Business

Les avantages environnementaux de conserver les smartphones plus longtemps !

Par le

Le paradoxe de l’industrie mobile est d’apporter beaucoup de valeurs et dans le même temps elle est en train de causer surement une pollution massive ! l’électronique représente jusqu’à 70% des déchets toxiques des sites d’enfouissement. Actuellement, seulement 15 à 20% de tous les déchets électroniques sont recyclés.

Par exemple si on prend le cas des batteries lithium-ion, les produits électroniques portables ont une durée de vie d’environ deux à cinq ans. Ainsi, les batteries utilisées dans ces produits sont rendues inutilisables après l’expiration du cycle de vie de ces produits. Elles contiennent des matériaux qui peuvent être recyclés avec le bon processus. Les matériaux recyclables comprennent les composés métalliques, les métaux ferreux, l’aluminium, le cuivre, le graphite et le plastique.

La sensibilisation au recyclage des piles au niveau individuel est faible, par conséquent, les utilisateurs finaux de ces batteries les jettent dans des décharges, au lieu de les remettre aux recycleurs. Cela provoque une pollution de l’environnement ainsi que divers autres dangers.

La plupart des téléphones de l’industrie sont encore difficilement réparables et le secteur des TIC est désormais l’un des principaux responsables des émissions de CO2. Alors que le secteur des TIC représentait 1 % de l’empreinte carbone mondiale en 2007, il a pratiquement triplé ces dernières années et est en passe de dépasser les 14 % d’ici 2040. Cela représenterait la moitié de la quantité de carbone émise par l’ensemble de l’industrie du transport. Rendre les smartphones plus faciles à réparer et permettre des durées d’utilisation plus longues, en les rendant modulaires, pourrait participer à inverser cette tendance.

Être capable d’ouvrir un téléphone rapidement n’est qu’un aspect de sa réparabilité. Autres éléments clés : les informations fournies pour la réparation et le fait que les pièces de rechange sont accessibles à tous.

Fairphone

Il y a eu très peu d’initiative sur le sujet ! Le Fairphone 3, qui est modulaire, lancé le 27 août dernier, qui est le seul téléphone au monde à recevoir un score de la part d’iFixit 10/10 concernant la répérabilité du téléphone. Une note déjà obtenue par le précédent téléphone de l’entreprise néerlandaise : le Fairphone 2. Il s’agit d’une alternative audacieuse au approches classiques du marché des smartphones. Il  a reçu la même note de 10/10 que le Fairphone 2, notamment pour les raisons suivantes :

– Le Fairphone 3 s’en tient aux principes de l’entreprise en matière de téléphones modulaires. Le téléphone dispose de 7 modules qui peuvent tous être retirés à l’aide d’un tournevis (fournis avec le téléphone), ce qui le rend facile à réparer. De plus, la coque arrière est plus simple à retirer qu’elle ne l’était avec le Fairphone 2.

– L’écran du Fairphone 3 est fixé avec des vis, il n’est pas collé. Il faut certes un peu plus de temps pour l’ouvrir que son prédécesseur – qui avait un mécanisme coulissant pour ôter l’écran mais fixé ainsi, le téléphone est plus robuste.

– Il sont la première marque de téléphone portable qui intègre l’or issu du commerce équitable dans leur chaîne logistique.

La collaboration de Fairphone avec iFixit et d’autres partenaires locaux est un engagement rarement pris par une entreprise pour rendre aussi facile que possible l’achat de pièces de rechange en ligne pour les utilisateurs, avoir accès aux guides de réparation et aux tutoriels vidéo de réparation. iFixit.com est un site wiki qui enseigne aux gens comment réparer presque tout, des smartphones aux machines à café. Actuellement, la plate-forme dispose de plus de 50 000 guides de réparation gratuits. L’entreprise finance son wiki en vendant des outils et des pièces détachées développés par ses soins.

À lire : 100 millions de téléphones portables usagés : l’urgence d’une stratégie !