Publié le 30 août 2021.
Par La Rédaction

Google Tensor fera ses débuts sur le Pixel 6 cet automne, pour plus d’IA

Publié le 30 août 2021.
Par La Rédaction

Google n'a toujours pas percé le marché des smartphones. Pourtant, les projets, les rachats, les innovations ont été nombreux sur ce marché très concurrentiel.

Google a lancé en 2016 le premier Pixel, au fil des années, ils ont introduit des fonctionnalités telles que HDR+ et Night Sight, qui utilisaient l’intelligence artificielle (IA) pour créer de belles images avec la photographie informatique. Avec le temps, ils ont appliqué de puissants modèles de reconnaissance vocale pour créer Recorder, qui peut enregistrer, transcrire et rechercher des clips audio. L’IA est au cœur du travail d’innovation de Google, mais à l’époque, ils se sont heurtés aux limitations de l’informatique qui les ont empêché de poursuivre pleinement leur mission. Ils ont donc entrepris de construire une plate-forme technologique conçue pour le mobile avec une IA plus innovante et l’apprentissage automatique (ML) aux utilisateurs Pixel.

Le géant a annoncé début août la prochaine génération de smartphones Pixel. Sans partager trop de détails sur les téléphones qui devraient faire leurs débuts cet automne, l’annonce était plutôt un teaser de ce qui allait arriver. Les Pixel 6 et 6 Pro seront les premiers smartphones alimentés par le silicium de Google, un système sur mesure de puce appelé Tensor, ce qui permet de suivre Apple sur ce terrain des puces maison. Avec Android 12, l’interface utilisateur sera ancrée dans le nouveau cadre d’animation et de conception pour que l’utilisation du Pixel soit incroyablement naturelle, belle promesse. Google dit qu’il ne s’agit pas simplement d’ajouter plus de ressources informatiques, il s’agit d’utiliser le ML pour débloquer des expériences spécifiques (photo, sécurité, reconnaissance vocale…) pour les utilisateurs du Pixel.

Sundar Pichai, CEO de Google, déclare à ce sujet : “We’ve always thought about our hardware products in the context of driving computing forward. Our custom Google Tensor chip, which has been four years in the making and builds off of two decades of Google’s computing experience, does exactly that. Starting with Pixel 6 phones launching this fall, it will help make more helpful experiences possible, from better speech recognition that uses half the power consumption to the best face detection to improve blurry photos in low lighting. This is the biggest innovation in Pixel we’ve made to date, designed in collaboration with our AI and Android teams to deliver the best experience at the intersection of hardware, software and AI for years to come”.

“Tensor a été conçu pour la façon dont les gens utilisent leurs téléphones aujourd’hui et comment les gens les utiliseront à l’avenir”, lit-on dans l’annonce, avec un accent particulier sur l’intelligence artificielle et les capacités d’apprentissage automatique. En utilisant pour la première fois du silicium sur mesure dans un smartphone, Google emprunte la même voie qu’Apple depuis quelques années dans le but de prendre enfin pied sur le marché des smartphones haut de gamme.

Après avoir travaillé avec divers fabricants de matériel auparavant, Google a lancé les smartphones Pixel « made by Google » en 2016. Mais malgré de bonnes critiques et des prix attractifs, la société n’a jamais vraiment percé le marché des smartphones, ne vendant qu’une fraction de ce que les leaders du marché des appareils – Samsung, Apple et Xiaomi – expédient année après année.

Selon les données de l’enquête mondiale auprès des consommateurs de Statista, Google reste un acteur de niche sur le marché des smartphones à ce jour, avec moins de 5 % des utilisateurs de smartphones appelant un appareil Google le leur sur tous les principaux marchés.

Lire aussi