Publié le 28 avril 2011, modifié le 30 octobre 2014.
Par La Rédaction

Le champ d’action de TradeDoubler s’attaque aux 25 millions d’impressions générées via un device mobile

Publié le 28 avril 2011, modifié le 30 octobre 2014.
Par La Rédaction

Questions pour Frederic Prigent, Directeur Général de TradeDoubler France 

Pouvez-vous nous parler de votre offre ?

TradeDoubler propose désormais de monétiser les inventaires nomades, tant pour les sites mobiles que pour les développeurs d’applications. Pour ces derniers notamment, nous lancerons un module courant S2 facilitant la gestion de nos scripts publicitaires sous différents OS. Pour les annonceurs, nous répondons à une demande de plus en plus croissante, le multi canal !

Cette offre répond à la fois aux besoins de nos éditeurs et à ceux de nos annonceurs, désireux d’explorer les potentiels offerts par le mobile et compléter, renforçant ainsi le champ d’action de TradeDoubler, en France comme à l’international.

Comment aller vous vous différencier face la concurrence ?

Tout d’abord, l’une de nos forces réside dans notre réseau de partenaires existants. Nous avons établi que près de 3% de notre volume d’impressions mensuel était issu du mobile. Pour vous donner un chiffre, en Mars 2011 en France, un peu plus de 25 millions d’impressions étaient générées depuis un terminal nomade, 56% sur iPhone, 19% sur Androïd et 17% sur iPad.

Dans un premier temps, nous allons capitaliser sur nos partenaires existants et ensuite étendre avec de nouveaux supports et applications. Notre volonté est réellement de maximiser les espaces publicitaires mis à disposition par nos éditeurs.

Pour les annonceurs et nos partenaires agences, nous proposerons un modèle au clic pour ensuite étendre vers des modèles plus ROIstes en fonction des problématiques et pertinence : paiement au téléchargement, au profil recruté, à la mise en relation téléphonique, à la vente… Le tout en totale transparence. Nous supportons tous les formats publicitaires actuels et sommes en mesure d’en proposer des plus spécifiques.

Historiquement TradeDoubler met en relation des internautes avec les marques. Le mobile constitue un formidable levier pour investir les stratégies multi-canal et notamment le web to shop ou ROPO (research online, purchase off line).

Ensuite, la mesure, TradeDoubler, depuis plus de 10 ans, dispose d’un outil de tracking performant et continue d’investir en matière de tracking, de mesure. Qu’il s’agisse du ciblage par centres d’intérêts, reciblage ou géolocalisation…autant d’innovations qui sont portées sur le mobile. Vous l’aurez compris, nous allons donc proposer l’ensemble de nos technologies existantes et à venir sur le mobile, un seul focus, cibler le bon utilisateur, au bon moment, au bon endroit. Enfin, nos clients existants, annonceurs et enseignes. L’offre mobile de TradeDoubler leur permettra d’étendre leurs dispositifs digitaux à la performance sur le mobile. Nul besoin de placer sur leur site un tag supplémentaire pour mesurer l’efficacité de leurs actions mobile. Qu’ils soient marchands ou non, nous pourrons ainsi étendre leurs problématiques d’acquisition et ainsi explorer les nouvelles pistes offertes par le mobile.

Pourquoi ne pas avoir fait une acquisition ?

Avec 18 marchés à date et une présence globale à terme, peu de compagnies semblent en mesure de compléter l’offre de TradeDoubler sur le mobile, sans compter les enjeux organisationnels qui découlent de ce type d’opérations. Pour TradeDoubler, le triptyque, réseau, annonceur et technologie étant formé, nous allons donc déployer sur chacun de nos marchés, l’offre commerciale et la distribution avec nos experts locaux. Nous n’excluons toutefois pas le recours à des réseaux tiers.

Pourquoi créer un SDK pour les développeurs ?

Pour leur simplifier la vie avant tout ! Un exemple pour illustrer l’intérêt d’un SDK :

Imaginez que vous insérez une bannière dans votre application et qu’un annonceur souhaite rémunérer à la vente ou plus globalement à la performance. Sans SDK, nous perdrions le tracking car les cookies ne seraient pas synchronisés entre Safari et l’application, de fait, pas de mesure de la conversion et donc pas de rémunération. Ce SDK, qui fonctionnera sous Iphone et Androïd dans un premier temps, offrira également une plate-forme de test ou les développeurs pourront simuler les intégrations publicitaires et ainsi rejoindre notre réseau de partenaires.

Lire aussi
Article abonné

Brèves nouvelles Tech S14

Voici notre veille Tech de la semaine qui couvre les grandes marques, les smartphones, les applications, la réalité augmentée, virtuelle,...