Publié le 16 juin 2020.
Par La Rédaction

5G : les leaders européens en 2020 de la 5G, la Suisse et le Royaume-Uni

Publié le 16 juin 2020.
Par La Rédaction

La conjoncture économique difficile résultant de la pandémie de Covid-19 fera de 2020 une année difficile pour les opérateurs de télécommunications.

L’Europe se prépare régulièrement au déploiement de la 5G, mais à l’heure actuelle, la Suisse et le Royaume-Uni ouvrent la voie bien que des marchés comme la Finlande aient également progressé régulièrement. Un nombre beaucoup plus important de lancements commerciaux de la 5G sur les principaux marchés européens au cours des 12 à 18 prochains mois devrait avoir lieu, alors que davantage de spectre sera ouvert sur le continent.

Selon un rapport, la Suisse et le Royaume-Uni ouvrent la voie en Europe sur les vingt-deux principaux pays analysés pour leur déploiement de la technologie 5G. L’étude a évalué les progrès du déploiement de la 5G sur la base des lancements des opérateurs, de la couverture du réseau, de la participation des abonnés ainsi que de la disponibilité du spectre 5G et de l’écosystème réglementaire.

Suisse & Royaume-Uni

En décembre, il y avait 384 villes et villages dans lesquels Sunrise avait une couverture de population de plus de 80% 5G, et ce chiffre était passé à 426 localités en janvier 2020. De son côté, Swisscom a atteint son objectif de couverture de 90% avec une « version de base de 5G », bien que les appareils prenant en charge ce réseau ne soient disponibles qu’au 1er trimestre 2020. En janvier, il y avait plus de 2 200 antennes 5G déployées. Quant aux cantons, c’est Berne, avec 416 antennes, qui s’avère être le plus connecté. En Suisse romande, leur nombre va de 167 dans le canton de Vaud à 13 pour le Jura.

Le gouvernement britannique a identifié la 5G comme une technologie clé pour l’aider à atteindre son objectif de fournir un large bande Gigabit nationale d’ici 2025. Le gouvernement britannique soutiendra la connectivité numérique à hauteur de 1,1 milliard de livres, dont 400 millions de livres dans un fonds d’investissement pour l’infrastructure numérique qui soutiendra les investissements dans les nouveaux réseaux fixe et mobile grâce à des programmes tels que le Programme 5G. La 5G est déjà disponible dans 98 grandes villes via au moins un opérateur mobile.

 

Post Covid-19

Les appétits et les habitudes des services de télécommunications aux consommateurs et aux entreprises après la crise ne reviendront pas aux niveaux d’avant la crise. Les opérateurs de télécommunications qui ont déjà investi considérablement dans l’intelligence artificielle (IA), ont numérisé leur entreprise plus tôt que d’autres ou ont déjà développé un solide pipeline d’innovations seront mieux positionnés pour une récupération rapide. Cela comprend Deutsche Telekom, SK Telecom, China Telecom, Telefonica, Vodafone et AT&T.

La construction et la maintenance des infrastructures de télécommunications ont été modérément affectées par le Covid-19 et la difficulté de faire face aux règles du gouvernement national sur la distanciation sociale crée des problèmes d’installation et de maintenance du réseau. L’investissement dans la 5G reste essentiel pour les principaux opérateurs américains, qui poursuivent leurs projets, mais plusieurs pays européens ont dû retarder leurs enchères de spectre 5G dont la France. (L’Arcep a confirmé que la vente aux enchères du spectre 5G débutera en septembre.)

L’industrie des télécommunications sans fil n’est à l’abri d’aucun ralentissement économique, bien qu’elle soit mieux isolée que la plupart car ses services sont une partie importante de la vie des consommateurs. Cependant, les revenus de nombreux opérateurs de télécommunications seront touchés tout au long de 2020 en raison du ralentissement économique créé par la pandémie.

Lire aussi