Business

Les startups meurent pour toutes sortes de raisons !

Par le

Les startups meurent pour toutes sortes de raisons, et c’est toujours triste ! Parfois, les investisseurs sont lourd, parfois les fondateurs abandonnent, et parfois vous pouvez tout faire correctement et pourtant ne pas trouver la croissance nécessaire pour continuer. C’est quelque chose entre 60 et 90% des startups qui ne passent pas leur cinquième anniversaire… Ci-dessous 6 raisons

1/ la raison la plus fondamentale de l’échec du démarrage provient de ne pas trouver un produit adapté au marché. En fait, 42% des startups meurent de cette façon, selon CB Insights. Il est donc souvent utile de passer dans les accélérateurs de démarrage, cette période de test et de validation prendra généralement entre trois et six mois. Vous saurez alors si vous souhaitez investir davantage et grandir, pivoter ou fermer complètement.

2/ le timing est un facteur important dans le succès de toute entreprise. Libérez un produit trop tôt et le marché pourrait ne pas être prêt pour cela. Peu importe si vous avez une startup ou une entreprise de plusieurs milliards de dollars, vous ne pouvez pas forcer un marché à adopter un produit et l’aimer, un exemple frappant d’un buzz énorme et pourtant un flop pour les Google Glass. Autre cas, le Newton d’Apple un ordinateur de poche avec reconnaissance d’écriture avec un stylet ,malheureusement trop cher. En 2010, après une attente de 27 ans, Apple a finalement sorti l’iPad. Seulement cette fois, le timing et la technologie étaient justes.

3/ libérer un produit en retard signifie finalement que vous allez contre la concurrence établie. Bien que ce ne soit pas nécessairement une mauvaise chose (au moins, vous savez qu’un marché existe), vous devrez différencier votre produit si vous voulez réussir.

4/ les startups passent par un cycle de vie prévisible, de l’idéation de la phase initiale à la validation, la croissance et la mise à l’échelle. Et une fois qu’ils commencent à fonctionner à grande échelle, ils doivent souvent mettre en œuvre des pratiques et des processus de gestion plus rigides. Pour cette raison, les équipes fondatrices ont un travail de transformation difficile entre leurs mains, et beaucoup font des erreurs à mesure que l’entreprise évolue. Malheureusement, la mauvaise gestion est responsable de plus de la moitié des échecs de démarrage au Royaume-Uni, selon le Telegraph !

5/ ne pas avoir une stratégie marketing clair. Malheureusement, de nombreuses équipes fondatrices sont trop absorbés par des choses comme la recherche d’investissements, l’embauche et le développement du produit pour vraiment se concentrer sur le marketing – et c’est compréhensible.

6/ le manque de chance, vous pouvez tout faire correctement et vous pouvez toujours être pris au dépourvu par des circonstances imprévues.

Les startups sont un moteur économique, ils perturbent les industries stagnantes, ils améliorent le service client, ils forcent les joueurs majeurs à améliorer leur jeu, et ils inspirent et créent des opportunités pour les jeunes professionnels avides d’expérience de travail. Bien qu’un bon pourcentage échoue, ils ont encore un impact – même la mort d’une start-up peut susciter l’innovation 🙂

L’histoire de Poncho !

Poncho “the Weather Cat” s’est imposé comme l’un des grands chatbots sur le sujet.

Aujourd’hui, les utilisateurs de l’app Poncho, la startup qui a fourni à ses utilisateurs des informations météo basée sur les SMS et les e-mails, imessage, Messenger avec un format qui n’était pas habituel, se réveilleront pour apprendre que l’entreprise va bientôt fermer ses services. Elle vient d’être acquise par la marque de boisson. Cette dernière, bien sûr, n’est pas un service météorologique, et n’a donc pas besoin d’un service de mise à jour de la météo quotidienne. Ce que fait Dirty Lemon, cependant, est de fournir des interactions marque/utilisateur basée sur du SMS,notamment le paiement qui ne se fait que par sms. Une infrastructure que Poncho a développée au cours des dernières années !

Dirty Lemon propose sept types de boissons haut de gamme à base de citron, dont une en partenariat avec le magazine Vogue, et compte plus de 100 000 clients dans le monde. La boisson ne peut être achetée que lorsque les utilisateurs envoient un SMS à l’entreprise.

Poncho a été lancé en 2013 à New-York (plus de 2 millions de dollars en capital d’amorçage) la startup n’a pas été en mesure de maintenir la croissance. Pourtant, elle offre un service de prévisions météorologiques épuré pour les millennials mobiles. Trés vite un Bot à été lancé sur Messenger. Poncho a rapidement construit un usage qui a capter l’attention probablement en raison de son contenu fort et une équipe sur les médias sociaux qui a construit la voix de la mascotte féline de l’entreprise. Mais le service avait pour objectif de créer plus d’interaction avec sa base sous forme de conversation, mais la masse critique  n’a pas été atteinte pour monétisé.

L’expérience acquise sur les différentes plateformes avec les bots, messagerie a permis d’être racheté !

Lire l’interview du fondateur en Mars 2017

Messenger – https://m.me/hiponcho
Kik – https://kik.me/poncho
Viber – https://chats.viber.com/poncho
Slack – https://slack.com/apps/A0CEBUV6F-poncho-the-weathercat
iOS – https://itunes.apple.com/us/app/poncho-wake-up-weather/id931625520?mt=8