Business

[MWC17] Orange accélère sur l’Internet des Objets

Par le

Le MWC est l’endroit ou l’IoT prend forme ! Les réseaux sont aux cœurs du succès pour ce qui est de la connectivité, la sécurité et la monétisation, l’IoT sera BtoB déployé en masse dans les industries comme l’automobile, le transport, la santé, la ville… Les opérateurs télécom et les entreprises d’infrastructures comme Nokia, Ericsson et Huawei sont les acteurs de cette mutation sans précédent !

L’évolution de la LTE pour l’IoT devrait permettre d’apporter l’une des touches aux technologies des appareils et applications IoT à travers le monde. AT&T (USA et Mexique), KPN (Pays-Bas), KDDI (Japon), NTT DOCOMO (Japon), Orange (Europe, Moyen-Orient et Afrique), Telefónica (Europe), Telstra (Australie), TELUS (Canada) et Verizon (USA) ont confirmé soutenir le déploiement mondial de la LTE-M à l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone.

Ces opérateurs mobiles œuvrent pour garantir que la LTE-M permette d’utiliser l’itinérance et les prestations de services locales répondant aux standards afin que les objets IoT à destination des entreprises et des clients, comme les trackers ou les vêtements et accessoires connectés, puissent être conçus pour les marchés du monde entier. Les opérateurs qui soutiennent cette initiative se sont impliqués en s’engageant dans plusieurs activités : des projets pilotes, l’ouverture d’Open labs dédiés à l’IoT et des lancements de kits de démarrage permettant d’encourager et accélérer l’écosystème de ces modules et objets.

Par exemple Orange annonce le déploiement de la technologie LTE-M en Espagne et en Belgique dans un premier temps, puis son extension au reste de l’Europe avec entre autre l’ouverture du premier Open IoT Lab sur le LTE-M en Europe

Orange poursuit sa stratégie sur les réseaux LPWA (Low Power Wide Area)

Orange choisit de déployer le LTE-M en priorité et de façon progressive sur ses réseaux 4G en Europe, en commençant par la Belgique et l’Espagne cette année. Orange considère que cette technologie polyvalente et d’un bon rapport coût/efficacité permet de répondre à de nombreux usages. Elle connecte, de manière sécurisée et évolutive, une grande variété d’objets : compteurs intelligents, balises GPS, distributeurs automatiques, systèmes d’alarme, mais aussi flottes de véhicules, équipements lourds, m-Santé et objets communicants. Elle possède aussi l’avantage de pouvoir être déployée rapidement grâce à une simple mise à jour logicielle du réseau 4G actuel du Groupe.

Le groupe lance également de nouvelles expérimentations LTE-M cette année, parmi lesquelles un projet de compteurs électriques intelligents afin de pouvoir contrôler à distance la consommation énergétique et d’adapter l’abonnement des utilisateurs, et un autre projet permettant, grâce à des objets communicants, de mesurer les déplacements, la position, la température et d’autres informations liées à la santé des individus. Dans le cadre de ces projets pilotes, Orange travaille en étroite collaboration avec les principaux fabricants de chipsets, Altair Semiconductor, Qualcomm Technologies, Inc. et Sequans, ainsi que plusieurs fabricants d’équipement de réseaux.

Orange crée un Open IoT Lab pour stimuler l’écosystème de l’Internet des Objets. Il s’agit du premier du genre en Europe basé sur la technologie LTE-M, lancé dans le cadre de l’initiative « Mobile IoT » de la GSMA. L’Open IoT Lab sera situé à Orange Gardens, le campus dédié à l’innovation du groupe, à Châtillon, en France. A compter du 1er avril, il proposera aux partenaires souhaitant participer au développement des objets LTE-M :

– Un kit de démarrage IoT ;
– Des équipements réseau afin de tester la performance, le taux de débit de données, l’extension de couverture et des fonctionnalités d’optimisation énergétique ;
– Une plateforme IoT & Analytics, qui est une fonctionnalité clé de la solution IoT Datavenue d’Orange ;
– Le soutien d’experts techniques, de designers et de spécialistes du marketing Orange, qui permettront aux partenaires de bénéficier de la stratégie marketing d’Orange dans les domaines des villes et territoires intelligents, de l’automobile et des transports, de l’industrie et de la production, de la santé et des maisons intelligentes.

[Orange comme d’autres opérateurs ne mets pas tous ses œufs dans le même panier ! À ce jour seule là Chine fait le pari d’une seule techno à travers les opérateurs du pays ! Certains pensent que c’est jouer et que les faiblesses du LPWA ne suffiront pas à répondre à la demande de beaucoup de cas d’usage ! D’autres pensent que plusieurs réseaux peuvent coexister, une chose est sûre la sécurité est l’enjeu majeur de l’IoT !]

Cette annonce vient renforcer la stratégie d’investissement du Groupe dans les solutions LPWA, initiée début 2016 avec l’ouverture d’un réseau LoRa en France. Ce réseau couvre actuellement plus de 2 000 communes ou sites industriels, avec une connectivité qualitative à l’intérieur des bâtiments et dans les sous-sols. La solution Orange LoRa est utilisée dans plus de 60 projets B2B, dans différentes verticales comme les villes intelligentes, les bâtiments intelligents, les parkings, les maisons intelligentes, les industries, la chaîne logistique, la géolocalisation et l’agriculture, ce qui permet à Orange et ses clients B2B de constater rapidement tous les avantages liés à l’utilisation du LPWA.

La solution de bout en bout LoRa d’Orange sera proposée à l’international en juillet 2017 en tant qu’offre d’Orange Business Services et permettra de proposer une couverture ciblée dans les villes, les ports ou les sites industriels.