Publié le 28 mai 2024.
Par Christophe Romei

81% des Français utilisent des smartphones au lit : une tendance préoccupante

Publié le 28 mai 2024.
Par Christophe Romei

Un Français sur cinq utilise des appareils électroniques lorsqu'il est au lit, une pratique qui pourrait nuire à la qualité du sommeil et à la cybersécurité. D'après une étude de Médiamétrie, il y avait en moyenne 7,3 écrans par foyer français en 2023. En 2024, on prévoit que la moyenne européenne atteindra 7 écrans par foyer.

Les smartphones ont révolutionné notre quotidien, s’invitant même dans les moments les plus privés. En Occident, les utilisateurs consultent fréquemment leur téléphone au lit, que ce soit pour lire des nouvelles, regarder des vidéos ou parcourir les réseaux sociaux avant de s’endormir. Aux toilettes, les smartphones remplacent souvent les journaux et magazines, permettant de lire des articles, jouer à des jeux ou envoyer des messages. Dans la voiture, malgré les risques, certains continuent de consulter leur téléphone pour vérifier des notifications ou utiliser des applications de navigation.

Le nombre d’écrans par foyer : un reflet de la taille, du revenu et du mode de vie

Le nombre d’écrans dans un foyer varie considérablement en fonction de plusieurs facteurs clés tels que la taille du foyer, le revenu et le mode de vie. Les foyers avec enfants possèdent généralement plus d’écrans que les foyers monoparentaux ou les couples sans enfants. Cette tendance s’explique par le besoin accru de dispositifs pour le divertissement et l’éducation des enfants. L2es foyers à hauts revenus ont tendance à avoir un nombre plus élevé d’écrans comparé aux foyers à faibles revenus. Les ressources financières plus importantes permettent à ces foyers d’investir davantage dans des appareils électroniques. Ainsi, le nombre d’écrans dans un foyer est souvent un indicateur de la composition familiale et de la situation économique, reflétant des habitudes et des besoins diversifiés. En 2024, on prévoit que la moyenne européenne atteindra 7 écrans par foyer

L’omniprésence des appareils électroniques au lit

Selon une étude menée par NordVPN, 81 % des Français utilisent des appareils électroniques au lit. Parmi eux, 86 % préfèrent les smartphones, suivis par les téléviseurs (49 %) et les ordinateurs portables (35 %). Cette tendance soulève des questions sur l’impact des appareils électroniques sur la santé et la sécurité.

Adrianus Warmenhoven, conseiller en cybersécurité chez NordVPN, souligne que “nous savions déjà que les Français emportent leur smartphone partout. Notre étude précédente a montré que 64 % des personnes vivant en France emportent même leur smartphone aux toilettes. Cependant, comme l’utilisation du smartphone dans un environnement détendu est généralement liée au scrolling, les gens sont moins vigilants quant aux mesures de sécurité en ligne et aux comportements sécurisés à adopter”.

Activités nocturnes : entre loisirs et insécurité

Les activités les plus courantes des Français au lit incluent :

  • Consulter les réseaux sociaux (60 %)
  • Vérifier les e-mails et messages (59 %)
  • Regarder des films et programmes TV (51 %)
  • Visionner des vidéos sur YouTube (46 %)

D’autres activités sont également populaires, comme jouer à des jeux vidéo (42 %), discuter avec des proches (39 %), lire ou écouter les actualités (32 %). Cependant, l’utilisation intensive des appareils électroniques n’est pas sans conséquence. Deux tiers des Français estiment que ces pratiques nuisent à leur sommeil, et près de la moitié reconnaissent perdre du temps précieux à scroller au lieu de dormir. Malgré la reconnaissance des impacts négatifs, seuls 25 % des Français utilisent le mode “coucher/nuit” sur leurs appareils. De nombreux utilisateurs passent plus de temps que prévu sur leurs gadgets, ce qui non seulement affecte leur sommeil mais expose également leurs données personnelles.

L’utilisation d’appareils électroniques au lit est une pratique omniprésente chez les Français, mais elle pose des défis significatifs pour la santé et la sécurité. Il est crucial de sensibiliser le public aux bonnes pratiques de cybersécurité et d’encourager des habitudes technologiques plus saines pour protéger à la fois le sommeil et les données personnelles.

Améliorer le sommeil : bannir la technologie de la chambre

Une chambre sans technologie peut considérablement améliorer la qualité du sommeil en évitant divers problèmes liés à l’utilisation des appareils électroniques la nuit. Leur usage a tendance à retarder l’endormissement, réduisant ainsi la durée totale de sommeil. La technologie stimule l’esprit, rendant l’endormissement plus difficile. De plus, les sons et les lumières clignotantes des appareils peuvent provoquer des réveils intempestifs. La lumière bleue émise par de nombreux appareils perturbe également la production naturelle de mélatonine, perturbant le rythme circadien et compliquant l’endormissement.

Lire aussi