Business

Strategie d’entreprise : “I am going to wait for the next big thing.” (Steve Jobs)

Par le

Crédit :Craig Lindner

Richard Rumelt, professeur de stratégie à l’UCLA, Anderson School of Management, enseigne depuis 35 ans sur la recherche et le conseil en matière de stratégie d’entreprise et de stratégie d’entreprise. Il à donné une interview passionnant sur sur la planification stratégique, la diversification et la focalisation, ainsi que sur le rôle du PDG. Beaucoup de dirigeant ont l’impression de perdre beaucoup de temps en planification stratégique. R.Rumelt rappel que la plupart des plans stratégiques d’entreprise ont peu à voir avec la stratégie. Il s’agit simplement de budgets de ressources glissantes sur trois ou cinq ans et d’une projection des parts de marché. L’appel de cette planification stratégique crée de fausses attentes que l’exercice produise en quelque sorte une stratégie cohérente.

Il rappel qu’il y a deux façons de l’obtenir :

1. vous pouvez inventer votre chemin vers le succès. Malheureusement, vous ne pouvez pas compter sur cela.
2. exploiter certains changements de votre environnement – technologie, goûts des consommateurs, lois, prix des ressources ou comportement concurrentiel et gérer ce changement avec rapidité et compétence.

Qu’est ce qu’une bonne stratégie ? Pouvez-vous prédire clairement quelles sont vos positions qui seront rentables ?

La pensée stratégique nous aide à prendre position dans un monde confus et incertain. Vous ne pouvez pas vous débarrasser de l’ambiguïté et de l’incertitude, elles sont le revers de la chance. Si vous voulez de la certitude et la clarté, attendez que les autres prennent position et regarder comment ils se comportent. Ensuite, vous saurez ce qui fonctionne, mais il sera trop tard pour tirer profit de ces connaissances 🙂

Les entreprises sui deviennent des leaders du marché: ont une sorte de fenêtre d’opportunité qui s’ouvrait devant eux et le leader était la société qui avait été la première à réussir à franchir cette fenêtre. Pas exactement le premier, mais le premier à bien faire les choses !

Apple

R.Rumelt a eu l’occasion de parler à Steve Jobs après qu’il soit revenu et qu’il ait transformé Apple. R.Rumelt etait là pour aider Telecom Italia à tenter de conclure un accord avec Apple, mais une fois cette activité achevée, il n’a pu s’empêcher de poser une question. «Steve, dis-je, ce redressement chez Apple a été impressionnant. Mais tout ce que nous savons sur le secteur des ordinateurs personnels indique qu’Apple occupera toujours une petite place dans ce créneau. Il sera difficile de bouleverser le standard de facto «Wintel» (Processeurs Microsoft Windows et Intel.). Alors qu’essayez-vous de faire ? Quelle est la stratégie à long terme ? ”

Il n’était ni d’accord ni en désaccord avec mon évaluation du marché. Il a juste souri et a dit: “Je vais attendre la prochaine grande chose.” Il attendait le bon moment pour ce saut qui était pour lui Pixar et, plus tard encore, l’iPod et l’iPhone. Cette approche très prédatrice consistant à sauter par la fenêtre d’opportunité et à rester concentrée sur ces gros gains et non sur les activités de maintenance, est ce qui distingue une véritable stratégie entrepreneuriale.

Il a donc repéré, puis exploité, un changement dont l’heure était venue. Comment savoir quels changements sont importants et quelles ressources associer ? Source et suite Ici