App

Pour vos apps, c’est vous qui fixez les règles sur la protection de la vie privée

Par le

Apple  vient de lancé  un outil en ligne destiné aux utilisateurs des États-Unis et dans plusieurs autres pays pour télécharger, modifier ou supprimer toutes les données collectées par le fabricant de l’iPhone.

Apple a mis à jour son site Web sur la protection de la vie privée avec cet outil, qui a été dévoilé plus tôt cette année aux utilisateurs de l’Union européenne en réponse au règlement général sur la protection des données de la région, ou RGPD. Apple laissera désormais les utilisateurs des États-Unis, du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande voir et télécharger toutes les informations recueillies par Apple à leur sujet (avec votre identifiant sur https://privacy.apple.com/) . Il offre également aux utilisateurs un moyen plus simple d’apporter des modifications aux données, de suspendre leur compte Apple ou même de le supprimer définitivement.

Auparavant, Apple proposait ces fonctions dans différents endroits dont la France, Il prévoit de déployer le même outil pour tous les utilisateurs du monde d’ici à la fin de l’année.

Les appareils Apple tels que l’iPhone ou l’Apple Watch collectent des données détaillées sur les utilisateurs, telles que les destinataires de leurs e-mails, appels ou SMS, et même des données biométriques telles que les fréquences cardiaques et les empreintes digitales. Apple a toutefois pour habitude de conserver une grande partie de ces données sur les appareils eux-mêmes et de les chiffrer avec le code de passe de l’utilisateur, ce qui signifie qu’Apple ne les possède pas et ne peut pas les déchiffrer, y compris si les autorités le lui demandent.

À lire : la sécurité sur iOS

Apple a cherché à transformer sa position en matière de confidentialité en un avantage commercial par rapport à ses rivaux du secteur des technologies. Malgré le fait qu’il se concentre sur la conservation des données sur les appareils, Apple collecte et stocke certaines données relatives à ses utilisateurs. Avec les mises à jour de son site Web sur la confidentialité, il cherche à mieux expliquer sa position et comment les data sont utilisés. Par exemple, Apple collecte des données sur les habitudes de lecture des utilisateurs pour améliorer les suggestions dans son application Apple News, mais indique que ces données sont liées à un identifiant anonyme, plutôt qu’à un profil personnel, et qu’elles ne sont pas connectées à ses autres services et peuvent être réinitialisé à tout moment.

Apple a également développé son guide pour les utilisateurs sur la manière de régler leurs paramètres de confidentialité. Par exemple, les paramètres par défaut d’Apple autorisent un certain suivi de la publicité dans App Store et Apple News, mais il explique comment les utilisateurs peuvent limiter ce suivi.