Commerce

Répression des clics frauduleux sur les campagnes mobiles

Par le

Une étude récemment menée par Trademob, plateforme du marketing pour applications mobile, révèle que 4 clics sur 10 provenant de la publicité mobile sont inutiles pour les annonceurs. En effet, l'analyse de 6 millions de clics à travers 10 réseaux publicitaires mobiles a montré que 40% de clics générés affichent un taux de conversion inférieur à 0,1%. La réalité pour les marketeurs, c'est que près de 40% de leurs dépenses publicitaires ne génèrent aucun Retour sur Investissement (ROI).

Selon cette analyse, 22% des clics publicitaires mobiles sont « involontaires » ou sont des clics accidentels. 18% sont frauduleux, provenant aussi bien du côté serveur que du côté client et de la fraude botnet. Parmi les clics frauduleux, un peu plus de la moitié (56%) se trouvent être le résultat de botnets sophistiqués et de fraudes côté client. Ce type de fraude implique généralement un inventaire des appareils détournés sur lesquels des virus sont installés, créant de faux clics qui passent inaperçus pour l'utilisateur. Les 44% restant sont dus à la fraude côté serveur, lorsque des éditeurs communiquent aux serveurs des données affichant des millions de faux clics.

Pour s'attaquer efficacement à ce problème, Trademob annonce le lancement de son offre de protection contre la fraude au clic. L'algorithme propriétaire de cette protection fait partie intégrante de la plateforme d’app marketing Trademob et de sa solution smartBoost, ce qui permet d’écarter les clics inutiles des campagnes de marketing des applications mobile.

Trademob n'est pas le seul à lutter contre se phénomène, la plupart des régies comme adfonic, Inmobi… le font aussi avec leurs outils.