Business

5G, effets néfastes sur la santé ?

Par le

C’est une question que se posent certains pays et scientifiques, et de plus en plus ! Au 1 er janvier 2019, 247 scientifiques de 42 pays, ont recommander un moratoire sur le déploiement de  la 5G, dans le secteur des télécommunications, en attendant que les dangers potentiels pour la santé humaine et l’environnement aient été pleinement étudiés par des scientifiques indépendants du secteur. La 5G augmentera considérablement l’exposition aux champs électromagnétiques radiofréquences (RF-EMF) au-dessus de la 2G, de la 3G, de la 4G, du Wi-Fi…

Un autre appel avait été lancé en 2015 par 220 scientifiques de plus de 40 pays qui ont exprimé leurs «sérieuses préoccupations» concernant l’exposition omniprésente et croissante aux champ électromagnétique générés par les appareils électriques et sans fil déjà avant le lancement de la 5G. Ils font référence au fait que “de nombreuses publications scientifiques récentes ont montré que les champs électromagnétiques affectent les organismes vivants à des niveaux bien inférieurs à la plupart des directives internationales et nationales.

L’électrohypersensibilité est reconnue comme une maladie dans cinq pays nordiques et au Royaume-Unis. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé en 2011 les ondes électromagnétiques dans la catégorie des “cancérogènes possibles”, tout en précisant que des relations de cause à effet n’ont pu être établies avec certitude. Au cours de la dernière année, deux études majeures ont trouvé des preuves concluantes que le rayonnement des mobiles provoquait le cancer chez le rat. Ces études menées par le National Toxicology Program aux États-Unis et l’ Institut Ramazzini en Italie ont bénéficié d’une couverture médiatique mondiale.

Plus de 2000 articles scientifiques font état d’effets comme les acouphènes, les pertes d’attention, les céphalées, des vertiges, des inflammations des yeux, la dépression, la tension nerveuse, une fatigue chronique ou les maladies infectieuses à répétition, etc, et sont consultables sur des sites comme celui de l’Electronic Radiation Safety de l’Université de Berkeley aux Etats-Unis.

Il sera difficile de faire machine arrière sur la 5G mais il est de la responsabilité de tous les acteurs de l’industrie mobile comme la GSMA (opérateurs) et les industriels (Nokia, Ericsson, Huawei…)  de travailler sur ce sujet et de proposer des initiatives, des innovations, des normes, une charte de déploiement… qui permettent d’utiliser des nouveaux réseaux dans les meilleurs conditions ! La créativité humaine devrait pouvoir faire cela  !

À lire : Déployer la 5G revient 
à mener des expériences 
sur les humains et la nature

La vidéo du journal LeMonde ci-dessous fait un effort pour décoder les effets néfastes potentiel de la 5G. Elle aussi fait du Cherry Picking :), en ne parlant pas de L’électrohypersensibilité et des technologies 5G qui dans certains cas d’usages feront redoubler (voir exploser) le nombre de borne dans un endroit.