Commerce

Une expérience unique d’achat en magasin grâce au mobile

Par le

C’est l’une des tendances médiatiques de ces dernières années rendre l’expérience dans les magasins différente grâce au mobile ! Mais force de constater que peu de retailers utilisent la puissance du smartphone à l’intérieur des magasins en tout cas dans l’hexagone ! Il y a quand même de plus en plus de projets sur ce sujet, bien souvent dans des lieux approprié à un usage particulier.

[les ventes en ligne de 500 milliards de dollars représentent un changement important par rapport au passé, mais il est important de se rappeler que les ventes au détail totales s’élèvent à plus de 3,6 billions de dollars. les ventes au détail impactant les smartphones représentent désormais plus du tiers du total des ventes au détail (ce comportement a représenté 1 300 milliards de dollars de dépenses physiques en magasin l’an dernier).]

C’est le cas de Duty Zero qui offre une expérience client numérique à six magasins dans l’aéroport international de Hong Kong (DZ c’est la marque de commerce de détail du Groupe Duty Free Chine et la joint-venture Lagardère Travel Retail à HKIA). Ils ont lancé une app mobile pour accroître le confort des voyageurs qui n’ont pas le temps de faire du shopping ou qui ne souhaitent pas emporter d’objets volumineux en voyage. L’application permet aux voyageurs entrants de commander à l’avance de la nourriture et des boissons jusqu’à trois jours à l’avance et de les récupérer auprès de Duty Zero au comptoir de prise en charge dans le hall des arrivées de HKIA. Le service sera bientôt étendu aux départs.

Le service de pré-commande, les clients peuvent télécharger l’application mobile et choisir de payer au magasin en espèces, par carte de crédit, AliPay ou WeChat. Les clients ont la garantie de faire leurs achats en toute tranquillité, car les articles peuvent être commandés et ramassés 24h/24, 7j/7. Comme incitation supplémentaire à utiliser l’application mobile, China Duty Free propose aux clients en ligne les mêmes promotions que celles proposées en magasin et prévoit d’offrir des promotions exclusives aux applications pour les occasions spéciales.

Le nerf de la guerre, les données

Les commerçant disposent de différents niveaux de données sur leurs consommateurs. Si vous disposez d’une application de fidélisation ou d’un système de gestion de la relation client, vous disposez de données de consommateurs. Ils existent de nombreuses solutions y compris avec Google qui propose de suivre les conversions de visites en magasins !

Le géant à récemment lancé le programme Local Feed, programme dans lequel Google collabore directement avec les sociétés de gestion des points de vente (centre commerciaux) et les stocks afin de permettre aux détaillants de partager des données d’inventaire de manière transparente. Les annonceurs physiques savent que la disponibilité immédiate des produits locaux est l’un de leurs avantages par rapport à Amazon dans un monde où la plupart des achats se font encore hors connexion.

API

Une stratégie API est vitale depuis longtemps !

Salesforce a annoncé la création d’API sur sa plateforme de commerce améliorant l’intelligence artificielle, conçues pour permettre de rester engagés en tant qu’acheteurs. L’une d’elle utilise l’intelligence artificielle pour créer des offres d’achat personnalisées et aide également les commerçants à proposer le même type de suggestions de produits personnalisées sur d’autres canaux numériques que sur leurs seuls sites Web. Le service fonctionne via des applications mobiles, des systèmes en magasin et des assistants vocaux tels que Amazon Alexa. La deuxième API c’et un service d’intelligence artificielle, baptisé Einstein Visual Search, aide les acheteurs à rechercher plus rapidement dans le catalogue en ligne d’un détaillant à travers des photos d’objets spécifiques. Les algorithmes d’Einstein analysent l’image et recherchent du matériel visuel similaire. S’il n’y a pas de correspondance directe, les algorithmes recherchent un élément ressemblant à ceci.

Les clients US de Salesforce Commerce Cloud ont enregistré un nombre record de commandes cette saison (du 20 novembre au 26 décembre), avec une croissance de 18% des commandes numériques et une augmentation de 12% des revenus numériques par rapport à l’année précédente. Pour la première fois, les achats mobiles ont dépassé les ordinateurs de bureau: 48% des commandes provenaient d’appareils mobiles, contre 44% d’ordinateurs (les commandes mobiles ont augmenté de 19% par rapport à 2017). Soixante-six pour cent du trafic provenait d’appareils mobiles, ce qui représente une augmentation de 11% par rapport à 2017.

Exemples

Nike > L’application Nike offre désormais à ses clients la possibilité de renforcer leur expérience d’achat. Grâce à l’application mobile améliorée, les acheteurs Nike peuvent déverrouiller des articles gratuits en magasin, essayer des chaussures sans l’aide d’un vendeur et acheter instantanément un article en magasin avec la fonction pour acheter.

Amazon GO > le géant de la vente au détail a eu l’idée de magasins d’alimentation sans caisse. L’expérience «Just Walk Out» semble être unique en son genre et vous permet d’entrer facilement, de choisir des objets et de sortir. Une fois l’application téléchargée, trois technologies fonctionnent simultanément: deep learning, la fusion de beaucoup de capteurs et la vision par ordinateur. Les magasins Amazon Go ont déjà ouvert leurs portes à Seattle, Chicago et San Francisco.

Alibaba Hema > Certaines des fonctionnalités intéressantes incluent des robots serveurs de restaurant, une livraison au système de point de vente via des convoyeurs, un système de paiement avec AliPay et des recommandations personnalisées étonnamment basées sur les données de l’applications mobiles lors de vos courses.

5 recommandations pour vos équipes

– Entraînez vos équipes à créer une culture d’innovation et d’apprentissage constants
– Inspirez-vous de l’ère du new retail
L’idée est d’utiliser les dernières technologies, telles que l’intelligence artificielle, dans la fabrication et la distribution pour suivre les tendances de consommation.
– Tirer parti du commerce conversationnel
Les chatbots sont apparus en 2016
– Etudiez le secteur du retail et ses consommateurs
Traditionnellement, il y a deux phases de shopping. La première phase permet au consommateur de prendre ses décisions avant de se rendre au magasin. La deuxième phase était en magasin. Cependant, le paysage a changé et les consommateurs effectuent les deux dans le magasin, parfois 100% sur mobile.
– Pensez comme une entreprise de commerce électronique
investir dans le marketing numérique, l’optimisation des moteurs de recherche en mettant l’accent sur le commerce électronique, le ciblage des annonces, l’optimisation du taux de conversion et le marketing par e-mail