App

Passer trop de temps sur les smartphones endommage le développement des enfants ?

Par le

kids_tablette

Il y a des craintes généralisées que le développement éducatif et affectif des enfants soit endommagé par la culture numérique. Mais, il y a aussi autant de preuves du contraire, si l’ on tient compte d’une certaine participation des parents dans l’éducation de cette activité !

Nous sommes tout ébahis de voir, la rapidité d’acquisition de l’usage par les enfants.

Cependant beaucoup de parents, sont inquiets de l’obsession de leurs enfants devant les écrans. L’inquiétude chez certains experts est que ces dispositifs, s’ils sont utilisés de façon particulière, pourraient changer le cerveau des enfants pour le pire, et affecter leur attention, le contrôle moteur, les compétences linguistiques et la vue, en particulier pour les moins de cinq ans, pour qui le développement du cerveau est en cours.

Les entreprises de technologie et les développeurs d’applications ne prennent pas en compte ce problème, mais utilisent le terme par exemple “éducation” et “e-learning” pour mettre en avant les bénéfices de leur app, mais rare sont ceux qui alertent au lancement de l’app des dangers potentiels !

Peu de technologies ont envahi nos vies et ceux de nos enfants comme le smartphone ou la tablette, la TV surement… Ces dispositifs sont de la bonne taille pour les petites mains pour les manipuler, et l’écran tactile pour les petits doigts est facile à manipuler avec des services toujours aussi nombreux : regarder des vidéos, jouer à des jeux, dessiner et parler à des parents des milliers de kilomètres de là…

En 2011, un an après le lancement de l’iPad, 10% des enfants américains âgés de moins de deux ans utilisés des tablettes ou des smartphones, mais en 2013, ce chiffre avait presque quadruplé. Une étude en 2015 en France a révélé que 58 % des moins de deux ans avait utilisé une tablette ou un téléphone mobile. C’est vrai qu’il y a peu de clarté autour des conséquences de l’utilisation à long terme de ces dispositifs, mais surtout, il serait utile de connaitre le temps passé devant les écrans.

Baby-sitters sur écran

Il est important aussi de faire la distinction entre les types d’écran : un écran de télévision, une tablette, un smartphone ou un e-reader ? Ensuite, la nature des questions sur le contenu : est-il un jeu de dessin interactif, un e-book, un appel Skype avec la famille ou d’un flux de vidéos Netflix pour les enfants ? Il y a aussi le contexte, les enfants sont-ils livrés à eux-mêmes ? Où accompagner dans une démarche de formation ?

Il existe de nombreuses recherches approfondies sur l’exposition à la télévision des enfants et la plupart des experts en développement de l’ enfant conviennent que le temps passé devant un écran est passif et ne fournit pas toujours une riche expérience d’apprentissage. La plupart des contenus qui sont passifs peuvent affecter négativement le développement du langage.

Les tablettes sont extrêmement attrayantes pour les enfants et les adultes, grâce à leur conception, la polyvalence et les interfaces intuitives, les tablettes sont un moyen idéal pour que les enfants apprennent à dessiner, résoudre des énigmes et se divertissent lors des déplacements 🙂 Mais il y a aussi l’impact des applications qui sont pour certaines très bien faites pour stimuler certaines parti du cerveau ! Notamment avec des récompenses… Il est important pour les jeunes enfants d’être en mesure de développer des mécanismes internes d’auto-régulation, que ce soit l’apprentissage sans récompenses constantes ou d’être capable de s’asseoir patiemment sans stimulation numérique.

Bref la situation à ce jour n’est pas très clair, mais le bon sens des parents devraient l’emporter 🙂