Publié le 12 novembre 2020.
Par La Rédaction

Apple Silicon, le game changer pour posséder et contrôler les principales technologies de ses produits !

Publié le 12 novembre 2020.
Par La Rédaction

Apple, qui fabrique déjà ses propres processeurs de téléphone et de tablette, a annoncé trois nouveaux ordinateurs Mac : un MacBook Air, un MacBook Pro 13 pouces et un Mac Mini avec la puce M1 d’Apple au lieu des processeurs Intel.

L’annonce de mardi marque la fin d’une course de 15 ans où les processeurs Intel alimentaient les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau d’Apple, et un grand changement pour l’industrie des semi-conducteurs. Avoir une stratégie à long terme consistant à posséder et à contrôler les principales technologies derrière les produits qu’il fabrique et crucial pour Apple. Ils l’ont démontré avec l’iPhone puis l’iPad et plus récemment l’Apple Watch, les Airpods… Pour une entreprise de matériel informatique, il existe peu de technologies moins essentielles que les processeurs au silicium sur lesquels les machines fonctionnent.

En 2017, ils ont vendu plus de 260 millions d’appareils iOS équipés de processeurs ARM de la série A, contre seulement 18,5 millions de Mac utilisant des processeurs Intel. Le monde d’aujourd’hui est mobile et il est logique de standardiser leur écosystème informatique autour de leur architecture matérielle la plus populaire.

Toutes les applications qui fonctionnent déjà sur iOS fonctionneront de manière native sur les nouveaux Mac, ce qui signifie qu’il y aura une énorme quantité d’app (software) prêtes à être utilisées dès le premier jour. Le fait de relier les plates-formes pourrait voir une explosion de nouvelles applications Mac universelles sur iOS, iPad et macOS. La nouvelle architecture basée sur ARM signifie qu’il sera beaucoup plus facile d’étendre les applications iPhone et iPad à la plate-forme de bureau.

La puce M1 réunit des technologies performantes conçues sur mesure, notamment :

  • Le tout dernier processeur de signal d’image (ISP) d’Apple, qui assure des vidéos de plus haute qualité, avec une meilleure réduction du bruit, une gamme dynamique plus importante et une amélioration de la balance des blancs automatique.
  • La toute dernière Secure Enclave, qui garantit une sécurité hors pair.
  • Un contrôleur de stockage hautes performances, avec un système matériel de chiffrement AES offrant des performances de SSD plus rapides et plus sécurisées.
  • Des moteurs d’encodage et de décodage multimédia efficaces et économes en énergie, pour des performances exceptionnelles et une autonomie prolongée.
  • Un contrôleur Thunderbolt signé Apple qui prend en charge la norme USB 4, les vitesses de transfert jusqu’à 40 Gbit/s et la compatibilité avec des périphériques plus nombreux que jamais.

Marché

Les expéditions mondiales de PC ont totalisé 71,4 millions d’unités au troisième trimestre de 2020, une augmentation de 3,6% par rapport au troisième trimestre de 2019 selon Gartner. Ce trimestre a connu la plus forte demande de PC grand public que Gartner ait connue en cinq ans. Le marché ne se mesure plus en nombre de PC par ménage. au contraire, la dynamique s’est déplacée pour tenir compte d’un PC par personne. Les entreprises ont continué à acheter des PC pour le travail à distance, mais l’accent est passé de l’achat d’appareils urgents à l’optimisation des coûts. Les livraisons de Chromebook ont ​​augmenté d’environ 90% au troisième trimestre de 2020, par rapport à il y a un an.

Les fournisseurs axés sur les consommateurs tels qu’Apple, Acer et Asus ont connu une croissance qui a dépassé le reste du marché au troisième trimestre de 2020.

Apple Silicon

Apple va davantage contrôler sa fabrication, son calendrier, ses couts, sa chaine d’approvisionnement, ses propres technologies et aller plus vite dans l’innovation !

Les puces d’Apple sont basées sur la technologie ARM, par opposition à l’architecture x86 utilisée par les puces d’Intel. ARM a été conçu à l’origine pour les appareils mobiles, et les puces construites avec des conceptions ARM sont toujours plus efficaces, ce qui prolonge la durée de vie de la batterie. La puce M1 offre des performances de traitement jusqu’à 3,5 fois plus rapides, des performances graphiques jusqu’à six fois plus rapides, des capacités d’apprentissage automatique (ML) jusqu’à quinze fois plus rapides et jusqu’à deux fois plus d’autonomie qu’auparavant. La puce M1 des nouveaux Mac utilise des transistors de 5 nanomètres ce qui est quasiment unique à ce stade, seuls les Chinois réussissent à la faire, d’ailleurs le partenaire de fabrication de puces d’Apple est TSMC.

Plus de gaming, plus d’applications, toujours plus pour la photo et la vidéo. Parmi les nouveautés pour le MacBook Air figurent le tout dernier processeur de signal d’image (ISP) d’Apple intégré à la puce M1, qui améliore la qualité des images de la caméra avec une meilleure réduction du bruit, une gamme dynamique plus importante et une amélioration de la balance automatique des blancs, ainsi qu’une détection des visages améliorée par apprentissage automatique pour que tout le monde soit toujours à son avantage dans les appels vidéo.

Avec la puce M1 sur MacBook Air, tout prend un net coup d’accélérateur, de la retouche de photos de famille à l’exportation de vidéos pour le Web. Le puissant processeur central (CPU) huit cœurs offre des performances jusqu’à 3,5 fois plus rapides que la génération précédente. Avec un processeur graphique (GPU) pouvant intégrer jusqu’à huit cœurs, les performances graphiques sont désormais jusqu’à cinq fois plus rapides, ce qui constitue le plus grand bond en avant dans l’histoire du MacBook Air. Ainsi, les jeux immersifs à graphismes sophistiqués s’exécutent à des fréquences d’images nettement plus élevées.

Avec des performances d’apprentissage automatique jusqu’à neuf fois plus rapides, les apps qui exploitent des fonctionnalités basées sur l’apprentissage automatique, comme la reconnaissance faciale ou la détection d’objets, se montrent encore plus efficaces. Le contrôleur de stockage de la puce M1 et la toute dernière technologie Flash allant jusqu’à multiplier par deux les performances du SSD, la prévisualisation d’images ou l’importation de fichiers volumineux se fait plus rapidement que jamais. Et sur le MacBook Air, la puce M1 se révèle plus rapide que les puces équipant 98% des PC portables vendus l’année passée.

Avec la puce M1, le Neural Engine d’Apple fait son apparition sur Mac, ce qui accélère considérablement les tâches d’apprentissage automatique. Reposant sur l’architecture 16 cœurs la plus avancée d’Apple et capable d’exécuter 11 000 milliards d’opérations à la seconde, le Neural Engine de la puce M1 permet d’atteindre des performances d’apprentissage automatique (ML) jusqu’à 15 fois plus rapides. La conception même de la puce M1 relève d’une volonté d’exceller en matière d’apprentissage automatique : grâce aux accélérateurs d’apprentissage automatique du processeur central et à un processeur graphique puissant, les tâches telles que l’analyse vidéo, la reconnaissance vocale et le traitement de l’image atteignent un niveau de performances encore jamais vu sur Mac.

Par rapport à la génération précédente, voici quelques exemples de ce que permet de faire le MacBook Air avec puce M1 :

  • Exporter un projet pour le Web avec iMovie jusqu’à trois fois plus vite.
  • Intégrer à une vidéo des effets 3D dans Final Cut Pro jusqu’à cinq fois plus vite.
  • Pour la première fois, lire et monter de multiples flux de vidéo 4K ProRes en pleine qualité dans Final Cut Pro sans la moindre perte d’image.
  • Exporter des photos depuis Lightroom jusqu’à deux fois plus vite.
  • Utiliser des fonctionnalités basées sur l’apprentissage automatique comme Smart Conform dans Final Cut Pro pour adapter intelligemment le format d’un plan jusqu’à 4,3 fois plus vite.
  • Regarder plus de films et de séries grâce à une autonomie pouvant atteindre 18 heures, un record sur MacBook Air.
  • Faire durer des appels FaceTime ou d’autres appels vidéo jusqu’à deux fois plus longtemps sur une même charge.

Le nouveau MacBook Air est disponible au prix de revente Apple à partir de 1 129€.

Par rapport à la génération précédente, voici quelques exemples de ce que permet de faire le MacBook Pro 13 pouces avec puce M1 :
  • Programmer dans Xcode jusqu’à 2,8 fois plus vite.
  • Assurer le rendu d’un titre 3D complexe dans Final Cut Pro jusqu’à 5,9 fois plus vite.
  • Concevoir de façon fluide des scènes de jeu complexes dans Unity Editor jusqu’à 3,5 fois plus vite.
  • Effectuer des tâches d’apprentissage automatique dans Create ML jusqu’à onze fois plus vite.
  • Isoler en temps réel les pistes de rythmes, de parties instrumentales et de voix d’un enregistrement dans djay Pro AI, grâce aux performances exceptionnelles du Neural Engine.
  • Lire de la vidéo 8K ProRes en pleine qualité dans DaVinci Resolve sans la moindre perte d’image.
  • Compiler quatre fois plus de code sur une même charge grâce aux performances par watt révolutionnaires de la puce M1.

Le nouveau MacBook Pro 13″ est disponible au prix de revente Apple à partir de 1 449.

Par rapport à la génération précédente, voici quelques exemples de ce que permet de faire le Mac mini avec puce M1 :
  • Compiler du code dans Xcode jusqu’à trois fois plus vite.
  • Jouer à un jeu à graphismes très sophistiqués comme « Shadow of the Tomb Raider » avec des fréquences d’images jusqu’à quatre fois plus élevées.
  • Assurer le rendu d’une timeline complexe dans Final Cut Pro jusqu’à six fois plus vite.
  • Réaliser des productions musicales ultra-sophistiquées en utilisant jusqu’à trois fois plus de modules temps réel dans Logic Pro.
  • Augmenter comme par magie la résolution d’une photo dans Pixelmator Pro jusqu’à quinze fois plus vite.
  • Exploiter des outils d’apprentissage automatique tels que TensorFlow ou Create ML, désormais accélérés par la puce M1.

Le nouveau Mac mini est disponible au prix de revente Apple à partir de 799€.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Apple S47

Suivre le meilleur sur Apple - les news de l’écosystème business, retail, telco, services, matériels, innovations et iOS d’Apple, les...