Business

Les impacts d’utiliser le NFC sur l’iPhone

Par le

Prendre les transports en commun n’a jamais été aussi simple, ni aussi pratique.

Apple a annoncé sa décision d’étendre les capacités de lecture des puces NFC de l’iPhone avant la fin de 2019. Cette fonctionnalité qui permet la lecture de données sécurisées stockées dans des puces de sécurité telles que celles utilisées dans les passeports. Cette décision soutiendra définitivement le déploiement du passeport électronique et contribuera à la création d’identités numériques sécurisées, y compris les données biométriques et leurs dérivés potentiels.

Comment ça marche ?

La lecture du tag est assurée par l’application elle-même et non pas par le système, de manière automatique : cela suppose une action volontaire de l’utilisateur final pour démarrer une “session”. Pour utiliser l’API Core NFC, l’application doit être au premier plan, c’est-à-dire visible de l’utilisateur. Il sera automatiquement mis fin à la session si l’application est fermée ou quitte le premier plan. Il faut également retenir que la lecture (le scan) du tag, ou la recherche de tag, est limitée à 60 secondes.

En savoir plus sur cette ouverture avec les iPhone XS, XS Max et XR – Apprenez à associer votre application à un tag NFC pour que les utilisateurs puissent plus facilement profiter des fonctionnalités NFC ((nouvelle API qui se nomme Core NFC)) des nouveaux iPhones. Par exemple, votre application peut donner aux utilisateurs des informations sur les produits qu’ils trouvent dans un magasin ou sur les expositions qu’ils visitent dans un musée. Vous pouvez créer un objet comme L’Oreéal avec My Skin Track UV qii transmet les données collectées dans une application mobile dédiée. Les consommateurs posent simplement le capteur UV sur leur smartphone pour mettre à jour l’appli.

Le champ pour la création est vaste !

https://nfc-forum.org/

Depuis plus de 25 ans, l’Europe ouvre la voie aux solutions innovantes et au déploiement de communications électroniques sécurisées, d’interface sans contact, par exemple. NFC, produits GSM, tels que cartes SIM, cartes à puce pour une large gamme d’applications, Secure Element et Secure Hardware, par ex. pour la sécurité intégrée et une infrastructure sécurisée. Apple reste l’un des utilisateurs stables de toutes ces technologies et produits qui ont contribué à renforcer la confiance des gouvernements et des citoyens.

Le passeport électronique et les cartes d’identité électroniques et les cartes de séjour sans contact électroniques sont désormais déployés dans plus de 130 États du monde et constituent la «racine de confiance» de l’identité numérique. En permettant la lecture de documents officiels sur des appareils tels qu’Android et désormais IOS, le secteur privé pourra tirer parti de cette confiance pour une identification et une authentification des utilisateurs finaux, ainsi que pour la création wallet.

La récente proposition de la Commission européenne d’inclure des technologies NFC sécurisées pour stocker des données dans tous les documents d’identité nationaux des citoyens européens contribue à la tendance générale à renforcer les identités numériques sécurisées et contribue au succès du règlement eIDAS au plus haut niveau.