Publié le 26 septembre 2023.
Par Christophe Romei

Intégrer le numérique responsable dans la refonte d’une application : “Les clés de la réussite”

Publié le 26 septembre 2023.
Par Christophe Romei

Be-app a organisé une matinée sur le thème : Réussir sa transition vers un numérique responsable en tant qu'entreprise. Au cours de cette matinée, nous avons eu l'occasion d'écouter le projet en éco-conception dans le mobile avec le REX du projet de refonte mobile du média 20 Minutes

Beaucoup d’entre nous ont une compréhension limitée de la puissance de calcul consommée par un appareil mobile ou des applications que nous y avons installées, sans parler de l’impact carbone correspondant de toutes ces applications exécutées en arrière-plan. L’intégration du Numérique Responsable dans la refonte d’une application mobile est devenue une préoccupation majeure pour les entreprises, qu’elles soient de grande envergure ou des startups émergentes. Cette démarche vise à aligner le développement technologique sur des principes éthiques et durables, tout en répondant aux attentes croissantes des utilisateurs en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Pour les grandes entreprises, l’enjeu est double. D’une part, elles doivent répondre aux normes légales et réglementaires de plus en plus strictes en matière de protection des données, de neutralité carbone, et de durabilité. D’autre part, elles doivent maintenir leur réputation et leur attractivité aux yeux des consommateurs soucieux de l’impact environnemental et sociétal des technologies qu’ils utilisent.

Les startups, quant à elles, ont l’opportunité de bâtir leur modèle économique sur des bases plus responsables dès le départ, en évitant les pièges des technologies gourmandes en énergie et en données. Elles peuvent également se démarquer en offrant des solutions innovantes qui encouragent un comportement numérique plus éthique.

Quelle que soit la taille de l’entreprise, l’intégration du Numérique Responsable dans la refonte d’une application mobile nécessite une réflexion approfondie sur les choix technologiques, la gestion des données, la transparence vis-à-vis des utilisateurs, et l’impact environnemental global. Elle implique également une communication efficace pour sensibiliser les utilisateurs aux avantages d’une utilisation responsable des applications. En fin de compte, l’adoption du Numérique Responsable dans le développement des applications mobiles est un pas important vers un avenir numérique plus durable, où la technologie peut contribuer au bien-être de la société tout en minimisant son empreinte sur la planète.

20 Minutes, des valeurs RSE

Le média avec environ 20 millions de lecteurs par mois toutes sources confondues (print, web et applications), ils ont rappelé lors de la matinée leurs convictions, que l’information est un droit universel qui doit être gratuit pour chaque citoyen, que l’information doit-être non partisane ce qui permet à chaque citoyen de faire des choix éclairés et enfin un média d’info est plus juste quand il est indépendant. Le média c’est engagé dans une politique d’entreprise, respectueuse de valeurs RSE, notamment sur mobile ce qui a permis une architecture serverless zéro carbone avec une consommation optimisée. Une compression des images, une Mesure de l’empreinte carbone des publicités ce qui est un défi, mais aussi 100% de leur papier est tracé et recyclé.

Quelques chiffres

  • Le mobile pour 20 Minutes est crucial avec 13 millions de mobinautes par mois
  • 0,5 Million de lecteurs par jour sur l’app
  • Entre 6 et 7 pages/visite en moyenne sur l’app
  • 1,6 Millions de lecteurs par jour sur le Web et le web mobile
  • 79% de l’audience numérique est mobile.

La refonte des Apps

BeApp à accompagné son client dans cette démarche, après un audit d’une période de 12 mois, incluant une analyse des usages ce qui a permis d’obtenir le bilan carbone qui s’élève à 183,9 tonnes CO2 (tCO2e), soit 230 kilogrammes par utilisateur par an. Pour mieux comprendre cette empreinte environnementale, cela équivaut à parcourir 77 923 79 kilomètres en TGV, ou 845 128 kilomètres en voiture, ou encore chauffer un foyer pendant 789 années avec de l’électricité. Cette évaluation a permis de décomposer l’impact environnemental en fonction des différentes composantes : le datacenter représente 1,1 %, le réseau 48 %, et le terminal 51 %.

Les trois applications de la marque sont alignées sur trois grands principes du numérique responsable : une accessibilité inclusive, une éco-conception pour minimiser la consommation d’énergie, et une éthique de la data visant à protéger la confidentialité des utilisateurs. 20minutes a pris en considération ces aspects environnementaux pour réduire leur empreinte environnementale, ce qui a conduit à une réflexion plus globale sur l’utilisation des technologies. Les enjeux principaux étaient de réduire la consommation d’énergie tout en préservant la durée de vie de la batterie, d’assurer la compatibilité avec les appareils les plus anciens afin de ralentir l’obsolescence matérielle, et de garantir la stabilité et la durabilité des performances de l’application.

Il y avait des enjeux, comme transformer son produit sans perdre la valeur pour les utilisateurs, définir une trajectoire évolutive qui limite le risque de perte de CA, aligner l’ensemble des attentes de l’entreprise sur le sujet

Ils ont priorisé les actions suivantes :

Accessibilité

  • Notifications sonores et visuelles
  • Contrôle des contenus multimédias
  • Respect des contrastes couleur
  • Taille de typo, interlignage
  • Cibles tactiles suffisamment grandes

Ecoconception

  • Choisir un Data Center éco-responsable
  • Utilisation du lazy loading
  • Limitation des animations, carrousels, gifs…
  • Images : Moins et allégées

Pour la V2

  • Archiver / supprimer le superflu et l’obsolète
  • Planifier fin de vie des données / Contenu
  • Moins de Vidéos ou alternatives
  • Limitation des techniques de captation de l’attention

Les défis de l’éco-conception

La mise en place de l’éco-conception dans les applications mobiles représente un défi majeur, mais essentiel, dans un contexte où la prise de conscience environnementale gagne du terrain. Voici les défis les plus importants à relever pour intégrer cette approche de manière efficace :

  1. Sensibilisation et éducation : L’un des premiers défis consiste à sensibiliser les développeurs, les designers et les décideurs aux enjeux de l’éco-conception. Il est essentiel de créer une culture d’entreprise axée sur la durabilité et de former les équipes pour qu’elles comprennent les principes de base.
  2. Conception responsable : Intégrer l’éco-conception dès la phase de conception des applications est essentiel. Cela nécessite de repenser les fonctionnalités pour les rendre plus économes en énergie et de privilégier les technologies et les frameworks plus efficients.
  3. Optimisation des performances : Les apps doivent être optimisées pour minimiser leur consommation de ressources, comme le CPU, la mémoire et la bande passante. Cela passe par une programmation efficace et l’élimination de tout code superflu.
  4. Gestion de l’énergie : Il est important d’identifier les goulots d’énergie et de mettre en œuvre des mécanismes pour les minimiser.
  5. Tests et mesure : Pour évaluer l’impact environnemental d’une application, il est nécessaire de mettre en place des outils de mesure et de réaliser des tests rigoureux. Les indicateurs clés incluent l’empreinte carbone, la consommation de batterie et l’utilisation des données. Chez 20 minutes ils ont utilisé Fruggr
  6. Compatibilité multiplateforme : Les développeurs doivent relever le défi de l’éco-conception sur différentes plateformes (iOS, Android, etc.). Cela peut nécessiter des approches spécifiques pour chaque système d’exploitation.
  7. Engagement des parties prenantes : Impliquer l’ensemble des parties prenantes, y compris les utilisateurs, est crucial. Les applications doivent être conçues de manière à encourager des comportements éco-responsables chez les utilisateurs, tels que la réduction de la luminosité de l’écran ou la désactivation des notifications inutiles.
  8. Évolution constante : L’éco-conception ne s’arrête pas à la sortie de l’application. Les mises à jour régulières doivent également prendre en compte ces principes pour garantir une empreinte environnementale minimale.
  9. Communication transparente : Les développeurs doivent communiquer de manière transparente sur les efforts d’éco-conception déployés dans leurs applications. Cela permet aux utilisateurs de faire des choix éclairés et peut renforcer la réputation de l’entreprise.
  10. Normes et réglementations : Les défis de l’éco-conception sont également liés aux évolutions des normes et réglementations environnementales. Les entreprises doivent rester à l’affût des nouvelles exigences et s’y conformer.
Lire aussi