Business

La vitesse de frappe sur les smartphones rattrape celle du clavier physique

Par le

Voulez vous choisir entre un clavier virtuel ou physique ? Le clavier reste et restera encore un bon moment utile sur toute interface numérique, y compris sur les devices comme le dernier lancement de Microsoft, la surface NEO qui a intégré un clavier magnétique. Le retour haptique ne donne jamais la même satisfaction que d’appuyer sur un bouton physique. Lors du dernier MWC, une startup anglaise a lancé un smartphone avec un clavier coulissant inspiré des Nokia E7 et N950, le Pro1 de F(x)tec, avec un design mince qui dissimule un clavier coulissant ! La startup a repensé le clavier en proposant 64 raccourcis personnalisables vers vos applications préférées. Vous choisissez quelles touches ouvrent quelle application, par exemple, W ouvre WhatsApp, Y pour YouTube, G pour Gmail et bien sur pour copier et coller rapidement, appuyez simplement sur Ctrl + C et Ctrl + V 🙂

En 2007 l’iPhone a tué le clavier du blackberry, du Nokia et de bien d’autres ! Il y a toujours eu des initiatives pour rendre le clavier numérique sur écran plus convivial comme pour l’iPhone 6 avec Next. Avant, il y a eu des essais de clavier virtuel qui ont été conceptualisé depuis 2002, mais n’ont jamais été commercialisé dans un téléphone mobile, lumio en 2005 avait proposé cela avec Siemens ! 12 ans ont passé et Apple vient d’intégrer une fonction, présente depuis pas mal de temps chez Android et dans des applications iOS, telles que Gboard et Swiftkey, qui prennent déjà en charge cette fonctionnalité. Le clavier intégré d’Apple prend désormais en charge ce que l’on appelle Quick Path, un nom sophistiqué pour la saisie au clavier.

Mais le clavier embarque 4 autres fonctions :

– Pour taper un mot, vous pouvez donc faire glisser votre doigt d’une lettre à la suivante sans le lever du clavier.
– Des propositions s’affichent dans la barre prédictive afin que vous puissiez choisir rapidement un autre terme.
– Pour taper, balayez ou touchez. Ces deux actions sont interchangeables, ce qui vous permet de choisir ce qu’il y a de plus pratique, même au beau milieu d’une phrase.
– Dictée détecte automatiquement quelle langue parle un utilisateur. Cette langue sera choisie parmi les langues du clavier activées sur l’appareil
– La prise en charge de l’allemand, de l’anglais, du chinois simplifié, de l’espagnol, du français, de l’italien et du portugais est désormais incluse dans QuickPath.

Comment désactiver le clavier coulissant QuickPath sur iPhone

Voici comment désactiver rapidement QuickPath sur le clavier de votre iPhone:
1. Ouvrez l’ application Réglages et dirigez-vous sur Général.
2. Descendez un peu et appuyez sur Clavier.
3. Dans tous les clavier, faites défiler jusqu’à Saisie Gestuelle et désactivez- le. Si vous voulez l’activer, vous pouvez simplement l’activer à nouveau.

Vitesse

La vitesse de frappe sur les smartphones rattrape celle des claviers physiques, selon une étude réalisée par l’EPFZ, l’université Aalto (en Finlande) et l’université de Cambridge. L’enquête, menée auprès de 37’000 volontaires dans 160 pays, révèle que la vitesse de frappe en utilisant deux pouces est de 38 mots par minute (mpm), soit seulement 25% plus lente qu’en utilisant un clavier traditionnel. «Bien qu’il soit possible d’atteindre jusqu’à 100 mpm avec les claviers physiques, la proportion de personnes qui l’atteignent effectivement diminue et la plupart d’entre eux atteignent 35 à 65 mpm en moyenne», explique Anna Feit, chercheuse à l’EPFZ et coautrice de l’étude. La chercheuse prédit par ailleurs qu’à mesure que les gens deviennent moins habiles avec un clavier physique et que les technologies de frappe tactile s’améliorent, l’écart pourrait être comblé à un certain moment.

L’étude souligne que l’utilisation d’un doigt ou de deux pouces pour écrire est déterminante pour la performance. Plus de 74% des gens tapent à deux pouces, ce qui offre une augmentation de vitesse très significative. De plus, l’autocorrection offre un avantage certain.

En revanche, la prédiction et les suggestions de mots semblent entraver la vitesse de frappe sur smartphones. «On considère souvent que les techniques de saisie semi-automatique aident les gens, mais nous avons découvert qu’en réalité, le temps passé à réfléchir aux suggestions de mots l’emporte souvent sur le temps nécessaire pour taper les lettres», explique le Dr Sunjun Kim, chercheur à l’université Aalto. Source et suite ICI