. Les développeurs travaillent pour atteindre un chemin avec la moindre friction, c’est-à-dire une conversation naturelle. Cela augure un changement dans de nombreux secteurs y compris celui du smartphone, car en fait si on arrivait à déporter la capacité du matériel et du logiciel du smartphone dans le Cloud, une oreillette, un bouton qui capte la voix suffirait pour faire beaucoup de choses… Commander un taxi, faire une réservation de restaurant et acheter des billets de cinéma

[Le géant sud-coréen Samsung a annoncé le rachat en Octobre 2016 de VIV. Le sud-coréen explique que l’acquisition du californien Viv Labs lui permettra de renforcer ses services d’assistance vocale sur toute la gamme de ses produits électroniques, smartphones, téléviseurs, réfrigérateurs et machines à laver.]

Viv, qui a été montré publiquement pour la première fois ce lundi à Techcrunch Disrupt (vidéo ci-dessous), est l’une des technologies les plus attendues, mais “la course aux armements” parmi les cinq grands géants de la technologie : Apple, Google, Microsoft, Facebook et Amazon ont tous annoncé d’importants investissements dans le futur des assistants virtuels et de la reconnaissance vocale en passant bien sur par l’AI.

Deux d’entre eux, Google et Facebook ont fait des offres d’achat à la startup Viv, selon des personnes familières avec le sujet. (Facebook PDG Mark Zuckerberg est aussi un investisseur dans Viv) Dag Kittlaus et Adam Cheyer, les co-fondateurs de Viv, ont également été co-fondateurs de Siri, l’application qui est devenu le premier assistant virtuel largement distribué lors de son acquisition par Apple en 2010.

L’équipe de 26 personnes de Viv c’est la poursuite de l’histoire avant SIRI, lorsque Adam Cheyer a dirigé une équipe de 300 personnes à SRI International, le laboratoire de recherche et développement financé par le gouvernement à Palo Alto qui travailler sur un projet tentaculaire du Département de la Défense pour créer une Next-génération d’assistant personnel.

Le Siri original n’été pas censé être un chatbot avec de l’AI. L’objectif était de réinventer le commerce mobile. Quand initialement, il a été lancé comme une application indépendante en 2010, Siri pouvait acheter des billets, réserver un restaurant et commander un taxi – tout en contournant les pages de recherche et sans ouvrir ou télécharger une autre application. Elle a été en mesure de siphonner les données de 42 services Web, y compris Yelp, StubHub, OpenTable et Google Maps.

Mais presque tous les partenariats ont été dissous une fois qu’Apple a pris le relais ! L’histoire ne dira jamais si Steve Jobs,décédé en 2011aurait fait différemment  ?

Viv est-ce que Siri aurait dû devenir, un système ouvert qui vient de nouer des relations avec 50 partenaires pour faire des choses simples avec votre télévision, votre voiture, l’électro-ménager de votre maison, en fait-tout ce qui peut-être piloter par la voix !

La question, est-ce qu’ils vendent à un géant ou vont-ils grandir seule ?

Des jardins clos

Le but de Viv est non seulement de construire une plateforme d’intelligence artificielle, mais aussi de devenir l’intermédiaire ultime entre les entreprises et leurs clients. Les moteurs de recherche ont été parmi les premières de ces plates-formes à permettre à Google de générer une fortune et d’organiser le Web pour les utilisateurs. Puis, avec la montée des smartphones, les applications ont tiré les consommateurs dans le monde mobile.

Et nous arrivons où l’enthousiasme des consommateurs pour la plupart des nouvelles applications est maintenant en déclin, selon ComScore et la société d’analyse App Annie. Trop de données utilisées, trop de mots de passe à retenir, trop de notifications inutiles… Les utilisateurs mobiles passent maintenant 80 % de leur temps dans seulement cinq applications, les consommateurs se regroupent là où ils passent leur temps… (voir seulement l’observatoire des applications en France)

Une alternative ?

Les assistants virtuels offrent-ils une alternative ? Il y a une difficulté, qui remonte aux premiers efforts autour de l’intelligence artificielle au début des années 1960, qui a toujours été de comprendre les nuances du language, de la façon dont les humains parlent.

La plupart des assistants virtuels, aujourd’hui, peuvent comprendre une série de questions humaines. Mais ces requêtes doivent être indiquées de manière précise pour déclencher des réactions qui sont encore largement scriptées. Ce qui distingue Viv c’est qu’il vise à imiter la spontanéité ce qui est la base des connaissances d’un assistant humain !

Par exemple, Amazon, qui l’an dernier a publié son assistante virtuelle conversationnelle Alexa. Un boîtier (une plateforme puissante avec API) pour par exemple la maison qui a ouvert ses capacités à des tiers. Vous pouvez maintenant commander une voiture Uber en parlant à haute voix à Alexa dans votre maison. Le device lit les news, la météo et les informations routières… Alexa non seulement contourne les applications,Google et le smartphone lui-même.

https://www.cnet.com/videos/share/basic-alexa-tips-and-tricks/

Facebook, quant à lui, essaie de transformer son application de messagerie populaire, Messenger, en un portail pour les entreprises en y mettant de l’intelligence artificielle. En Chine depuis un certain temps avec WeChat et Telegram, il est commun pour la génération Y de commander des billets de cinéma sur le chat.

Un véritable humain serait tellement mieux, tout ceci a l’air d’un mauvais rêve, Non ? Bon ne vous inquiétez pas, il reste d’excellentes applications pour encore un certain temps, mais il faut maîtriser un certain nombre de techniques pour sortir du lot 🙂 Rendez vous sur lesappawards

Lire aussi
Tech

L’assistant intelligent de Meta

Comme toutes les grandes entreprises technologiques, Meta convoite également son propre assistant vocal. L'assistant peut effectuer diverses...