Publié le 19 décembre 2023.
Par La Rédaction

Étonnant : Epic Games remporte un procès majeur contre Google!

Publié le 19 décembre 2023.
Par La Rédaction

Google et Apple, qui contrôlent étroitement les logiciels tiers sur la plupart des milliards de smartphones du monde, ont vu leur contrôle s'éroder progressivement en tant que régulateurs en Europe, l'Asie et les États-Unis ont adopté des lois contestant les politiques de l'entreprise.

Depuis mars, en conformité avec une nouvelle législation de l’Union européenne, Apple devra autoriser le téléchargement d’applications en dehors de son App Store, une première pour la société. De même, en Corée du Sud, dès 2021, Apple et d’autres entreprises similaires ont été contraintes d’accepter des systèmes de paiement alternatifs dans leurs magasins d’applications.

Selon le WSJ, lundi dernier, un jury de San Francisco a prononcé un verdict en moins de quatre heures qui pourrait marquer un tournant décisif dans l’industrie technologique mondiale. Cette décision concerne un procès initié par Epic Games, créateur de la franchise à succès Fortnite, contre Google. Epic accusait Google de maintenir un monopole illégal bénéficiant à sa boutique d’applications Google Play, tout en limitant la concurrence d’autres plateformes de distribution d’applications. Le jury, composé de neuf membres, a unanimement jugé que Google avait bien maintenu un monopole illégal, portant ainsi préjudice à Epic. Cette décision est particulièrement significative, étant donné le contexte actuel où Google fait face à plusieurs autres poursuites antitrust aux États-Unis. Ce procès est le premier à aboutir, et il pourrait avoir des implications majeures pour l’avenir du géant technologique.

Les stores mobiles

C’est une économie de 500 milliards $ par an pour les magasins d’applications.

Il est important de comprendre le contexte plus large de cette affaire. Les stores d’applications, notamment ceux de Google et Apple, ont révolutionné la façon dont les logiciels sont distribués et monétisés. Toutefois, cette révolution a également entraîné des préoccupations antitrust, car ces plateformes peuvent potentiellement abuser de leur position dominante pour limiter la concurrence et contrôler le marché. La situation est encore plus complexe du fait que, il y a deux ans, Apple avait remporté un procès similaire intenté par Epic, bien que son App Store soit aussi sous le feu des critiques. La question se pose donc : que va-t-il se passer maintenant ?

Epic, dans son action contre Google, ne réclamait pas de dommages-intérêts ou un traitement spécial. Au contraire, la société de jeux vidéo souhaitait une ouverture plus grande de l’écosystème Android, encourageant ainsi une concurrence plus saine et équitable. Cette démarche pourrait inciter Google à autoriser d’autres méthodes de paiement alternatives dans les applications distribuées via le Play Store, où actuellement Google prélève jusqu’à 30 % sur tous les achats intégrés.

Alternative de paiement

L’intégration de méthodes de paiement alternatives pourrait avoir un impact significatif sur les revenus de Google, car cela réduirait sa part des transactions effectuées via le Play Store. Ce changement potentiel est particulièrement pertinent dans un contexte où les modèles économiques basés sur les transactions numériques deviennent de plus en plus lucratifs. La suite de cette affaire sera déterminée en janvier, lorsque le juge décidera des mesures à imposer à Google. Dans sa déclaration, Google a affirmé son intention de maintenir son modèle économique actuel et a prévu de faire appel du verdict.

Un cas d’école

Pendant que Google prépare sa défense, Epic célèbre sa victoire. Cette décision pourrait en effet ouvrir la voie à de plus grandes innovations et à une concurrence accrue dans le secteur des applications mobiles, ce qui serait bénéfique tant pour les développeurs d’applications que pour les consommateurs.

Ce procès est un exemple frappant de la lutte continue entre les géants technologiques et les régulateurs, ainsi que d’autres parties prenantes du secteur, qui cherchent à équilibrer innovation, concurrence et justice économique. Il reflète les défis auxquels sont confrontées les entreprises technologiques dominantes dans un environnement de plus en plus axé sur la régulation et la transparence. Le verdict du procès Epic contre Google n’est pas seulement une victoire pour Epic Games ; il représente également un moment charnière pour l’industrie technologique, avec des implications potentielles sur la façon dont les plateformes numériques opèrent et interagissent avec les développeurs et les consommateurs. Alors que le paysage technologique continue d’évoluer, ce procès sera sans doute un cas d’école dans les études sur le droit antitrust et la régulation des marchés numériques.

Il est prévu que les modifications prendront plusieurs années à être pleinement implémentées, et il est possible qu’Apple et Google se conforment aux exigences légales de manière à minimiser l’impact sur leurs revenus. En effet, l’année dernière, les dépenses dans l’App Store ont atteint 167 milliards de dollars, tandis que les dépenses en publicité mobile ont culminé à 336 milliards de dollars, selon les données de data.ai.

Notre analyse 

Cette décision marque un tournant crucial dans l’équilibre des forces sur le marché des applications mobiles. L’ouverture du système de paiement de Google Play pourrait redéfinir les modèles économiques des plateformes numériques, offrant plus de flexibilité et de choix aux développeurs. Cela signifierait également une remise en question des stratégies de monétisation des géants du secteur, impactant potentiellement les revenus et les dynamiques de marché.

Lire aussi