Plateforme

Le trafic mobile de Facebook a diminué de près de 40%

Par le

Source image Dado Ruvic — Reuters

Le trafic mobile de Facebook a diminué de près de 40% depuis janvier 2017, probablement en raison du changement d’algorithme de la société visant à hiérarchiser le contenu des amis et de la famille des utilisateurs par rapport au contenu partagé par les éditeurs. C’est ce qui ressort d’une présentation de John Saroff, PDG de Chartbeat, au symposium Data Points de la MPA tenu à New York.

Comment cela a-t-il affecté la manière dont le trafic est généré vers le contenu des éditeurs ?

Le trafic direct mobile vers les éditeurs est désormais supérieur au trafic envoyé par Facebook aux sites des éditeurs, selon Chartbeat. Le trafic mobile direct a augmenté de plus de 30% depuis janvier 2017. Les utilisateurs sont désormais plus susceptibles de trouver du contenu directement sur les sites Web mobiles ou les applications des éditeurs que sur Facebook. La recherche Google sur mobile, en revanche, a plus que doublé depuis janvier 2017. L’augmentation du trafic de référencement de Google Search a plus que compensé toute baisse du trafic de référencement de Facebook, selon Chartbeat.

Maintenant que Facebook “se retire” des informations, vous avez la possibilité de créer des expériences mobiles attrayantes, si vous ne le faites pas, alors les agrégateurs le feront. Flipboard, par exemple, est maintenant un référent mobile plus grand que Yahoo et Outbrain. Son trafic généré par les éditeurs a été multiplié par deux au cours de la dernière année.

Le mobile donne le contrôle à l’utilisateur et redonne le pouvoir à l’éditeur, du coup on verra surement un mouvement qui fera que l’on passe du social à la recherche, l’émergence des portails mobiles et plus d’opportunité pour les applications native !

Today In

Facebook a lancé aussi  «Today In», un agrégateur de nouvelles locales qu’il a commencé à tester en janvier, dans 400 petites et moyennes villes américaines. Il est également en train de le tester dans son premier spot à l’étranger en Australie. Les utilisateurs d’iOS et d’Android peuvent ouvrir le bookmark Today In ou s’inscrire pour obtenir des résumés de ses actualités locales dans leur flux. La fonctionnalité comprend des aperçus qui renvoient vers des sites d’information sur les gros titres, les discussions en cours, les annonces scolaires, etc.

La marque a mis en place un certain nombre de filtres pour lutter contre la désinformation et les fausses nouvelles. Pour le moment, il n’y aura pas d’annonces dans Today In.