Connect

La course au développement des villes intelligentes

Par le

Les technologies numériques sont en train de s’implanter profondément dans tous les quartiers de nombreuses villes d’aujourd’hui, notamment pour une gouvernance urbaine, la vie des citoyens, la sécurité publique et le développement industriel. En conséquence, une course au développement de villes intelligentes, entraînée par la croissance de l’économie numérique mondiale, se déroule dans le monde entier.

L’édition 2018 du congrès mondial Smart City Expo , organisé par la Fira de Barcelona pour les villes intelligentes permet de se rendre compte des futurs changement. En trois jours, l’événement a rassemblé plus de 700 villes des cinq continents, 844 exposants et plus de 400 intervenants. Lors de sa huitième édition, le salon a enregistré plus de 21 000 participants, soit 17% de plus qu’en 2017, provenant de 146 pays, dépassant ainsi les estimations initiales.

La ville de Singapour a été désignée Ville intelligente de 2018 pour son projet Smart Nation, qui vise à transformer la cité asiatique en une référence mondiale en matière de solutions urbaines intelligentes grâce à un large éventail de solutions allant des algorithmes de routage de bus publics dynamiques au portail parent-enseignant en temps réel, en passant par l’analyse prédictive des fuites dans les conduites d’eau.

Les six derniers prix – Idée novatrice, Transformation numérique, Villes inclusives , Gouvernance et finances, Mobilité et Environnement urbain – ont été attribués à l’initiative LINK, destinée à remédier à la pénurie de logements à Cape Town (Afrique du Sud); le modèle de déploiement des TIC par le gouvernement de Gaoqing-Zibo (Chine); le laboratoire vivant e-santé développé par la ville de La Haye (Pays-Bas); la transformation de Msheireb Downtown Doha (Qatar) en un environnement plus accueillant et plus responsabilisant pour les citoyens; le système de gestion du trafic multimodal mis au point dans le North Avenue Smart Corridor à Atlanta (États-Unis); et la construction audacieuse de bâtiments intelligents dans le district de Jinshan à Shanghai (Chine), respectivement.

Ci-dessous quelques sujets abordés :

Les défis, en voici quelques-uns

– Comment intégrez-vous la mobilité du 21ème siècle dans une ville construite pour les voitures ?
– De nombreuses villes explorent les moyens de mettre à niveau leur infrastructure avec des technologies intelligentes, mais le fait de payer pour ces projets présente un défi majeur.
– Alors que les villes intelligentes se concentraient auparavant sur la connexion des infrastructures pour une meilleure compréhension, l’accent est désormais mis sur une meilleure implication des gouvernements, des citoyens et des entreprises dans le but de fournir de meilleurs services urbains et une meilleure qualité de vie.
– Utiliser des solutions de ville intelligente qui exploitent la technologie pour réduire les risques et améliorer la vie, tout en restant centrés sur la confidentialité et la cybersécurité.
– Quel est le rôle du Big Data dans l’équation de la ville connecté ?
– L’hôpital du futur: comment les technologies numériques peuvent changer les hôpitaux à l’échelle mondiale ?
– Bâtiments intelligents : comment la technologie IoT vise à ajouter de la valeur aux sociétés immobilières ?
– Pour les agences de transport, l’avenir de la mobilité laisse entrevoir la possibilité de résoudre divers problèmes, tels que la congestion et l’inégalité de l’accès à la sécurité publique et à la durabilité. Toutefois, la création et le maintien d’un nouvel écosystème de mobilité nécessiteront de repenser les méthodes de travail traditionnelles.
etc…

Vers une rue plus agréable à vivre

Identifier les schémas de la vie urbaine, des quartiers, pour définir ensuite un système d’axes  urbains transversaux avec un système de places transversales. Tout cela a été réalisé à l’aide d’une radiographie de l’espace de la rue et des quartiers a travers un atlas cartographique développé au moyen d’un système d’information géographique (SIG) avec lequel vous pouvez visualiser, modéliser et analyser, paramètrer les indicateurs, modèles et tendances concernant : la manière dont la ville vit avec les différents groupes sociaux. Quelles sont les conditions de mobilité et d’accessibilité ? Quelle est la qualité de l’espace public ? quelles sont les activités et les caractéristiques socio-économiques et même quel est le degré de vulnérabilité aux processus de gentrification. Une radiographie qui constitue une base d’analyse utile pour enfin proposer des critères et des solutions d’intervention possibles le long de cette large bande urbaine de rues et de quartiers.

Les géants en marche !

Lors du Sommet l’un d’eux, Huawei a lancé sa plate-forme numérique pour les villes intelligentes. L’intelligence artificielle est au cœur de la plate-forme, qui intègre l’IoT, le big data, le système d’information géographique (SIG), le cloud vidéo et la convergence des ressources de communication. La plate-forme représente un changement par rapport aux systèmes d’information traditionnels et jette des bases solides pour le développement des villes intelligentes.

Huawei a également développé une plate-forme middleware pour fournir des services aux partenaires des applications logicielles. Ceci est conçu pour aider les partenaires applicatifs à développer rapidement des applications de couche supérieure afin d’accélérer la transformation et l’innovation dans la gestion de la ville, les services de la ville et le développement de l’industrie. Huawei est le premier fournisseur du secteur à fournir une plate-forme numérique complète couvrant la technologie des périphériques cloud, ainsi que des fonctionnalités PaaS (Platform as a Service).

À ce jour, la solution Huawei Smart City a desservi plus de 160 villes dans plus de 40 pays. Par exemple, à Duisburg, en Allemagne et en Sardaigne, en Italie, la solution facilite le développement de jeunes entreprises, améliorant ainsi l’environnement d’investissement des villes ainsi que la vie des citoyens.

La ville et les droits numériques

Amsterdam, Barcelone et New York ont ​​lancé une alliance des villes pour les droits numériques. L’initiative conjointe encouragera et suivra les progrès réalisés dans la protection des droits numériques des résidents et des visiteurs. Les villes élaboreront des politiques, des outils et des ressources conformes à la Charte des droits de l’homme et des principes pour Internet autour de cinq principes communs.
> Accès universel et égal à Internet et à la culture numérique
> Confidentialité, protection des données et sécurité
> Transparence, responsabilité et non-discrimination des données, du contenu et de l’algorithme
> Démocratie participative, diversité et inclusion
> Normes de service numériques ouvertes et éthiques

Smart Nation > Singapour

Grâce aux technologies de pointe et à l’internet omniprésent, il est facile pour toute organisation d’être exposé aux pirates informatiques et aux attaques terroristes. En juillet 2018, une cyber-attaque de dossiers médicaux à Singapour a été la pire des cyberattaques. 16 000 personnes, dont le Premier ministre Lee Hsien Loong, se sont fait voler leurs informations personnelles lorsque des pirates informatiques ont infiltré les ordinateurs SingHealth.

Pourtant, cette ville vient d’être récompensé pour son programme de Smart Nation ! Smart Nation est une initiative du gouvernement de Singapour visant à transformer la cité-État en une ville mondiale grâce à la technologie et à l’innovation numérique.

Un exemple c’est la mise en place par l’autorité de l’immigration des contrôles des bus : analyser des bus à certains postes de contrôle. Auparavant, les agents prenaient beaucoup de temps à contrôler tous les bus, mais après l’installation de scanner, le processus peut maintenant détecter plus rapidement les éléments dissimulés dans les bus. Cela permet aux agents d’effectuer des contrôles plus ciblés sur des parties spécifiques de l’autobus où des anomalies ont été détectées par les scanners.

Les contrôles de sécurité et les contrôles dans les aéroports seront bientôt fait avec des solutions à technologie biométrique. Le centre NEC Open Innovation développe des systèmes biométriques d’identification dotés de capacités faciales et d’iris. Cette nouvelle technologie pourrait bientôt remplacer le balayage des empreintes digitales dans les aéroports.

Les déchets

Véritable problème de toutes les villes, la technologie et l’humain devrait pouvoir mettre en oeuvre de nombreuses solutions comme par exemple  ce lecteur de badge qui déverrouille la poubelle d’une copropriété et compte les sacs déposés par chaque ménage réalisé par BH technologies