Business

Les smartphones émettant le plus et le moins de rayonnement

Par le

https://www.jeanjullien.com

Le proverbe dit un homme avertit en vaut deux…Lorsqu’on a été prévenu de ce qu’on doit craindre ou de ce qu’on doit faire, on est, pour ainsi dire, doublement en état de prendre ses précautions ou ses mesures. C’est valable pour notre smartphone.

Pour la plupart des gens, leur smartphone est à portée de main 24 heures par jour. Ils sont dans leur poche pendant qu’ils sont au travail, dans le train qui leur ramène chez eux et sur leur table de chevet lorsqu’ils vont se coucher. Avec ce niveau de proximité et d’utilisation, on a toujours le doute, les ondes ???. Bien que des recherches sur les effets des radiations des téléphones portables soient encore difficiles à obtenir, cette infographie montre, pour ceux qui cherchent à connaitre les téléphones qui émettent le plus de radiations lorsqu’ils sont tenus à l’oreille lorsqu’ils appellent. D’ailleurs en France récemment la justice a reconnu une maladie liée aux ondes, ce sont des cas isolées mais bien réel.

Les smartphones et les tablettes utilisent des champs électromagnétiques à haute fréquence pour transférer la parole ou les données. Les appareils étant portés près du corps, une partie de l’énergie provenant de ces champs est absorbée, par exemple par la tête ou le haut du corps, sous forme de chaleur. Une mesure de cette absorption d’énergie est le taux d’absorption spécifique (SAR), exprimé en watts par kilogramme. Selon les directives internationales, Il devrait être limité à 2 watts par kilogramme. Les appareils mobiles avec une valeur de DAS allant jusqu’à 0,5 watts par kilogramme sont considérés comme présentant un faible rayonnement (en ce qui concerne l’exposition de la tête). La valeur SAR d’un appareil se trouve généralement dans le manuel d’utilisation.

L’Office fédéral allemand de protection contre les radiations dispose d’une base de données complète sur les smartphones, nouveaux et anciens et sur le niveau de rayonnement qu’ils émettent. Conformément aux critères définis pour ce graphique , le smartphone actuellement à l’origine du niveau de rayonnement le plus élevé est le Mi A1 du fournisseur chinois Xiaomi. Un autre téléphone chinois est à la deuxième place, le OnePlus 5T. En fait, les deux sociétés sont fortement représentées dans cette liste, 8 des 16 principaux combinés étant fabriqués par l’une d’entre elles. Des téléphones Apple premium tels que l’iPhone 7 et l’iPhone 8, tout comme les derniers combinés Pixel de Google sont aussi dans la liste.

Bien qu’il n’existe pas de directive universelle pour un niveau de sécurité «sans danger» pour les téléphones, la certification allemande Der Blaue Engel pour la protection de l’environnement ne certifie que les téléphones ayant un taux d’absorption spécifique inférieur à 0,60 watts par kilogramme. Tous les téléphones présentés ici ont plus du double de ce chiffre de référence.

Il est intéressant de noter que ce label va plus loin que les ondes émises. Un certain nombre d’exigences ont été incluses pour assurer la longévité des appareils. La batterie, par exemple, doit répondre à des normes de qualité particulièrement élevées et, bien entendu, elle doit être remplaçable par l’utilisateur sans que des connaissances spécialisées soient nécessaires. Les pièces de rechange doivent être disponibles pour les composants qui tombent généralement en panne (batterie, vitre frontale et écran surtout). Les données personnelles stockées sur l’appareil constituent l’une des principales raisons pour lesquelles les personnes hésitent souvent à donner ou à vendre leur téléphone portable pour une utilisation secondaire. Pour les appareils écolabellisés Blue Angel, l’utilisateur doit pouvoir supprimer ces données facilement et en toute sécurité.

Avec le moins de radiation

Le smartphone Samsung Galaxy Note8 est celui qui émet le moins de rayonnement avec un taux d’absorption spécifique de 0,17 watts par kilogramme. En fait, les téléphones Samsung occupent une place prépondérante, la moitié des 10 premiers téléphones provenant de la société sud-coréenne.

Recommandations du BfS Allemand

– Gardez les appels téléphoniques mobiles aussi courts que possible.
– Si possible, ne téléphonez pas lorsque la réception est mauvaise, par exemple dans une voiture sans antenne externe. Plus la connexion avec la station de base la plus proche est mauvaise, plus le signal que le téléphone mobile doit émettre est important – et donc l’intensité (l’intensité) du champ haute fréquence . Le châssis de la voiture, par exemple, détériore la connexion et le téléphone mobile transmet donc avec une sortie plus élevée.
– Utilisez des téléphones mobiles qui soumettent votre tête aux champs de plus faible intensité. Plus la valeur SAR ( taux d’absorption spécifique ) de votre téléphone portable est faible, plus l’intensité du champ est faible. La valeur SAR des modèles de téléphones mobiles disponibles se trouve dans la liste SAR. Les fabricants de téléphones mobiles indiquent généralement la valeur SAR dans les conditions prescrites dans le manuel d’instructions. Les informations correspondantes sont souvent disponibles sur les sites Web des fabricants de téléphones mobiles.
– Utilisez des casques. L’intensité des champs diminue rapidement avec la distance croissante de l’antenne. – L’utilisation d’un casque augmente considérablement la distance entre la tête et l’antenne. La tête est donc soumise à des champs moindres lors des appels téléphoniques.
– Utilisez des messages texte, car le téléphone mobile n’est pas tenu à la tête.