Publié le 17 juillet 2023, modifié le 18 juillet 2023.
Par La Rédaction

Croissance ralentie des données mobiles avec des écarts considérables entre les pays !

Publié le 17 juillet 2023, modifié le 18 juillet 2023.
Par La Rédaction

L'utilisation des données mobiles continue de croître, mais à un rythme plus lent, selon les nouvelles données de l'OCDE publiées le 13 juillet.

L’utilisation des données mobiles continue de croître, mais à un rythme plus lent, selon les nouvelles données du portail large bande de l’OCDE publiées le 13 juillet. L’utilisation des données par abonnement au haut débit mobile dans les pays de l’OCDE a augmenté de 17 % en 2022, contre un taux de croissance annuel moyen de 29 % entre 2017 et 2021. Néanmoins, le volume d’utilisation des données mobiles par abonnement a doublé en quatre ans, passant de 4,7 gigaoctets par mois à 10,4 Go en 2022.

Il convient de noter la fourchette des volumes de consommation de données mobiles enregistrés dans les pays de l’OCDE, allant de 4,3 Go par utilisateur et par mois à 42 Go – une différence de 10 fois entre les volumes les plus bas et les plus élevés observés. Les cinq pays avec les niveaux d’utilisation de données les plus élevés – Lettonie (42 Go par mois), Finlande (40 Go), Autriche (30 Go), Lituanie (28 Go) et Islande (24 Go) – consomment trois fois plus de données que l’OCDE moyenne. Cet écart, entre les pays leaders et la moyenne de l’OCDE, n’a cessé de se creuser d’année en année.

La fibre

Sur le segment du haut débit fixe, la fibre est désormais solidement établie comme la première technologie de connexion, représentant 38 % de tous les abonnements fixes à la fin de 2022, contre 28 % en décembre 2019, peu avant le début de la pandémie de COVID-19. La Belgique, le Costa Rica, l’Autriche et Israël ont augmenté leurs connexions à fibre de plus de 40 % en 2022. La part de la fibre dans l’ensemble du haut débit fixe dépasse désormais 80 % en Islande, au Japon, en Corée, en Espagne et en Suède, et dépasse 50 % en 10 autres pays de l’OCDE (Chili, Finlande, France, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Nouvelle-Zélande, Norvège, Portugal et Slovénie). En revanche, la part du DSL dans le total des abonnements fixes a continué de baisser, passant de 40 % il y a cinq ans à 24 % aujourd’hui, tandis que le câble a maintenu une part stable au cours des cinq dernières années autour de 33 %.

Dans l’ensemble, les abonnements au haut débit fixe continuent de croître dans presque tous les pays de l’OCDE, atteignant un total de 481,6 millions en décembre 2022 et une moyenne de 35 abonnements pour 100 habitants. Cela se compare à 433 millions fin 2019, soit une augmentation de 48,6 millions, ou 11,2 %, en trois ans. La Suisse a le taux de pénétration le plus élevé avec 48 abonnements pour 100 personnes, suivie de la France (47), de la Norvège (46) et de la Corée (45).

Haut débit mobile

Les abonnements au haut débit mobile continuent également de se développer, malgré des taux de pénétration très élevés, augmentant de 13 % entre 2019 et 2022. Le nombre total d’abonnements a atteint 1,76 milliard en décembre 2022, contre 1,56 milliard trois ans plus tôt. L’Estonie et le Japon sont en tête du classement pour la pénétration du haut débit mobile, avec respectivement 204 et 197 abonnements pour 100 habitants. Les États-Unis et la Finlande, avec respectivement 176 et 160, ne sont pas loin derrière.

Le déploiement de la 5G se poursuit à un rythme soutenu. En juillet 2023, il était disponible dans 37 des 38 pays de l’OCDE. Pour les 20 pays de l’OCDE en mesure de fournir des données pertinentes, la part de la 5G dans le total des abonnements au haut débit mobile était en moyenne de 21 %, avec la part la plus élevée au Danemark (54 %), en Corée (45 %) et au Japon (26 %).

Les cartes SIM machine-to-machine (M2M) connaissent à nouveau les taux de croissance les plus élevés de tous les indicateurs, avec une augmentation de 14% en un an. Les deux premiers pays sont la Suède (222 cartes SIM M2M pour 100 habitants) et l’Islande (191), suivis de l’Autriche (128), des Pays-Bas (86) et de la Norvège (72). L’émission et l’enregistrement de cartes SIM M2M par des opérateurs nationaux à usage international en Suède et en Islande expliquent leur nombre élevé.

Lire aussi
Télécom

Les défis de la 5G pour les opérateurs

Découvrez en détail comment les défis de la 5G transforment le paysage des opérateurs, plongez dans l'univers des vitesses de données révolutionnaires...