Disruptif

L’intelligence artificielle, tendance forte pour vos applications mobiles

Par le

AI

L’intelligence artificielle, ce n’est pas qu’un bruit médiatique 🙂 pour faire court, c’est reproduire une intelligence humaine dans un ordinateur. c’est 2 grandes catégories, l’informatique décisionnelle comme Watson de chez IBM et un autre celui de la perception, plus proche du signal comme la reconnaissance vocale, d’image facial… L’intelligence artificielle, c’est aussi pouvoir, bien entendre et bien voir – La masse d’informations produites par les applications et demain par l’IoT à besoin d’être analysé pour apporté un gain (une aide) à l’utilisateur, c’est l’un des enjeux de l’AI.

Facebook, Google, IBM… Tous ont consacré une large partie de leur intervention au Web Summit pour faire part de leurs avancées en matière d’intelligence artificielle. Les géants du web ne sont pas les seuls à plancher sur le sujet. La start-up Movidius entend glisser de l’intelligence dans tous les appareils pour les rendre autonomes. De son côté, Accenture multiplie les projets dans ce domaine pour ses clients.

Machine Learning (des algorithmes pour construire l’intelligence) , Deep Learning, informatique cognitive, vision par ordinateur… Les termes renvoyant au domaine de l’intelligence artificielle (AI) sont nombreux. Ils se sont également largement invités dans les conférences du Web Summit, le grand rendez-vous européen dédié aux technologies du numérique, qui se tient à Dublin jusqu’au 5 novembre.

Mike Schroepfer, le CTO de Facebook, a ainsi consacré une large partie de son intervention aux avancées du réseau social en la matière. « Une grande partie de votre cerveau est dédiée au traitement des images visuelles » a-t-il rappelé, avant de présenter un système d’intelligence artificielle capable d’interpréter une photo pour en traduire les différents éléments en langage naturel. Pour Facebook, les applications d’une telle technologie sont évidentes. « Cela va nous permettre d’afficher dans votre fil d’actualité ce que vous souhaitez voir », a affirmé Mike Schroepfer. La même technologie devrait également aider le réseau social dans son ambition de « connecter le monde », en permettant aux personnes malvoyantes de poser des questions pour comprendre le contenu d’une image. Mike Schroepfer a, par ailleurs, précisé que les équipes FAIR (Facebook artificial intelligence research) présenteraient, à l’occasion de la conférence scientifique Nips, une intelligence artificielle dédiée à la reconnaissance de contenus dans une image 30 % plus rapide que les technologies actuelles du marché. Source et suite ici

[lafrenchmobileday du 04 Février reviendra sur ce sujet]

De notre côté, nous avons rencontré sur le websummit, 2 startup sur le sujet craft.ai et angus.ai très prometteuses.

craft ai est une spin off de 10 personnes qui vient de la PME MASA Group, leader dans le développement de simulations comportementales qui intègre un moteur d’intelligence artificielle pour les marchés de la défense et de la sécurité civile, et cela, depuis des années. L’idée de Craft est d’offrir de l’intelligence artificielle aux développeurs dans les flux d’informations récoltés par l’application, à travers une API, un SDK, mais aussi un éditeur graphique qui permet de garder le contrôle sur son développement (white Box) – de nombreux use cases sont possible autour de l’IoT, les assistants, le CRM autour du commerce, de la banque… Les scénarios sont vastes pour associer de l’intelligence, ce qui va permettre de cesser de fournir la même application pour tous les utilisateurs. Votre application aura une interface intelligente pour interagir avec ses utilisateurs et d’apprendre de leurs actions pour construire automatiquement une expérience personnalisée.

Angus.ai, startup avec une équipe qui était chez Aldebaran, ils souhaitent agréger différentes technologies en facilitant l’accès à des briques pour une meilleur perception plus proche du signal comme la reconnaissance vocale, d’image, facial (imagerie numérique)… L’intelligence artificielle, c’est aussi pouvoir, bien entendre et bien voir – la plateforme le fera à travers le cloud, pour une intelligence déporté comme par exemple Siri dans votre iPhone. La startup va construire une plateforme d’idéation qui permettra à chaque projet de trouver son modèle.

Cela peut vous paraitre lointain, mais cette révolution est bien encours et changera notre façon d’utiliser les applications mobiles. La reconnaissance vocale des assistants comme SIRI dans votre smartphone ont été les premiers ajouts de cette intelligence artificielle

Lire aussi : La messagerie au centre de la scène sans UI