Business

Les enceintes intelligentes nous rendent-elles idiots ?

Par le

Wexperience, agence UX observe de loin ce qui se passe avec les enceintes intelligentes. Fin août 2018, ils ont recruté 14 cobayes* (Un peu faible) pour les livrer à des tests avec Amazon Echo et Google Home et ainsi ce faire une véritable opinion sur les capacités d’interactions des assistants vocaux. Selon un protocole de test classique, chacun des utilisateurs a pu, pendant une heure s’entretenir avec une enceinte selon un scénario rigoureux qui, à la fin, nous a permis de comparer les performances de chacune et d’évaluer son niveau d’utilisabilité.

Ce protocole, à l’origine conçu pour tester les interfaces des ordinateurs, se prête très bien à l’étude des enceintes intelligentes. Il consiste simplement à définir des profils d’utilisateurs (le panel), un jeu de tâches à accomplir, et ensuite de faire réaliser ces tâches par le panel.

Beaucoup d’entreprises se posent la question aujourd’hui de savoir si elles doivent engager des développements et créer des services sur ces terminaux. Il est bien sûr toujours possible de se lancer tête baissée dans un projet de Skill ou d’Action, mais notre conviction est qu’avant de le faire, un minimum de connaissance du terrain est nécessaire. C’est ce que nous avons voulu fournir à travers cette étude. Et nous espérons qu’elle vous apportera les enseignements nécessaires à votre réussite.

* Les participants à l’étude présentaient un profil de early-adopters et se sont sans doute montrés plus tolérants à l’utilisation de ces appareils qu’une population moins technophile.

Les enseignements qu’ils en ont tiré ont pu être rassemblés au sein de ce livre blanc.

Pensez aussi culture et éducation quand vous allez vous lancer dans l’élaboration d’un service !

2 termes souvent oubliés qui ne sont pas abordé ! La culture US et en Asie n’est pas là notre, cela fait une différence dans l’adoption et l’attente n’est pas la même pour les services. Elles font de plus en plus partie intégrante du tissu culturel dans les pays comme les US et l’Asie.

La manière dont les consommateurs interagissent avec le monde qui les entoure est beaucoup plus fréquent que nous en Europe. 33% des personnes interrogées vivant en Asie-Pacifique ont déclaré être toujours parmi les premiers à essayer de nouvelles technologies et de nouveaux produits électroniques. Exemple: 69% d’entre eux ont déclaré qu’ils étaient prêts à faire des achats avec des appareils intelligents tels que des haut-parleurs intelligents.

Selon les estimations révisées d’eMarketer, 31 millions de personnes aux États-Unis effectueront leurs achats (une navigation, une recherche de produits et l’ajout d’éléments à un panier) via un haut-parleur intelligent cette année, en hausse de 31,6% par rapport à 2018. La principale réserve que les utilisateurs ont lors de l’achat via des haut-parleurs intelligents est de ne pas voir le produit. Toutefois, cela pourrait devenir un facteur moins important, car les enceintes intelligentes équipées d’écrans gagnent en popularité.

Selon une étude réalisée par GfK, 62% des consommateurs de la région Asie-Pacifique se tournent vers les avis en ligne d’autres acheteurs. 56% demandent des recommandations personnelles avant de faire leurs achats. Le bouche à oreille et l’influence sociale jouent donc un rôle plus important dans les décisions d’achat.En comparaison, les chiffres comparatifs des personnes interrogées aux États-Unis et en Europe étaient nettement inférieurs.

Certaines études  suggèrent également que les enceintes intelligentes sont souvent un cadeau offert ! etc…

L’éducation est aussi un facteur à prendre en compte, il a été constaté que les propriétaires de haut-parleurs intelligents utilisaient davantage l’assistant vocal de leur smartphone que ceux qui n’avaient pas de haut-parleur intelligent chez eux, le smartphone est beaucoup mieux intégrés dans les usages de certains pays. Il semble que les consommateurs US s’habituent à pouvoir accéder à leurs assistants vocaux sur plusieurs plates-formes et il l’utilise au quotidien, il s’intègre dans la vie quotidienne. En Europe, la peur de perdre des informations privée, d’utiliser sa CB pour payer est un frein…Les préoccupations au sujet de la vie privée sont surestimées, mais pas entièrement dénuées de fondement. Si le problème est l’espionnage, le fait d’éviter les enceintes intelligentes ne le résout pas. Les smartphones, que les gens portent allègrement avec eux, sont encore pires 🙂 Les entreprises leaders du secteur ne s’attardent pas à expliquer bon nombre de choses, etc…

Anticiper l’avenir

Le livre Blanc répond à 4 constats.

Premier constat : des appareils faciles à prendre en main
Deuxième constat : des appareils encore primitifs par rap- port à la promesse exprimée
Troisième constat : des actions et des skills peu satisfaisants
Quatrième constat : des appareils pas prêts pour le e-commerce

Recommandations

• Le choix du service à créer : il semble primordial de ne pas se jeter sur le premier sujet venu. Ce n’est pas parce que vous faite du ecommerce que vous devez absolument faire une application de commerce vocal.
• Nous recommandons vivement de travailler par étude et apprentissage. Achetez un Google Home et un Amazon Echo et servez-vous en. Apprenez à en découvrir les possibilités. Renseignez-vous et inspirez-vous de ce qui existe déjà aux Etats-Unis.
• Parallèlement, faites des focus group ou, mieux encore, organisez une semaine de design thinking allant jusqu’à développer un premier prototype d’interface vocale.
• Plutôt que de partir de vos propres idées, essayez d’avoir des échanges fructueux avec vos clients et essayez de trouver comment le vocal pourrait les aider à résoudre un problème simple.
• La conception : pour la conception, nous ne pouvons que vous recommander de vous tourner vers les documentations en ligne fournies par Google et Amazon.

l’évolution des haut-parleurs intelligents pour les marchés grand public et des solutions d’agent intelligent pour le secteur commercial est étroitement liée à l’évolution de l’AI et de l’IoT en général. Par exemple, le marché devrait atteindre un point d’inflexion en forte croissance à mesure que les logiciels open source et les API deviennent disponibles pour le développement d’applications.

Suivre notre rubrique #assistantsvocaux