Disruptif

L’avenir de la 5G en Chine, un destin funeste !

Par le

La promesse de la 5G, qui se déploie lentement auprès des consommateurs ! GlobalData estime que si les premiers abonnements à la 5G apparaîtront en 2019, ils seront moins de 5 millions dans le monde. Cependant, en 2023, le total aura atteint près de 850 millions, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) phénoménal de 271%. La part des abonnements mobiles 5G devrait passer de 0,05% en 2019 à plus de 8% d’ici 2023.

Elle signifie un streaming vidéo plus rapide, des jeux de console sur votre smartphone, la connexion de votre réfrigérateur ou de votre voiture à Internet. Mais cela signifie également que les autorités disposeront d’outils plus puissants pour surveiller les personnes, comme le montre une vidéo en Chine. Une vidéo promotionnelle mettant en vedette un policier chinois portant des lunettes AR connectées 5G avec reconnaissance faciale tout en poursuivant un criminel est partagée sur Weibo et WeChat – Le logo de China Mobile est imprimé sur les lunettes et sur le ralentisseur dans la vidéo. (La vidéo est une publicité pour le nouveau réseau 5G du géant des télécommunications, China Mobile)

De nombreux utilisateurs de médias sociaux se demandent s’il s’agit de l’avenir de la 5G ?

China Mobile a lancé une plate-forme centralisé de prévention et de contrôle avec la 5G avec le commissariat de police du Zhejiang. La police peut utiliser le système pour déployer des drones connectés avec la 5G et des bateaux autonomes à des fins de patrouille. Il permet également à des lunettes intelligentes dotées de la technologie de reconnaissance faciale de vérifier par recoupement les visages avec une base de données de la police. Les médias locaux ont également rapporté que China Unicom et China Telecom collaboraient avec la police sur des systèmes similaires. Un employé de China Telecom a déclaré aux médias locaux que des caméras de surveillance connectées a la 5G permettaient d’obtenir des images claires des conducteurs avec des vêtements et des expressions faciales identifiables.

Les cas d’utilisation par les entreprises de télécommunications semblent bien sûr bienveillants. Les autorités chinoises n’ont pas de bilan en matière d’utilisation de la reconnaissance faciale, et c’est peut-être ce que les gens craignent. On entend souvent cet argument de certaines personnes, de quoi, avez-vous peur si vous n’avez pas commis de “crime” ?

Qu’en pensez vous ?