Business

Spotify rentre en guerre contre Apple !

Par le

Spotify, application soumise en 2009 sur le store d’Apple à fait du chemin ! Il y eu souvent des rumeurs de rachat mais Apple n’a pas franchit le pas ! c’est un marché complètement revisité depuis l’iPod et qui maintenant s’attaque au pays émergents ! Google a présenté son application de musique YouTube en Inde, proposant des chansons locales et mondiales à un marché en plein essor qui a vu naître Spotify il y a quelques jours à peine. Les ventes de l’industrie en Inde ont augmenté de 17% en 2017, sous l’effet de la hausse des revenus tirés des abonnements en ligne.

[Spotify est un géant de la musique : Le nombre d’utilisateurs actifs mensuels a augmenté de 29% en un an, pour atteindre 207 millions – Le nombre d’abonnés Premium a atteint 96 millions, en hausse de 36% par rapport à l’année précédente. La société a attribué cette performance à sa promotion sur Google Home et à sa campagne annuelle d’été (99 cents pour trois mois a ajouté 7 millions d’abonnés sur six semaines). Elle entretient également un partenariat à long terme avec Samsung – Apple Music compterait environ 56 millions d’abonnés premium, mais pourrait être en avance sur le marché américain.]

La musique est l’usage où il y a beaucoup de bataille juridique, Soptify en mène plusieurs. Comme sa décision de faire appel de l’appel de la hausse des taux de redevances en streaming sur demande des éditeurs et des auteurs-compositeurs par la US Copyright Board, une bataille avec Warner Music à propos du lancement en Inde ! Et voilà Spotify qui accuse Apple de pratiques anticoncurrentielles en Europe avec la campagne timetoplayfair.com bien déroulée avec 5 reproches :

– Apple facture une taxe discriminatoire :
Apple exige que certaines applications paient des frais de 30% pour l’utilisation de leur système d’achat intégré (IAP). Cependant, la réalité est que les règles ne sont pas appliquées uniformément. Uber le paie-t-il ? Non Deliveroo ? Non. Apple Music le paie-t-il ? Non. Apple donne l’avantage à ses propres services.

– Apple ne nous laissera pas partager les offres Spotify que nous aimerions aimer :
Si nous choisissons de ne pas utiliser IAP (la seule option de paiement sur iOS), Apple nous interdit en retour de communiquer directement avec nos clients qui accèdent à Spotify via les plates-formes Apple. Apple ne nous laissera pas partager d’incroyables offres et promotions – comme 99c pour trois mois de Spotify Premium. Et nous ne parlons pas seulement de ce que nous sommes autorisés à faire sur l’application. Pire encore, ils ne nous ont même pas envoyé d’offre par courrier électronique une fois que vous avez ouvert votre compte, prétendant que nous allons contourner leurs règles.

– Apple ne vous permet pas de passer à Spotify Premium facilement :
Si les utilisateurs souhaitent passer de notre service gratuit à Premium, c’est génial, nous aimerions les avoir! Mais Apple nous interdit d’offrir cette option dans notre application, ce qui obligerait les utilisateurs à franchir plusieurs étapes avant d’utiliser un navigateur ou un ordinateur de bureau. Certains de nos utilisateurs n’ont même pas de bureau. Et pour couronner le tout, nous ne pouvons même pas les orienter dans la bonne direction. Vous devez tout comprendre par vous-même.

– Apple rejette les améliorations de notre application :
Nous aimons apporter des améliorations et introduire de nouvelles fonctionnalités dans Spotify. Mais là où Apple pense que notre application ne respecte pas les restrictions imposées unilatéralement, elle rejette systématiquement les corrections de bogues et les améliorations d’applications susceptibles d’améliorer l’expérience de l’utilisateur et les fonctionnalités de l’application, ce qui conduit les fans à croire que nos capacités techniques et d’application sont sous-performantes.

– Apple ne vous laissera pas accéder à Spotify sur tous vos appareils :
Nous sommes tous sur l’ubiquité (être là pour vous où et quand vous le souhaitez). Et Spotify a la chance d’être disponible pour les fans du monde entier avec presque tous les autres haut-parleurs – à l’exception de ceux d’Apple. Apple ne nous permettra pas d’être sur HomePod et ils ne nous laisseront certainement pas nous connecter avec Siri pour jouer vos jams. Et n’oubliez pas la montre Apple. Nous étions prêts à utiliser nos appareils des mois avant qu’Apple ne nous donne même un coup de main – limitant votre expérience et votre choix. Bien sûr, vous pouvez le faire sur Apple Music.

[Amazon a étendu son intégration Apple Music à Amazon Fire TV , permettant ainsi aux propriétaires de Fire TV de demander à Alexa de lire des morceaux du service Apple Music. Cette extension intervient trois mois après qu’Apple ait autorisé Apple Music à être diffusée sur des haut-parleurs Amazon Echo à l’aide de l’assistant vocal Alexa.]

Pour que la concurrence fonctionne et que l’innovation prospère, Apple et l’écosystème doit jouer loyalement ! Non ?

– Le chiffre d’affaires du segment Musique en streaming s’élève à 11 110 millions de dollars en 2019.
– Les revenus devraient afficher un taux de croissance annuel (TCAC 2019-2023) de 4,1%, ce qui donnerait un volume de marché de 13 051 millions de dollars US d’ici 2023.
– Le taux de pénétration des utilisateurs est de 14,7% en 2019 et devrait atteindre 16,1% d’ici 2023.
– En 2017, le marché mondial de la musique enregistrée a augmenté de 8,1%. C’était la troisième année consécutive de croissance mondiale et l’un des taux de croissance les plus élevés depuis le début de l’IFPI
suivi du marché en 1997.
– Les revenus ont augmenté dans la plupart des marchés et dans huit des 10 marchés mondial. Source

Quelques jours plus tard la réponse d’Apple qui répond point par point aux attaques ! leur point de vue sur Spotify : Après avoir utilisé l’App Store pendant des années pour développer leur activité de manière spectaculaire, Spotify souhaite conserver tous les avantages de l’écosystème de l’App Store, y compris les revenus substantiels générés par les clients de l’App Store, sans apporter aucune contribution à ce marché.