Business

Netflix, pense toujours comme une start-up !

Par le

Croissance du nombre d’abonnés de Netflix depuis 2012

Alors que la concurrence monte et que l’on se demande si Netflix peut conserver son avantage, l’un de ses cofondateurs croit que ce sera le cas, tout simplement en restant fidèle à ses racines. Netflix, croyez-moi, pense toujours comme une start-up», a déclaré le cofondateur de Netflix ! Voici ci-dessous quelque phrases forte lors d’une interview de Marc Randolph :

– “Vous ne comptez pas sur le passé, vous regardez toujours vers l’avenir”
– “la culture n’est pas ce que vous dites, c’est ce que vous faites. C’est la façon dont les fondateurs se traitent, c’est la façon dont ils traitent leurs employés”

En juillet, la société a annoncé que sa croissance trimestrielle d’abonnés était la plus faible en trois ans, ce qui a conduit à s’interroger sur la question de savoir si l’ investissement prévu de 17,5 milliards de dollars par Netflix dans le contenu original cette année était en train de donner la croissance souhaité. Ils ont perdu 130 000 abonnés américains, soit la plus grande perte de clients depuis 2011, lorsqu’elle a scindé ses activités de diffusion en continu et de distribution de courrier. En outre, la société n’a recruté que 2,8 millions d’abonnés à l’international, soit environ la moitié de ce que Netflix avait prévu pour l’année.

Quoi que Netflix fasse sur le mobile, ça marche. Les revenus des applications iOS générés par les appareils iOS ont connu une croissance exponentielle au cours des derniers années. Mais les lancements des plates-formes Apple et Disney ainsi que la perspective du service de diffusion en continu Peacock de NBC, fait que la concurrence sera difficile, les téléspectateurs après le contenu télévisé à la demande vont avoir beaucoup de choix auprès des différents services.

Apple et &

Apple qui n’a pas besoin d’un service de streaming pour gagner de l’argent aujourd’hui, même si elle a dépensé 6 milliards de dollars en contenu original. Apple peut se permettre de jouer long terme, ce qui en fait une menace réelle pour Netflix.

Pour gagner la guerre du streaming, vous avez besoin de deux choses : un contenu et un public. En fin de compte, l’un mène généralement à l’autre. Si vous avez du contenu que les gens veulent regarder, ils s’inscriront pour votre service, au moins assez longtemps pour regarder le contenu qu’ils aiment. Si vous n’avez aucun contenu qui intéresse quelqu’un, vous pouvez oublier un public. À l’heure actuelle, Apple n’a ni l’un ni l’autre. Netflix et Hulu, en revanche, ont une longueur d’avance considérable. Même Disney et HBO ont un contenu familier qui inclut déjà un public intégré pour leurs ajouts respectifs aux guerres du streaming. Mais Apple? Apple a des utilisateurs d’iPhone. Beaucoup d’entre eux. Et il utilise son plus grand atout (ces utilisateurs) comme sa meilleure arme.

Apple vendra probablement entre 65 et 75 millions d’iPhone au cours du seul trimestre de vacances. Il est certain que tous ceux qui en achètent un, ne s’abonne pas automatiquement à Apple TV +, mais il ne s’agit que d’iPhones. Et disons que la moitié d’entre eux profite de l’offre d’Apple une année gratuite. Ces 37 millions d’abonnés qui feraient d’Apple TV + le deuxième service de streaming en importance, avec près de 36% d’abonnés de plus que les 28 millions d’abonnés de Hulu.

Stratégie sur Mobile

Actuellement, il existe deux manières de personnaliser la vidéo en streaming pour les appareils mobiles. La première consiste à adapter le contenu de la télévision conventionnelle à la télévision sur de plus petits écrans. C’est à peu près l’idée de Netflix, qui lancera un forfait exclusivement mobile en Inde plus tard cette année, à un prix inférieur à celui des abonnements aux lignes fixes existantes. Il développe son service exclusivement mobile pour atteindre un public plus large en Inde, tout en élargissant son activité vers un marché sur lequel le revenu moyen par utilisateur (ARPU) de la télévision payante est inférieur à 5 dollars.

Bien que cette stratégie puisse fonctionner dans des zones géographiques pour lesquelles les abonnements aux lignes fixes sont naturellement limités par les infrastructures, elle ne correspond pas aux marchés développés. À ce titre, une stratégie plus radicale est nécessaire pour générer de nouveaux revenus : des émissions de télévision spécialement conçues pour le mobile.

Quibi

Cela semble être la stratégie pour un certain nombre de nouvelles entreprises en démarrage, y compris un nouvel entrant  appelé Quibi. Historiquement, chaque fois que de nouveaux appareils de consommation arrivent sur le marché (smartphones, tablettes, ordinateurs, etc.), l’impulsion initiale de l’industrie consiste à insérer du contenu existant développé pour les anciennes plateformes. Ainsi, par exemple, les premières émissions de télévision étaient de véritables émission de radio . Même lorsque Internet a fait son apparition, les journaux ont tout d’abord créé leurs PDF et les ont téléchargés sur un site Web. Cependant, à mesure que la compréhension grandissait et que des entrepreneurs ont été prêts à prendre des risques, de nouvelles formes ont émergé, de nouveaux contenus parfaitement adaptés à cette nouvelle façon de consommer ont émergé.

Quibi a pour objectif de créer un contenu entièrement nouveau conçu pour les petits écrans et une attention réduite, une stratégie qui, selon la société, consiste à créer des «bouchées rapides de divertissement captivant, créées pour le mobile par les meilleurs talents, conçues pour s’intégrer parfaitement à tout moment de votre journée.  L’objectif est de créer des films pour mobiles : des longs métrages en chapitres de sept ou huit minutes, destinés aux 25-35 ans. Il est vrai qu’en France il y a eu des initiatives malheureuses, mais cela pourrait changer…

La recherche indique qu’environ 90% du trafic 5G sera probablement vidéo. Il y a toujours un nouveau point d’inflexion inattendu, dans le lancement d’une nouvelle technologie, ne sous-estimez pas le mobile, il y a  plus de surprises dans sa manche, que vous ne pensez.