Business

Le selfie est populaire depuis plus d’une décennie

Par le

Une nouvelle étude européenne réalisée par la marque internationale de smartphones HONOR à l’occasion de la sortie du HONOR 9X révèle que le selfie a résolument le vent en poupe, avec 85 % des Européens reconnaissant prendre davantage de photos d’eux-mêmes qu’auparavant. Le selfie est populaire depuis plus d’une décennie : un phénomène plébiscité dans le monde entier en 2013 alors que le Oxford English Dictionary désignait le terme « selfie » comme mot de l’année dans son dictionnaire. L’étude menée auprès de plus de 5 750 Européens a dévoilé que les selfies vont s’inscrire dans la durée.

Les Européens prennent aujourd’hui un nombre impressionnant de 597 selfies par an.

l’Espagne bat tous les records avec 728 selfies chaque année, suivie par l’Italie (718), l’Allemagne (588), la France (562), les Pays-Bas (520) et le Royaume-Uni (468). Contrairement aux croyances populaires, l’étude a démontré que les hommes au Royaume-Uni et aux Pays-Bas prennent plus de selfies par semaine que les femmes, avec une moyenne de 11 photos contre 9 pour les femmes.

[Étude réalisée par GingerComms pour le compte de HONOR auprès de 2 053 adultes britanniques et 750 adultes en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie et aux Pays-Bas]

De façon générale, l’étude a révélé que les 16-29 ans prennent 16 % de photos en plus avec leurs smartphones que les plus de 30 ans, laissant ainsi sous-entendre que la nouvelle génération est susceptible de continuer à communiquer à travers les images en utilisant les réseaux sociaux pour inspirer et mobiliser leurs publics. Plus d’un tiers des Européens (35 %) vont même jusqu’à dire qu’ils pourraient s’imaginer ne communiquer qu’à travers les images dans le futur.

Dans toute l’Europe, près de la moitié (45 %) des photos prises par les Européens avec leurs smartphones sont partagées avec les amis et la famille sur les réseaux sociaux, illustrant notre tendance à partager des moments de notre vie quotidienne avec les autres. Mais, même s’il ne faut que 11 secondes aux Européens pour décider si un selfie est bon, nous mettons 26 minutes de plus pour nous décider à le partager sur les réseaux sociaux. Un comportement qui prouve que nous prenons des décisions conscientes sur la façon dont nous exposons notre image sur la toile..

Explosion des selfies
les Italiens et les Espagnols prennent 1,5 fois plus de selfies que leurs homologues d’Europe du Nord

Rois des selfies
les hommes au Royaume-Uni et aux Pays-Bas prennent plus de selfies que les femmes

#SansFiltre
Les selfies sans maquillage sont très appréciés, notamment chez les jeunes, avec 63 % des 16-29 ans en Europe reconnaissant prendre des selfies plus naturels qu’en 2014. L’étude a également démontré que l’Espagne mène la danse du #SansFiltre, avec 73 % de personnes qui adhèrent au mouvement et publient davantage de photos sans filtre qu’en 2014 pour s’afficher de façon authentique — suivie de près par l’Italie (71 %) et la France (68 %).

Des selfies d’un genre nouveau
les selfies à la salle de sports, les selfies d’animaux et les selfies en mode « au lit avec mon partenaire » incarnent les selfies d’un nouveau genre en 2019

La nature détrône les pistes de danse
les Européens sont 3,5 fois plus susceptibles de publier une photo d’eux devant un magnifique paysage plutôt que sur une piste de danse

Influencer les autres grâce au pouvoir des images
Dans toute l’Europe, 61 % des personnes interrogées reconnaissent publier des photos sur les réseaux sociaux pour relayer l’information sur des enjeux importants pour elles et des causes auxquelles elles croient. Plus de la moitié (55 %) de ces personnes admettent qu’elles sont allées jusqu’à changer d’avis sur une question sociale majeure après avoir été exposées à une image, alors que 55 % pensent que les images sur les réseaux sociaux offrent une représentation plus précise des problèmes sociaux actuels par rapport à d’autres formes de médias tels que la télévision et la presse.