Opérateur

Le port de Hambourg est prêt pour la 5G, network slicing

Par le

Dans le port de Hambourg, l’autorité portuaire de Hambourg (HPA), Deutsche Telekom et Nokia a testé de nouvelles fonctionnalités de la norme 5G avec différentes applications. De janvier 2018 à juin 2019, le site d’environ 8 000 hectares a servi de banc d’essai pour prouver que la 5G peut répondre aux besoins des industriels.

Le projet dans le port de Hambourg a était axé sur le nouveau concept technologique “Network Slicing”. Sous la 5G, il n’y aura plus de taille unique pour tous les réseaux mais de multiples réseaux virtuels fonctionnant simultanément sur la même infrastructure commune. L’avantage : ces réseaux, appelés tranches (slicing), peuvent avoir différentes caractéristiques sur mesure pour répondre aux exigences spécifiques d’une application ou d’un groupe d’utilisateurs particulier. Un exemple : un circuit prioritaire rapidement instancié pour les services d’urgence dans la zone portuaire lors d’une tempête. L’expérience acquise lors de l’implémentation de 5G Network Slicing dans des environnements de test réels permet de valider et d’améliorer les concepts existants.

L’un des atouts de la norme de communication 5G c’est la flexibilité maximale qui constitue le fondement de cette tendance vers la société connectée, avec toutes ses facettes. La difficulté : les utilisateurs et les applications peuvent avoir une demande très spécifique en termes de débit, de vitesse et de capacité de données.

Des opérateurs 5G vont voir le jour (slicing) dédié à une activité, service !


 
Trois cas d’utilisation

Trois cas d’utilisation correspondant à des besoins de réseau différents ont été testés dans le port :

– D’une part, les partenaires ont installé des capteurs sur trois navires de la filiale de HPA, Flotte Hamburg. Ces capteurs permettent de surveiller et d’analyser en temps réel les données relatives au mouvement et à l’environnement provenant de vastes parties de la zone portuaire.
– Deuxième exemple : le centre de gestion des routes du port de la HPA contrôle à distance les flux de trafic dans le port de Hambourg via un feu de signalisation connecté au réseau de téléphonie mobile. Cela devrait aider, par exemple, à guider les camions plus rapidement et plus sûrement dans la zone portuaire.
– Le troisième exemple teste une disponibilité élevée de la bande passante à l’aide de la nouvelle norme, les informations 3D sont transmises à une application de réalité augmentée. Les lunettes 3D permettent aux équipes de maintenance sur site. Par exemple, sur un chantier de construction, demander des informations supplémentaires telles que des données de construction ou recevoir un support interactif à distance d’un expert.
 
Le terrain de test

Les partenaires du projet ont été en mesure de démontrer que des applications industrielles complexes avec des exigences divergentes peuvent fonctionner de manière fiable sur une infrastructure physique commune. Grâce à l’expérience acquise et lorsque la 5G débutera officiellement, les différents acteurs seront prêts à mettre en œuvre même des applications complexes. La future couverture 5G dans le port serait fournie par les opérateurs de réseau mobile. La HPA envisage actuellement d’approfondir son expérience et ses connaissances avec la 5G dans d’autres projets.
 
Le terrain de test du port de Hambourg est extrêmement précieux pour permettre d’acquérir une expérience pratique de la 5G. L’industrie et le secteur de la logistique en particulier bénéficieront de la 5G en tant que levier puissant pour de nombreuses applications. Nokia l’un des partenaires a montrer dans un environnement réel que les réseaux mobiles 5G Nokia fournit des solutions de bout en bout sur tous les marchés, sans limites régionales pour apporter une réelle 5G et des opportunités de croissance pour l’industry 4.0.

5G-MoNArch

Le test 5G dans le port de Hambourg fait partie d’un projet de recherche de deux ans intitulé “5G-MoNArch” (architecture de réseau mobile 5G pour divers services). L’objectif de 5G-MoNArch est de mettre en pratique les concepts d’architecture de communications mobiles 5G. Alors que le domaine de test à Hambourg se concentre sur l’intégration de la 5G dans le contrôle du trafic et des infrastructures, un deuxième domaine de test du projet à Turin concerne les applications multimédias. Le programme de recherche Horizon 2020 de l’Union européenne finance le 5G-MoNArch en tant que projet de phase II du partenariat public-privé pour l’infrastructure 5G.