Startup

Pixpay : “Les banques traditionnelles sous-estiment la valeur du segment des adolescents”

Par le

La forte croissance des paiements mondiaux continue d’attirer des concurrents nouveaux et non traditionnels. Le chiffre d’affaires mondial des paiements mondiaux a atteint 1,9 billion de dollars en 2018, reflétant une croissance de 6%.Toutefois, la composition et la dynamique des revenus tirés des paiements varient considérablement d’une région à l’autre, ce qui nécessite une évaluation géographique. De plus en plus, les acteurs non bancaires et non traditionnels entrent dans la mêlée pour saisir une part de cette opportunité. Dans certains cas, des acteurs non traditionnels exploitent les paiements pour accroître l’engagement des clients et étendre les offres existantes.

Avec des revenus d’environ 605 milliards de dollars, la Chine continentale est le plus grand contributeur aux revenus de paiements mondiaux, dépassant les États-Unis de plus de 100 milliards de dollars et représentant les deux tiers des revenus totaux de l’APAC. L’émergence de grands acteurs de l’écosystème, tels qu’Alipay et WeChat Pay, a stimulé la croissance des paiements mobiles. Les transactions de paiement mobile ont augmenté de 123% en 2013 entre 201 et 2018 en Chine et, selon les données publiées par la Banque populaire de Chine, elles auraient dépassé les 300 milliards (ou environ 210 transactions par habitant) en 2018.

La croissance sera alimentée par le passage continu des liquidités et l’adoption croissante de solutions de paiement numériques.

9 adolescents sur 10 ne disposent pas aujourd’hui de moyens de paiement en phase avec leurs attentes. Pourquoi ? Parce que, si les banques traditionnelles proposent des offres pour les mineurs, celles-ci sont pauvres, se limitant souvent à une carte de retrait ou dans le meilleur des cas de paiement, avec très peu d’autres fonctionnalités associées (contrôle parental faible, applications mobiles complexes…). Dans ce cadre, les offres pour mineur ne sont ni attractives pour les adolescents ni sécurisantes pour les parents. Avec 30 millions d’adolescents en Europe, aujourd’hui très faiblement équipés, le marché est encore à évangéliser et le potentiel d’équipement énorme.

Pixpay

c’est une startup fondée en janvier 2019, c’est une solution de paiement à destination des adolescents (10-18 ans) et de leurs parents. Elle propose ainsi aux jeunes une carte de paiement MasterCard (design customisé, choix du PIN), et une app mobile leur permettant de payer, d’être payé, d’épargner ou encore de bénéficier de remises sur leurs marques préférées.

C’est aussi une application mobile pour les parents, leur offrant une solution sécurisante, pédagogique et pratique pour suivre et accompagner leurs enfants au quotidien. Ces derniers peuvent, via leur app, suivre en temps réel le compte de leur enfant, personnaliser le niveau de contrôle (plafonds, limites, canaux interdits…) et gérer en toute simplicité la distribution d’argent de poche (versements programmés d’argent de poche, rémunération de petits travaux, dons ou cadeaux plus exceptionnels).

[Seulement 4 mois après sa création et avant même d’avoir lancé son service, la start-up PIXPAY annonce avoir finalisé une levée de 3,1 millions d’euros]

Parmi les fonctionnalités, on trouve la possibilité de créer des cagnottes pour un projet ou une cause, des méthodes d’épargne simples et efficaces, l’analyse historique des dépenses, la possibilité de rémunérer des petits travaux réalisés à la maison, le versement d’intérêts sur l’argent placé dans un coffre-fort pour comprendre la valeur de l’épargne, la carte intègre les dernières technologies de paiement à l’image du sans contact, d’Apple Pay ou de Google Pay.etc…

La mission de Pixpay est d’apprendre aux adolescents à gérer leur argent au quotidien pour devenir petit à petit financièrement autonome, le tout sous contrôle parental.

Les banques traditionnelles sous-estiment la valeur du segment des adolescents : elles ont tendance à les considérer soit comme des futurs clients soit comme le fils ou la fille de leurs propres clients. Notre parti-pris, c’est de considérer les adolescents comme des clients à part entière et de penser un service vraiment fait pour eux. Benoit Grassin, co-fondateur de Pixpay