Disruptif

Travail journalistique centré sur l’AR et la data !

Par le

Le journalisme centré sur les données, qui appartenait autrefois à quelque férus de l’informatique cachés dans les recoins les plus reculés d’une salle de rédaction, passe au premier plan. Avec des technologies plus faciles à utiliser, de plus en plus de journalistes férus de données repoussent les limites de ce qui est possible dans leur créneau. Comme USA TODAY qui s’intéresse aux technologies émergentes et a lancé un nouveau projet de réalité augmentée axé sur les gratte-ciel et l’espace, renforçant ainsi son engagement à intégrer de la technologie à ses récits.

Le projet est le troisième basé à USA Today sur l’AR depuis le début de cette année. Cette expérience emmène les utilisateurs dans une visite des plus hauts bâtiments du monde. Les utilisateurs peuvent accéder à cinq bâtiments, notamment l’Empire State, le World Trade Center, Petronas, Willis Tower et Burj Khalifa à Dubaï, en comparant les techniques de construction et du design. Ils apprennent des faits sur chacun d’eux, y compris des éléments clé de leur l’histoire.

L’expérience permet une comparaison visuelle complète. Les tours peuvent être parcourues via une carte permettant de glisser à gauche ou à droite pour changer de gratte-ciel. Un article multimédia a été publié en coordination avec l’expérience. Il traite de l’histoire des gratte-ciel aux États-Unis et de la manière dont d’autres pays sont passés à l’avant-garde de leur construction, en citant les coûts de construction comme l’un des facteurs. L’article comprend un tableau qui totalise le nombre d’immeubles de grande hauteur construits depuis 1980. L’expérience AR est disponible sur les appareils iOS et Android.

USA Today a construit son travail journalistique centré sur la technologie. L’automne dernier, la société a lancé le podcast «The City», qui comprenait une expérience AR avec images et son. C’était un podcast qui est aller au-delà de la façade somptueuse des villes modernes pour examiner l’impact de la corruption.

Autre projet USA TODAY a lancé une application d’AR appelée 321 Launch. Conçue pour être le lieu idéal pour le contenu spatial, l’application fait partie de l’objectif du réseau de révolutionner le journalisme. Les fonctionnalités incluent la possibilité d’afficher la trajectoire de vol prévue d’un lancement en pointant votre téléphone vers le ciel, un hologramme AR de la fusée, des informations du décollage à l’atterrissage, avec des commentaires d’experts. Pour quoi choisir l’espace ? L’espace est un choix naturel pour une expérience d’AR parce que la plupart des gens ne peuvent pas vraiment en faire l’expérience, ce qui alimente leur fascination…

Le New York Times a distribué en 2015 a plus de 1 million téléspectateurs des casques en carton de réalité virtuelle en carton et lancé une application montrant plusieurs courts-métrage sur la guerre de Syrie !

5G

L’arrivée de la 5G devrait changer la done et permettre à de nombreux médias de faire de l’interaction papier, web, AR/VR pour des récits hauts en couleur ! Le smartphone dans la main des lecteurs permet d’avoir des expériences différentes, mais force de constater qu’ici en France cela ne fait pas recette… 🙂 Il est évident que les coûts de production sont élevés, c’est un investissement qui fera la différence pour convertir et monétiser !

Récemment pendant le CES, Le PDG du New York Times Company, Mark Thompson a annoncé le lancement du projet de journalisme 5G Verizon / New York Times, qui met la technologie 5G entre les mains des journalistes. Objectif l’avenir de la collecte d’informations et de la narration numérique grâce à la technologie.

Objectif n° 1: rapidité et immédiateté.
Objectif n° 2: davantage de #AR #VR, de son et d’innovation