Publié le 24 juin 2024.
Par La Rédaction
App

HarmonyOS : Huawei suit les traces d’Apple et Google

Publié le 24 juin 2024.
Par La Rédaction

Huawei envisage l'introduction d'une taxe sur les achats intégrés pour HarmonyOS : une décision qui pourrait changer la donne dans l'écosystème des applications mobiles. Il y a actuellement plus de 900 millions d'appareils qui fonctionnent sur HarmonyOS, avec plus de 2,5 millions de développeurs créant des applications pour la plate-forme.

Selon un rapport de Canalys de mars 2024, HarmonyOS représentait 3,3% des expéditions mondiales de smartphones au quatrième trimestre 2023. Cela signifie qu’HarmonyOS est devenu le troisième système d’exploitation mobile le plus populaire après Android et iOS. Il est difficile d’estimer la part de marché d’HarmonyOS au premier trimestre 2024 sans données officielles, mais les analystes prédisent une croissance continue. Certains prédisent que la part de marché d’HarmonyOS pourrait atteindre 5% d’ici fin 2024.

Il est intéressant de noter que Huawei a continué à lancer de nouveaux appareils équipés d’HarmonyOS au premier trimestre 2024, notamment les smartphones P60 et Mate 50. D’autres fabricants chinois, tels que Xiaomi, Oppo et Vivo, ont également commencé à lancer des appareils avec HarmonyOS en option. Le nombre d’applications disponibles sur HarmonyOS AppGallery continue de croître. Selon Huawei, plus de 180 000 applications étaient disponibles sur AppGallery en mars 2024. Bien que ce chiffre soit encore loin de celui des plateformes Android et iOS, le géant chinois aspire à briser la domination de ces systèmes d’exploitation en Chine. HarmonyOS, selon Huawei a accompli en seulement 10 ans ce que ses homologues occidentaux avaient mis plus de 30 ans à réaliser pour développer un nouveau système d’exploitation. Huawei a également annoncé que HarmonyOS surpassait le noyau Linux, qui est à la base de la plateforme mobile Android, avec une amélioration des performances de 10 %.

Selon une information relayée par Bloomberg, Huawei emboîte le pas à ses homologues Apple et Google en introduisant une tarification pour les achats intégrés à ses applications sur HarmonyOS. Toutefois, le montant de cette commission serait inférieur aux 30% prélevés par les géants américains.

Un regain de popularité en Chine pour Huawei

Avec la sortie du Mate 60 Pro en août 2022, l’entreprise chinoise Huawei a connu une forte recrudescence de la demande pour ses smartphones sur le marché national. Les chiffres publiés par IDC révèlent que Huawei a grimpé à la deuxième place du marché des smartphones en Chine au premier trimestre, avec une hausse des expéditions de 110% par rapport à l’année précédente et une part de marché de 17%. Ceci est d’autant plus remarquable que Huawei était auparavant sorti du top cinq, tandis qu’Apple a chuté de la deuxième à la quatrième place.

HarmonyOS : un pari stratégique pour Huawei

Actuellement, Huawei ne prélève aucune commission sur HarmonyOS. L’entreprise travaille en étroite collaboration avec les développeurs nationaux pour enrichir l’inventaire des applications disponibles sur cette plateforme. Selon Eric Xu, président tournant du groupe, plus de 4 000 des 5 000 applications les plus utilisées en Chine sont en cours de portage sur HarmonyOS.

En outre, Huawei prévoit de lancer la série Mate 70 plus tard cette année, accompagnée d’un HarmonyOS natif qui se séparera complètement d’Android.À titre de comparaison, le concurrent Xiaomi prélève jusqu’à 50% sur les achats intégrés aux jeux, comme l’écrit Bloomberg. Cette différence de tarification pourra avoir un impact significatif sur la compétitivité de HarmonyOS sur le marché des systèmes d’exploitation pour smartphones.

Lire aussi