Opérateur

Le marché mondial des smartphones est confronté à un défi sans précédent

Par le

Photo: Shara Tibken / CNET

Selon un rapport de recherche technologique du Credit Suisse, la production mondiale de smartphones devrait chuter de 19% au premier trimestre de cette année, les principaux fabricants de combinés ressentant les effets de la baisse de la demande et de la confiance des consommateurs en Chine. Les fabricants Apple, Samsung Electronics et les fabricants chinois de smartphones devraient ralentir les volumes de production mais ce n’est qu’une première étape !

Selon le rapport, la production d’iPhones d’Apple devrait baisser séquentiellement de 40% entre janvier et mars, tandis que les fabricants de composants devraient connaître une baisse d’au moins 50% de la demande au cours de la même période. La Chine était le marché le plus important pour l’iPhone XS Max, représentant 45% de ses livraisons, tandis que les États-Unis étaient son deuxième marché en importance avec 27%

Pourtant les marques de smartphones chinois telles que Huawei Technologies, Xiaomi Corp et OnePlus ont également gagné des parts de marché aux dépens d’Apple et de Samsung, avec des modèles à spécifications plus élevées avec des prix plus bas. Les fournisseurs chinois sont plus concentrés que jamais sur l’expansion à l’étranger en Asie du Sud, en Afrique et en Europe centrale et orientale, afin de se protéger contre leurs activités chez eux.

Le géant sud-coréen Samsung a fermé l’une de ses deux usines de téléphonie mobile en décembre, après avoir vu sa part de marché chuter de 20% en 2013 à moins de 1% en 2018.Malgré la refonte récente de sa stratégie produit avec des lancements plus fréquents et une innovation plus forte dans les gammes moyenne à basse gamme, telles que le quadri-caméra Galaxy A9 2018, Samsung est toujours confrontée à une pression énorme dans tous les segments de prix.

Les livraisons mondiales de téléphones intelligents ont diminué de 7% au troisième trimestre de 2018 (14 des 20 plus grandes marques chinoises ont connu un repli au troisième trimestre), soit un quatrième trimestre consécutif de baisse, selon les données du cabinet d’études de marché Canalys.

Sept des dix principaux marchés ont enregistré une baisse par rapport à l’année en raison de l’allongement du cycle de remplacement des smartphones, de la détérioration des conditions du commerce international et de la concurrence des principaux fournisseurs chinois.Les smartphones resteront la plupart des appareils informatiques personnels essentiels et continueront à être vendus en grand nombre. Un marché en baisse poussera beaucoup de petits acteurs en faveur de gros fournisseurs. Des vendeurs tels que Huawei et Xiaomi sont sur la bonne voie ou dépassent déjà leurs objectifs ambitieux, alors que d’autres sont en difficulté. Le raport Canalys montre qu’il y aura une reprise du marché en 2019, mais les éditeurs sont déjà en train de pivoter vers des tendances telles que le déploiement de la 5G, les applications d’intelligence artificielle, de nouveaux canaux et la capacité de production locale…

Les PC ont une leçon pour l’industrie des smartphones

Le marché des smartphones est plusieurs fois plus grand que celui des PC à son apogée. Environ 1,4 milliard de nouveaux smartphones sont expédiés dans le monde chaque année.

Les fabricants de PC ont également lancé une série de PC sur mesure, conçus pour les joueurs de jeux vidéo, avec des graphiques immersifs et des écrans géants, y compris les nouveaux modèles dévoilés au CES. Les Chromebooks à faible coût, des ordinateurs portables bon marché qui font presque tout avec des navigateurs Web ont balayé les écoles américaines et transformé la technologie dans les salles de classe. L’ordinateur de bureau est également en train d’être réinventé. L’industrie a évolué pour s’assurer qu’il existe vraiment un PC pour chaque besoin et chaque budget.

Ce n’est peut-être pas une mince affaire, mais le marché des ordinateurs personnels est en légère croissance après toutes ces évolutions.Tout comme les smartphones ont cannibalisé une partie du temps et de l’argent dépensés en ordinateurs, la même chose se passe maintenant pour les smartphones. Source