Opérateur

Les Français sont-ils prêts pour la 5G ?

Par le

La 5G sera commercialisée en 2020 et permettra de nouveaux usages. Dans le dernier rapport du ConsurmerLab intitulé “Comprendre la valeur de la 5G aux yeux du consommateur”, Ericsson dévoile les besoins et les attentes des consommateurs au niveau mondial et en France. Cette étude analyse les attentes des consommateurs à travers 35.000 interviews réalisées dans 22 pays, dont 1500 interviews conduits en France en mai 2019, représentant l’opinion de 29 millions d’utilisateurs de smartphones.

44 % des utilisateurs de smartphones en France considèrent que la connectivité dont ils disposent actuellement en mobilité n’est pas assez rapide. 66% d’entre eux souhaitent que la 5G soit déployée en centre-ville et dans les zones denses. Ainsi, 57 % des utilisateurs de la région parisienne constatent des conditions d’utilisation dégradées de leur réseau 4G en mobilité dans les zones denses et les transports. L’introduction de la 5G pourrait résoudre ces problèmes de qualité de service. 32% des utilisateurs de smartphones en France s’attendent à ce que leur opérateur passe à la 5G. Ils attendront au maximum six mois avant de passer à un autre opérateur proposant une telle offre 5G.

Les consommateurs français sont prêts à payer un surcoût pour la 5G

Ericsson révèle dans son étude que les consommateurs français sont prêts à payer, en moyenne, un surcoût de 30% pour obtenir des services 5G. 40% des utilisateurs qui sont prêts à payer un premium significatif pour la 5G s’attendent à ce que leur opérateur mobile aille plus loin en offrant, en plus de la simple connectivité 5G, de nouvelles applications ou services et considèrent que cela devrait représenter une part importante dans leur nouvel abonnement en 5G.

Ils sont 60% à se déclarer intéressés et prêts à payer pour un service “Best seat experience” dans un stade offrant la possibilité de faire apparaître des données en réalité augmentée sur leurs smartphones, de fournir des statistiques en direct et une analyse des données sportives en temps réel. 50% pensent que la technologie 5G facilitera le travail en déplacement – comme d’emporter son bureau partout avec soi, alors que 34% pensent que dans quelques années la connectivité Internet 5G dans une voiture sera aussi importante que son efficacité énergétique

L’apparition d’une nouvelle technologie conduit au développement de nouveaux usages y compris de nouveaux écrans et dispositifs. Les smartphones existeront toujours, mais nous porterons des lunettes de réalité augmentée d’ici 2025, selon 45% des utilisateurs interrogés. ls sont également 36% à penser que les téléphones portables n’auront plus d’écran dans 3 ans. L’image pourra être projetée sur n’importe quelle surface. De nouveaux écrans et appareils viendront enrichir et différentier l’expérience de ce nouveau réseau.

Les nouveaux usages s’accompagneront d’un accroissement des données consommées. Selon l’étude, la consommation moyenne de data en mobilité sur un appareil 5G pourrait augmenter en France de 8 à 10 fois comparée à la consommation actuelle, avec des pics à 170Gb par mois dans l’avenir, pour un utilisateur français sur 5.