Plateforme

WWDC19 : Développeurs et App Store, un demi-milliard de visiteurs par semaine !

Par le

Phil Schiller c’est exprimé dans le podcast Accidental Tech Podcast animé par John Siracusa, Marco Arment et Casey Liss. La discussion d’environ une heure a tourné autour de la WWDC

À lire : WWDC19 : Les annonces iOS 13, tvOS 13, watchOS 6…

Voici un extrait traduit ci-dessous sur le sujet de l’app store que vous pouvez retrouvé ici dans son intégralité :

Des douzaines et des douzaines d’équipes ont leurs propres interdépendances, ça ressemble au « contrôle du trafic aérien », illustre Schiller « L’objectif est de sortir un produit de qualité. Nous ne sommes pas parfaits mais c’est ce qui nous tient à cœur ».

Si Apple peut compter sur une communauté de centaines de milliers de développeurs, 5 000 seulement, tirés au sort et capables de payer les 1 600 $ du ticket d’entrée (hors voyage et hébergement), pourront être sur place. Pour assister aux dizaines de conférences et avoir l’occasion de tête-à-tête techniques avec un ingénieur d’Apple.

La solution pour accueillir davantage de monde sur place n’est pas d’avoir plus d’employés, estime Schiller, ces occasions de discuter avec les gens d’Apple en souffriraient.

À défaut de pouvoir accueillir tout le monde, il insiste sur les efforts faits pour mettre rapidement à disposition les vidéos des conférences « Ça prenait des mois, maintenant ça se compte en semaines voire en jours » de même que les transcriptions et le sous-titrage de ces présentations.

D’autres rendez-vous de moindre envergure se tiennent dans le monde. Il y a les “Tech Talk” dans quelques grandes villes, les “Developers Academy” en Italie et au Brésil, “l’Accelerator labs” en Inde ou des “Entrepreneurs camps” pour des développeuses.

Schiller insiste sur la volonté de servir à égalité les grands éditeurs comme les développeurs indépendants et les toutes petites équipes. C’est « un principe qui est au cœur de l’App Store » par opposition à l’ancienne époque des logiciels vendus en boite dans les magasins. Cette plateforme dématérialisée a permis une égalité d’accès aux ressources mises à disposition par Apple.

Il donne en exemple la refonte l’année dernière de l’App Store, avec son contenu éditorial dans la section “Aujourd’hui”. Elle propose des reportages, des interviews, des portraits de développeurs et des sélections de logiciels de toutes sortes : « L’équipe éditoriale s’assure que ces ressources marketing profitent aux petits développeurs qui feront d’excellentes applications ».

L’enjeu est de taille, pour Apple comme pour les éditeurs mis en avant : « Il y a environ un demi-milliard de visiteurs par semaine sur l’App Store ». Une foule dont les allées et venues sont analysées pour essayer de comprendre ce qui marche. Des données de visite et de temps passé, anonymisées, qui permettent d’étudier l’impact de l’App Store sur les clients.