Publié le 31 août 2023.
Par La Rédaction

ARM : Une bataille technologique qui pourrait redessiner l’avenir de l’industrie mobile

Publié le 31 août 2023.
Par La Rédaction

Apple et Samsung en pleine compétition pour investir dans Arm

La bataille en cours pour l’acquisition d’ARM a de nombreux enjeux, tant économiques que stratégiques. Sur le plan économique, ARM est un acteur majeur du marché des puces électroniques. Ses technologies sont utilisées dans une large gamme d’appareils, des smartphones aux serveurs en passant par les objets connectés. L’acquisition d’ARM par un autre acteur de l’industrie des semi-conducteurs pourrait permettre à ce dernier de renforcer sa position sur le marché et de devenir un leader mondial. ARM est une entreprise stratégique pour de nombreux pays. Ses technologies sont utilisées dans des domaines sensibles, tels que la défense et la sécurité. L’acquisition d’ARM par un pays étranger pourrait être perçue comme une menace pour la souveraineté numérique de ces pays.

Selon des rapports, une introduction en bourse (IPO) très attendue de l’entreprise de technologie Arm pourrait avoir lieu en septembre sur le Nasdaq, la bourse technologique américaine. Des entreprises leaders telles qu’Apple et Samsung seraient intéressées à investir dans la société. Selon Nikkei Asia, Arm devrait officiellement faire une demande à la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine pour que son introduction en bourse soit réalisée à la mi-septembre ou fin septembre. Cette demande devra ensuite obtenir l’approbation du Nasdaq.

La maison mère de Arm, SoftBank Group, a déposé son projet de déclaration d’enregistrement pour cette procédure auprès de la SEC en avril. On s’attend à ce que la vente génère au moins 8 milliards de dollars.

Des investisseurs de renom intéressés

En juin, Bloomberg rapportait que Arm avait eu des discussions avec plusieurs investisseurs potentiels, dont Intel, dans le but d’attirer des soutiens de poids avant son IPO. On s’attend à ce qu’Intel soit rejoint par Apple, Samsung et Nvidia, qui auraient tous l’intention d’investir dans Arm dès qu’elle sera cotée. Arm serait disposée à vendre des participations de quelques pourcents chacune à des actionnaires à moyen et long terme dans le cadre d’efforts pour stabiliser son cours de bourse au moment de l’introduction, a ajouté Nikkei Asia. Une introduction en bourse d’Arm est attendue depuis février 2022, lorsque la vente à Nvidia a échoué. SoftBank possède actuellement 75% des actions d’Arm, les 25% restants étant détenus par le Vision Fund de la société japonaise.

La bataille en cours pour l’acquisition d’ARM a de nombreux enjeux, tant économiques que stratégiques.

Sur le plan économique, ARM est un acteur majeur du marché des puces électroniques. Ses technologies sont utilisées dans une large gamme d’appareils, des smartphones aux serveurs en passant par les objets connectés. L’acquisition d’ARM par un autre acteur de l’industrie des semi-conducteurs pourrait permettre à ce dernier de renforcer sa position sur le marché et de devenir un leader mondial.

Sur le plan stratégique, ARM est une entreprise stratégique pour de nombreux pays. Ses technologies sont utilisées dans des domaines sensibles, tels que la défense et la sécurité. L’acquisition d’ARM par un pays étranger pourrait être perçue comme une menace pour la souveraineté numérique de ces pays.

Les principaux enjeux de l’acquisition d’ARM

  • L’acquisition d’ARM pourrait réduire la concurrence sur le marché des puces électroniques, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix et une baisse de l’innovation.
  • Cette acquisition pour un pays étranger pourrait être perçue comme une menace pour la souveraineté numérique de certains pays.
  • ARM est une entreprise stratégique pour de nombreux pays. Son acquisition par un pays étranger pourrait être perçue comme une menace pour la sécurité nationale de ces pays.

Les régulateurs de la concurrence dans le monde ont exprimé leurs préoccupations quant aux conséquences de l’acquisition d’ARM par NVIDIA. En Europe, la Commission européenne a ouvert une enquête antitrust et a émis des doutes sur l’acquisition, estimant qu’elle pourrait réduire la concurrence sur le marché des puces électroniques. Aux États-Unis, la Federal Trade Commission (FTC) a également ouvert une enquête antitrust.

Lire aussi
Business

l’Apple M4 se concentre sur l’IA

Apple a introduit la puce M4, une avancée majeure pour l'iPad Pro, avec une gravure en 3 nanomètres offrant une efficacité énergétique...