Business

[MWC19] Changement de paradigme, la 5G

Par le

2019 sera bien l’année du démarrage des plans commerciaux dans certains pays de la 5G cette semaine va voir pas mal d’annonces de smartphone 5G qui sortiront pour les premiers pendant l’été comme le Samsung S10 5G. La GSMA (Association 800 opérateurs) qui organise le MWC estime qu’il y aura 1,4 milliard de connexions mondiales 5G d’ici 2025 représentant plus de 15% du marché de la téléphonie mobile. Les réseaux 5G couvriront 40% de la population mondiale d’ici 2025, soit environ 2,7 milliards de personnes. Les attentes sont fortes de tous les fournisseurs de cette technologie, ils pensent que la 5G est une technologie véritablement transformationnelle qui améliorera la vie des gens, augmentera la productivité et l’efficacité et renforcera la durabilité de notre planète.

[ Il est crucial de s’assurer que les cas d’utilisation répondent aux besoins]

Selon Cisco, d’ici 2022, la 5G représentera 3% des connexions et 12% du trafic total, selon les prévisions. Cela signifie que 3% des appareils auront une capacité 5G d’ici là. Les principaux pays basés sur le pourcentage d’appareils et de connexions sur la 5G devraient être le Japon (12%), la Suède (11%) et les États-Unis (10%). La proportion la plus élevée de connexions en 2022 par région devrait être l’Amérique du Nord (9%), suivie de l’Europe occidentale (6%), de l’Asie-Pacifique (4%) et de l’Amérique latine (1%).

Il ne faut pas voir la 5G comme simplement une nouvelle technologie sans fil d’un opérateur mobile, c’est une transformation fondamentale des réseaux mobiles, de l’infrastructure et des modèles commerciaux. Il favorisera la création de nouveaux services et applications, ce qui nécessitera de nouveaux modèles opérationnels et commerciaux, imposera des changements dans les configurations technologiques des opérateurs et mettra l’accent sur la nécessité d’intégrer le nouveau avec l’ancien. Le voyage sera long et difficile. L’industrie a deux ans ou moins pour bien faire les choses…

La réalité virtuelle immersive (VR), les voitures autonomes et les robots télécommandés ne sont que quelques-unes des choses que les fournisseurs de services de télécommunication attendent des futurs réseaux mobiles 5G. Cependant, la plupart des grands fournisseurs de services s’accordent pour dire que les réseaux 5G à bande passante élevée ne suffiront pas, à eux seuls, à prendre en charge ces applications émergentes. Par exemple l’edge computing sera impliqué dans le déploiement de la puissance des ordinateurs, du stockage et de la gestion des données de manière plus proche des utilisateurs finaux du contenu et des applications numériques.

les principaux défis auxquels les opérateurs seront confrontés lors de la construction des réseaux 5G du futur :
– une bande passante réseau 10 fois supérieure,
– une complexité d’exploitation et de maintenance du réseau 10 fois supérieure
– des connexions 100 fois supérieures.

——-

Nous suivre sur le MWC, compte Twitter @servicesmobiles

Avoir un debrief à domicile, c’est excellent moyen de dynamiser et valoriser des équipes qui n’ont pas le temps de si rendre mais surtout comprendre le changement de paradigme, les défis, les enjeux pour votre business #mobile #5G #IOT #Smartphone #app #AR #VR #AI #smartcity #smarthome #innovation, #Ad… ! !

———

LES ENJEUX

La nécessité de développer des modèles commerciaux viables autour des nouvelles technologies, ainsi que les nombreuses préoccupations en matière de sécurité suscitées par les nouveaux cas d’utilisation de la 5G seront des défis pour toute l’industrie

Afin de garantir une couverture (exemple : un autoroute) et la capacité requises pour fournir des services performants, le réseau 5G a besoin de plus de capillarité avec beaucoup de cellules plus petites qui devront s’intégrer dans l’immobilier, aussi dans le mobilier urbain. L’amélioration des services rendue possible par la 5G (villes intelligentes, Internet industriel des objets (IIoT), etc.) va nécessiter une empreinte géographique beaucoup plus étendue et, par conséquent, une installation renforcée de la fibre optique dans les zones métropolitaines. Une étude de Deloitte Consulting suggère que rien qu’aux Etats-Unis, 130 à 150 milliards de dollars d’investissements nets dans la fibre pourraient s’avérer nécessaires d’ici les cinq à sept prochaines années pour faire face à la concurrence dans le haut débit et développer la couverture rurale et les déploiements sans fil pour les technologies comme la 5G.

Verizon, par exemple, s’est préparé à l’arrivée de la 5G en investissant massivement dans les ressources deep fiber , un vaste ensemble de micro-cellules et de fonctionnalités Mobile Edge Computing (MEC), ainsi que dans une capacité de spectre critique.

Au total, 13 réseaux commerciaux 5G ont été lancés en 2018, y compris des déploiements mobiles et fixes sans fil. Alors que la course à la fourniture de la 5G s’accentue rapidement, les déploiements devraient plus que tripler cette année, avec 42 lancements de réseaux prévus en 2019. En conséquence, un total de 55 réseaux 5G réels devraient être en service à la fin de cette année. Une grande partie de ces déploiements se dérouleront en Europe et au Moyen-Orient (21 et 14 respectivement), suivis par 10 en Asie, 8 dans les Amériques et 2 dans la région Australasie.

Le rythme des déploiements commerciaux est une indication claire de la concurrence pour offrir des services 5G. À la même époque l’année dernière, seuls 28 fournisseurs de services avaient indiqué qu’ils participaient à des essais sur le terrain avec une architecture 5G. Cette escalade rapide des plans de déploiement intervient malgré le fait que les normes 3GPP pour la 5G ne devraient pas être définitives avant 2020. Ainsi, même si le calendrier de lancement des réseaux s’est accéléré, les fournisseurs de services doivent faire preuve de prudence lors de la finalisation des architectures. Les informations techniques sur les plans de déploiement sont encore limitées à ce stade.

“La 5G représente un changement de paradigme dans la conception, le déploiement et la gestion des réseaux, introduisant des complexités inhérentes à l’architecture ainsi que des exigences rigoureuses en termes de performances et de latence”, a déclaré Sameh Yamany, directeur de la technologie, Viavi.

L’infographie sur l’état des déploiements 5G est disponible ici. Les données ont été compilées à partir de sources accessibles au public à des fins d’information uniquement, dans le cadre de la pratique de VIAVI consistant à suivre les tendances pour permettre le développement de technologies de pointe. L’état des déploiements 5G sert de document d’accompagnement au moniteur VIAVI Gigabit, une base de données visuelle de déploiements Internet gigabit dans le monde entier.

Il y aura aussi de nombreuses alliances pour partager les coûts importants des infrastructures ! Par exemple Vodafone Italia et TIM (Telecom Italia) ont signé un protocole d’accord visant à partager le coût du déploiement d’une nouvelle infrastructure 5G dans toute l’Italie, confirmant les informations publiées récemment. Aux termes de ce qu’on appelle le projet de partage actif, les opérateurs se sont engagés à évaluer la faisabilité technique et commerciale du déploiement conjoint d’équipements 5G actifs à travers le pays, ainsi que du partage de leurs réseaux 4G existants afin de prendre en charge le partage de réseau actif 5G. Ils se sont également engagés à coopérer pour la mise à niveau de leurs réseaux de transmission par fibre respectifs pour le backhaul mobile et envisagent d’étendre leur accord de partage passif existant, d’environ 10 000 sites aujourd’hui (environ 45% de leurs tours passives combinées), à un accord national. De plus, TIM et Vodafone ont annoncé leur intention de fusionner leurs 22 000 tours en Italie en une seule entité, ce qui pourrait fusionner l’infrastructure de la tour de Vodafone avec celle d’Infrastrutture Wireless Italiane (Inwit), le groupe de tours détenu à 60% par Telecom Italia.

OPEN SOURCE

5G Americas, l’association professionnelle du secteur de la 5G et de la LTE pour les Amériques, a annoncé aujourd’hui la publication de The Status of Open Source pour la 5G. Ce livre blanc fournit une vue d’ensemble de l’architecture 5G, en mettant l’accent sur les principes de l’open source basés sur l’architecture système 5G définie par la version 15 du 3GPP.

Les opérateurs mobiles ont commencé à déployer les solutions issues de différents projets pour démontrer les avantages de l’Open Source pour la 5G. L’architecture du système 5G offre aux opérateurs de téléphonie mobile une plus grande ouverture que jamais et les opérateurs et les équipementiers peuvent tirer parti des principes de l’open source pour bénéficier de manière compétitive sur le marché.

Orange se prépare activement au déploiement général de la technologie 5G. Puisque cette évolution sera majoritairement basée sur des logiciels et accompagnée par le cloud, Orange participe à des initiatives telles que O-RAN Alliance et ONAP (Open Network Automation Platform) pour promouvoir un réseau 5G plus ouvert et flexible en open source.

SDWAN

Le « mobile edge computing » et le « network slicing » 5G/SD-WAN vont permettre de proposer et de piloter des services innovants. Faciliter la gestion du réseau en séparant la partie management de la partie réseau.

Sur une grande route suffisamment large et de grande capacité, les responsables du trafic sont capables d’utiliser l’infrastructure de manière efficace en répartissant le trafic sur plusieurs voies réservées : voies rapides, voies réservées aux véhicules à occupation multiple, voies de bus, pistes cyclables ou encore voies réservées aux véhicules lents. Selon ce même modèle, on pourrait donc facilement imaginer créer des « autoroutes » pour les applications stratégiques en temps réel comme la voix et la vidéo. De la même façon, la souplesse de la 5G permet de « découper » le trafic de données en canaux radio et noyau central personnalisables avec un ensemble de caractéristiques et de niveaux de services propres à chaque application. Mais il faut appliquer les mêmes recettes au réseau de transport si l’on ne veut pas en subir les conséquences. Cela pourrait notamment inclure les performances des services sensibles à la latence (voix, vidéoconférence, capteurs IoT, etc.).

Depuis quelques mois on a assisté à une augmentation rapide des pilotes et des PoC visant à prendre en charge la connectivité 5G à la périphérie de l’entreprise afin de proposer un réseau de transport par paquets optimal via le SD-WAN. Rapprocher la segmentation dans une topologie SD-WAN du découpage 5G devient une solution beaucoup plus simple, efficace et fiable pour assurer une connectivité directe à Internet depuis la branche.

Plus le flux de bande passante est important, moins on doit se battre sur les questions d’espace et de temps. Toutefois, la segmentation SD-WAN peut accorder aux opérateurs des tranches de temps et de performance spécifiques – éventuellement adaptées à leurs propres applications, utilisateurs ou périphériques – ainsi qu’une tranche sur l’infrastructure mobile. Cela permet aux fournisseurs de services cloud de proposer une politique 5G individualisée avec le SD-WAN. Dans l’architecture 5G de Versa, chaque tranche de réseau a une utilité spécifique. Ainsi, certaines tranches vont être optimisées pour l’IoT, la faible latence et le multimédia.

Parmi les nombreux avantages que les fournisseurs SD-WAN peuvent offrir aux opérateurs de réseaux mobiles, le découpage en tranches du réseau constituera un levier commercial majeur pour l’adoption de la 5G. Il aidera les fournisseurs de services cloud à gérer la complexité des opérations et des processus métier visant à déployer des tranches de réseau dans les différents silos, et à commercialiser les événements et les transactions liés à la 5G. L’un des fournisseur Versa Networks  qui s’adresse aussi bien aux opérateurs qu’aux grandes entreprises souhaitent construire des infrastructures dites « next generation » utilisant des fonctions de réseau virtualisées (NFV)

SECTEURS

Tous les secteurs seront touchés, en voici déjà 5 !

————-Transport
Dans le secteur des transports, la 5G travaillera de manière transparente avec d’autres technologies pour rendre les déplacements aussi sûrs et aussi fluides que possible. Avec les voitures, les vélos et les piétons relayant leurs positions en temps réel, les systèmes d’intelligence artificielle utiliseront une connectivité intelligente pour indiquer aux véhicules quand ralentir et quand accélérer, ce qui rend nos routes plus sûres et soulage les embouteillages. Les systèmes d’intelligence artificielle rassembleront des données routières et véhiculaires, notamment sur la météo, les travaux routiers et la congestion, pour donner aux usagers de la route des conseils en temps réel sur leur itinéraire.

————-Connectivité industrielle
La connectivité intelligente devrait également entraîner une quatrième révolution industrielle dans laquelle les robots et les ordinateurs optimisent la production et la maintenance dans les usines et les usines. La 5G, associée à l’IdO et à l’AI, capturera les informations en temps réel, ce qui permettra de contrôler à distance les machines et que la connectivité à l’échelle de l’usine augmentera l’efficacité et augmentera la valeur que les fabricants offrent aux clients.

————-Agriculture intelligente
La 5G aidera les agriculteurs à surveiller et à augmenter les rendements et la qualité des cultures en surveillant de manière précise les conditions météorologiques et du sol pour adapter l’utilisation des pesticides et des engrais. Les réseaux IoT mobiles surveilleront la pression dans les canalisations d’eau afin d’améliorer la détection des fuites et de préserver l’approvisionnement. La connectivité intelligente favorisera la réduction des déchets et contribuera à préserver les ressources de la planète en améliorant l’efficacité et en faisant correspondre au mieux l’offre et la demande.

————-Santé
La transformation des soins de santé est inéducable, elle offrira une efficacité jamais connu de communication dans un écosystème alliant alertes et remontées d’informations, mobilité et faible latence. Ces réseaux permettront la mise en œuvre d’un large éventail d’applications, qu’il s’agisse de surveillance à distance grâce à des « wearables » médicaux, d’interactions virtuelles patient/médecin ou encore de chirurgie robotique contrôlée à distance.

 

ERICSSON

La société a déjà passé des contrats 5G avec dix sociétés nommées, ce qui, selon elle, est plus important que tout autre fournisseur, de même que des protocoles d’entente avec 42 autres opérateurs. Une grande partie de ses radios sur le terrain sont prêtes pour la 5G avec une mise à jour logicielle et Ericsson affirme également être le plus gros contributeur du groupe de normalisation 3GPP en 2018.

Le géant présente plusieurs expèriences
– Imaginez un monde où les musiciens peuvent jouer ensemble en temps réel, même s’ils ne sont pas physiquement au même endroit, où vous n’avez pas à limiter les membres de votre groupe aux gens de votre ville et où le temps et l’argent associés aux déplacements n’empêchent pas les artistes et producteurs de travailler ensemble.
– AT&T, Ericsson, Intel et Warner Bros avec DC Comics vont collaborer pour utiliser une technologie 5G innovante, couplée à une informatique de pointe pour offrir aux visiteurs la possibilité d’explorer virtuellement le monde de Batman dans une expérience de réalité mixte
– Un navire intelligent fonctionnant sur un réseau 4G pour résoudre rapidement et efficacement les accidents de pollution de l’eau, en recueillant des données de surveillance de la qualité de l’eau, en identifiant la cause du polluant avec des caméras HD et en prenant les mesures nécessaires pour éliminer les polluants, tout en permettant le contrôle manuel/ à distance du bateau nécessaire pour contrôler le niveau de polluants à l’endroit souhaité.

NOKIA

Il sont bien positionnés avec plus de 20 contrats 5G et près de 100 Engagements de la 5G auprès de clients de toutes les régions du monde.

Nokia et CMCC travaillent pour des performances dans le cloud avec activation de l’IA dans un réseau 5G (NSA) en direct avec un essai sur le terrain réussi d’une application de jeu en réalité virtuelle. C’est le premier fournisseur d’équipement à rejoindre l’alliance O-RAN, qui favorise un écosystème RAN ouvert, Nokia a collaboré étroitement avec le CMRI (China Mobile Research Institute) pour rechercher et tester des techniques d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique dans la 5G. AirScale, la station de base 5G de Nokia est prête pour être commercialisé avec son architecture RAN en nuage fractionné (CU/DU) alimenté par une intelligence artificielle pour garantir la qualité d’expérience (QoE) d’une expérience de jeu en live.

Plusieurs annonces ce dimanche, à suivre
– Nokia et Korea Telecom vont effectuer des essais 5G pour l’automatisation des services, la virtualisation de réseau et le découpage en tranches
– Sony Pictures propulse “Spider-Man : Experience VR par Nokia et Intel – La 5G ouvre la voie à des expériences immersives incroyablement riches et profondes pour un public mondial. Les fans du monde entier imaginent depuis longtemps ce que ce serait de renverser une toile sur Internet gratte-ciel et survolez une ville comme Spider-Man, le super-héros.
Nokia et Optus établissent de nombreuses premières mondiales avec le déploiement de la 5G en Australie
Nokia et Vodafone collaborent sur des antennes actives pour augmenter la capacité de radio 5G et réduire les coûts
Bharti Airtel va tester la solution de liaison frontale compatible Nokia 5G

….

HUAWEI

L’élan de la société sur le marché commercial de la 5G, avec plus de 40 000 stations de base livrées et plus de 30 contrats 5G annoncés: 18 en Europe; neuf au Moyen-Orient; et trois en Asie-Pacifique. À plusieurs reprises, la Corée du Sud a été désignée comme marché dominant, suivie par les autres régions. En 2018, Huawei a consacré plus de 11 milliards d’euros à la recherche, avec près de 80 000 ingénieurs dédiés. Chaque année, pas moins de 15% du revenu annuel est consacré à la RD.

Huawei a lancé la solution de réseau de transport convergée compatible 5G au Congrès mondial du mobile 2019.  Cette solution permettra de créer un réseau de transport prenant en charge tous les services, aidant ainsi les opérateurs à donner le coup d’envoi au développement de la 5G via in transport 5G simplifié et un déploiement rapide. Huawei a remporté plus de 40 contrats de transport 5G commerciaux à ce jour.  Les opérateurs doivent considérer systématiquement leurs besoins commerciaux pour les dix prochaines années lorsqu’ils construisent leurs réseaux de transport 5G , a déclaré Jeffrey Gao, président de la gamme de produits Routeurs & Carrier Ethernet de Huawei. Durant ce processus, nous sommes d’avis que les opérateurs devront tenir compte de trois standards majeurs : des coûts de mise à niveau de bande passante abordables, un transport convergé 4G et 5G, et un O&M automatisé de bout en bout.

La société a également aidé des opérateurs mondiaux de premier plan à construire plus de 40 réseaux de transport 5G. Huawei joue un rôle actif dans les organisations internationales de normalisation telles que l’IETF (Internet Engineering Task Force), le secteur de la normalisation des télécommunications de l’UIT (ITU-T) et l’Institut européen des normes de télécommunication (ETSI).  La société contribue de manière significative à 50GE et SRv6 et est un chef de file des réseaux intelligents et hyperfréquences 5G.

….

ORANGE

Orange et NTT viennent de signé un contrat-cadre de Recherche et Développement (R&D) stratégique jusqu’en 2022 afin de mettre en commun les résultats de leurs recherches dans plusieurs domaines clés, incluant la 5G, la transformation réseau, l’Intelligence artificielle (IA), l’Internet des objets (IoT), la cybersécurité, les services cloud, les Smart cities, le sport, le tourisme et la culture.

Le contrat, dont la portée pourra être étendue ultérieurement afin de couvrir d’autres domaines, définit les mesures de coopération sur plusieurs sujets :

– Technologie et transformation 5G et réseau : 5G, LoRa, SDN (réseau défini par logiciel), organisation de la NFV (virtualisation des fonctions réseau), Gestion des actifs logiciels, Gestion des identités et des accès et Écosystèmes ouverts (OCP, TIP, OPNFV, OpenStack, Open Air Interface, ORAN)
– IoT : Véhicules connectés, drones pilotés via le réseau mobile, machine-to-machine et automatisation des smart cities
– Intelligence artificielle : cas d’usages pour l’IA télécom, le Djingo d’Orange,
– Cybersécurité, Cloud, Prévention des catastrophes et Services d’intégration
– Évènements mondiaux et culturels, Tourisme, Responsabilité sociale des entreprises
– Innovation vie numérique : santé, éducation, appareils connectés, RA/RV (Réalité augmentée/Réalité virtuelle), paiement/finance, facturation opérateur et expérience client

….

ZTE

ZTE va dévoiler des démonstrations techniques passionnantes qui porteront sur le 5G Indoor Customer Premises Equipment (CPE, équipement 5G à l’intérieur des locaux du client), l’internet des objets (IdO), l’internet des véhicules (IdV) et les solutions de large bande mobile (MBB). Le constructeur proposera de même ses réseaux minimalistes intelligents de bout en bout, mettant en avant une activation complète de services et une construction de biosphère, des performances supérieures, une architecture minimale, tout comme son réseau d’accès radioélectrique (RAN) en 5G, intelligent, agile et entièrement convergent.

ZTE exposera en plus sa solution Unisite permettant de déployer des produits pour stations de base sérialisées. Définis par leur intégration élevée, de hautes performances, des capacités en multifréquences et en modes multiples, ces produits sont conçus pour des opérateurs de télécommunications prêts à entreprendre leurs développements commerciaux en 5G.

….

DEUTSCHE TELEKOM

Deutsche Telekom, Niantic et MobiledgeX vont offrir la première expérience multijoueur en réalité mixte via le réseau à latence ultra-basse, le réseau compatible Deutsche Telekom et le Samsung Galaxy S10 + avec activation de l’ordinateur. Samsung collabore avec Deutsche Telekom, MobiledgeX et Niantic sur une connectivité et une authentification compatibles avec les frontières de manière native dans le Samsung Galaxy S10 + afin de s’interfacer avec MobiledgeX Edge-Cloud R1.0 et d’accéder de manière dynamique à l’infrastructure de périphérie dont elle a besoin pour les applications de la réalité mixte et augmentée.

….

CHINA MOBILE

Un premier réseau 5G avec Ericsson a été lancé sur un campus universitaire a été mis en place au sein de l’Université de sciences et de technologies de Huazhong (HUST). Le réseau permettra des applications de technologies telles que la formation à distance en ligne avec réalité augmentée et réalité virtuelle, et aussi des patrouilles sur le campus avec des drones équipés de vision nocturne, a déclaré un responsable de l’université, située au centre de la province chinoise du Hubei.

A ce jour, China Mobile a installé 100 relais 5G à Wuhan, capitale de la province du Hubei, et lancera des tests à grande échelle.

….

VERIZON

Son réseau mobile sera lancé avec trois appareils compatibles: le nouveau Samsung Galaxy S10 5G ; le Moto Z3 avec 5G Mod ; et le point d’accès mobile MiFi 5G d’Inseego. Le directeur de la technologie, Kyle Malady, a déclaré dans un communiqué de presse que ses clients seraient «les premiers aux États-Unis à utiliser le smartphone 5G de Samsung sur leur réseau 5G Ultra Wideband» dans le courant de la première moitié du mois 2019.Le lancement sur mobile suit le lancement par Verizon du service 5G FWA (accès hertzien fixe) dans quatre villes en octobre 2018. Les forfaits de service coûtent entre 50 et 70 USD par mois.

À lire : 5G Home, les opérateurs US en avance, pourquoi ?

….

ATT

AT&T est déterminé à “couper le cordon” sur toutes les applications XR et de gaming. Le mois prochain, il dévoilerons une démo de leur nouveau laboratoire 5G à Santa Clara, qui fournit un contenu immersif à six degrés de liberté (6DoF) à un dispositif HMD (Head Mounted Display) sans fil sur 5G tout en étant connecté à un serveur de gaming par GPU.

INITIATIVES

T-Mobile fournit la connectivité pour cette expérience 5G à grande échelle. La 5G sera la réalité à La Haye en 2020. La 5G ayant des implications à la fois nationales et internationales, le gouvernement central et l’Association des municipalités néerlandaises (VNG) participent également à ces projets pilotes. Une première étape importante du projet est la création d’un nouveau laboratoire de terrain 5G. Ce laboratoire offrira aux écoles et aux entreprises la possibilité d’expérimenter des applications basées sur la 5G. Pour garantir que les applications fonctionnent réellement sur la 5G, T-Mobile Nederland propose une connectivité 5G locale et des experts du support. Des événements 5G seront également organisés régulièrement par le Future Lab de T-Mobile. Les parties intéressées peuvent obtenir de l’aide et du soutien pour développer leurs propres applications et tester des concepts.